De 1922 à 1991, L’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (ou URSS pour faire court) fut, avec les Etats-Unis, l’une des plus grandes puissances mondiales. L’équilibre entre ces 2 puissances régit la politique mondiale jusqu’à l’éclatement de l’URSS en 1991. L’empire soviétique, connu pour sa dureté, son armée imposante et ses chants patriotiques, finit par s’écrouler sur lui-même, malgré des tentatives de modernisation. Mais aujourd’hui, pas question de vous faire un cours d’Histoire mais plutôt de se poser une simple question ô combien essentielle : est-ce que les soviétiques jouaient aux jeux vidéo?

Dans nos contrées, le jeu vidéo fait partie du paysage ludique depuis fort longtemps et malgré un régime autoritaire, il en fut de même dans l’Union Soviétique….avec quelques adaptations..

Si dans le bloc de l’Ouest, l’informatique se répandit un peu partout,  il faut reconnaître que son impact en URSS fut moins violent. Réservée aux Institutions et à l’armée, l’informatique servait avant tout à la recherche. Pas étonnant donc que Tetris fut créé en 1984 par un employé de l’Académie des Sciences de l’URSS, le célèbre Alexei Pajitnov. Pajitnov, dont le rêve était simplement de rendre les gens heureux via l’informatique, développa un petit jeu de puzzle qui se répandit très vite parmi ses collègues et dans les autres institutions de l’URSS.  Via une société hongroise, Tetris débarquera 2 ans plus tard dans nos contrées et connaître un succès planétaire.

Alexei Pajitnov Tetris

Pourtant, Pajitnov dut attendre 1996 pour toucher des royalties pour son travail. En effet, officiellement, c’est l’URSS qui détenait les droits de Tetris, la propriété intellectuelle n’existant pas au paradis des prolétaires. N’oublions pas également les gens peu scrupuleux qui, profitant de la situation, roulèrent Pajitnov et récoltèrent les fruits de son travail sur Tetris.Tetris Nintendo cameo

Petite anecdote amusante à propos de Tetris et Nintendo :  Big N dû négocier avec l’URSS pour les droits d’exploitation de Tetris. Connaissant la situation des droits d’auteurs en Union Soviétique, Nintendo décida d’offrir un cadeau au vrai créateur du jeu. Pajitnov reçut donc en cadeau une NES et tous les jeux existants à l’époque sur la console. Quand on connait la rareté d’une console NES en URSS à cette époque,  les enfants Pajitnov furent certainement les plus heureux de toutes les républiques socialistes de l’Union.

Car les consoles mirent un temps considérable à débarquer dans les foyers soviétiques, l’Etat ne voyant pas forcement d’un bon œil cette Pong soviétiquenouvelle technologie s’installer dans les foyers et sur lequel il n’avait que peu de contrôle.  On vit tout de même apparaître plusieurs clones de consoles vendues à travers le monde, comme les  jeux portables d’Elektronika , copies des fameuses Game & Watch de Nintendo. Ci-dessous un exemple avec  Nu, Pogodi! , une version du fameux jeu “Egg” où Mickey Mouse est ici remplacé par Volk, loup et héros d’un cartoon soviétique.

Nu Pogodi!

Cette habitude de copier et d’adapter consoles et jeux pour la Russie perdure encore aujourd’hui avec la fameuse entreprise Dendy, créée après la chute de l’URSS et connue pour ses clones de NES qui font encore aujourd’hui le bonheur des rétrogameurs du Caucase. On citera aussi Somari, un clone de Sonic The Hedgehog où le hérisson bleu est remplacé par Mario (ou comment violer 2 œuvres copyrightées en même temps).

Même chose sur ordinateurs où les clones de Tetris et autres jeux de puzzles/réflexions étaient légions et se taillaient la part du lion sur la plupart des supports. Logique quand on sait que l’Union Soviétique avait toujours mis en avant les sciences, l’ingénierie et les mathématiques. Ces jeux avaient, en plus, l’avantage d’être « neutre », sans message politique ou idée subversive d’aucune sorte.

Dendy Nes clone

Et quid de l’arcade dans tout ça ? Eh bien, les petits soviets pouvaient comme leurs homologues occidentaux, aller dépenser leurs roubles dans les salles d’arcades.

Morskoi BoiNéanmoins, pas question de trouver les mêmes bornes que chez nous car le Komsomol, l’organisme encadrant la jeunesse soviétique, veillait au grain. On y retrouvait généralement des jeux de tirs, de sports ou encore des jeux plus typés « foire ».

Les plus vieux se souviennent sans doute des fameux jeux qui s’amusaient à tester votre force physique dans les foires ou les salles d’arcades, consistant à frapper le plus fort possible dans un punching-ball ou battre un bras mécanique au bras de fer, etc. Eh bien, comme toujours, ce concept a été copié et remis à la sauce soviétique avec « Repka ». S’inspirant d’une comptine russe, où une famille de paysan s’échine à arracher un navet gigantesque du sol, uen borne d’arcade se proposait de tester votre force de petit moujik.

Repka arcade

D’ailleurs sachez que si vous passez par Moscou, vous pourrez essayer Repka et bien d’autres jeux d’arcade de la période soviétique au Musée des jeux d’arcades soviétiques. La partie anglaise de leur site web propose quelques photos mais, surtout, de jouer sur votre navigateur à « Morskoi Boi », un jeu de tir où il vous faut couler des navires à coups de torpilles !

Vous l’aurez compris, si l’URSS n’était pas aussi ouverte que l’Occident en matière de jeux vidéo, notre hobby favori a quand même réussi à s’immiscer dans les terres froides d’URSS. Et ca, ca fait chaud au cœur!

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Uncharted 4 : vous n’y jouerez pas avant le printemps 2016
Next PES 2015 : baisse de prix dès demain

1 thought on “Le jeu vidéo pendant l’ère soviétique

  1. bonjour
    J’ ai été intéressé par votre article. Je suis surpris que vous ne parliez pas de la Alf. Cette console de conception biélorusse fabriquée en Ukraine est apparue dans les dernières années de l’ ère soviétique.et été destinée dit on à répondre à la Nes. Cependant, cette console n’ était semble t-il pas très originale. Ces jeux étaient dèje dépassés à son époque. Il semble que très peu de gens revendique en posséder une à l’ heure actuelle. Elle susciterait l’ intérêt de certains collectionneurs

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Alf_(console_de_jeux_vid%C3%A9o)

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Destiny : ils finissent le Raid de Cropta sans utiliser d’arme et avec plein de coups de poings

05/02/2015
Close
%d blogueurs aiment cette page :