Le MMO simu-spatial de David Braben, papa des mythiques anciens épisodes d’Elite a annoncé la semaine dernière avoir abandonné le mode offline de son prochain bijou, Elite Dangerous. Promis depuis le lancement du Kickstarter, le mode offline a été supprimé par l’équipe de Frontier Developments pour des raisons plutôt simples : ça ne collait pas à l’expérience Elite Dangerous que voulaient les créateurs. Le monde d’Elite Dangerous existe surtout par son côté communautaire, comme l’explique David Braben, et le simple fait de supprimer le mode online nuit à la façon d’appréhender la galaxie. Le moins que l’on puisse dire c’est que la nouvelle a fait grand bruit et que certains se sont empressés d’aller chouiner sur Internet pour dire qu’ils n’étaient pas d’accord. Un soulèvement un peu démesuré dans le sens ou le mode offline n’est pas réellement supprimé, puisque le jeu nécessitera « simplement » une connexion à Internet de temps à autre pour actualiser le monde persistant et les évènements passés.

Mais le sieur Braben a malheureuseument dû faire un peu de damage control auprès de ses fans puisqu’il a annoncé que des remboursements seraient effectués auprès de certains joueurs qui s’estimeraient mécontents de cette annonce. Sans non plus baisser son pantalon, puisque seulement ceux qui ont précommandé le jeu sans jamais y avoir joué pourront obtenir un remboursement. Ceux qui ont déjà eu accès au jeu pendant l’alpha et la betâ, que ce soit après avoir backé le jeu sur Kickstarter ou après avoir otbenu une clé sur le Store du jeu n’ont a priori aucune chance de revoir leurs sous. Même si chaque réclamation sera « examinée avec minutie » par l’équipe de développement. Ce que j’en dis, c’est qu’on a pas fini de voir des chiants réclamer leurs sous après avoir kickstarté un projet. Non seulement ils se croient maîtres à bord, mais en plus ils oublient bien souvent qu’ils n’achètent pas un jeu fini mais soutiennent un projet.

Bon, mais réjouissons-nous car Elite Dangerous sort dans moins d’un mois, le 16 décembre.

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Child of Light a rapporté de l’argent et c’est tant mieux
Next MiniDayZ : le même mais en HTML5

2 thoughts on “Elite Dangerous, : pas de mode offline

  1. En tant qu’ancien contributeur (plusieurs fois arnaqué) sur Kickstarter (et sur ulule aussi) je n’ai clairement pas la même lecture des choses, que vous:

    Pour moi, lors d’un appel à contribution sur KS (ou sur ulule and co) le studio demandeur passe un contrat moral (à défaut d’autre chose) avec le financeur qui repose uniquement sur la confiance.
    Moyennant l’établissement de grandes lignes directrices, un cahier des charges est fixé, et se devra donc d’être respecté, ce qui permet au contributeur, au vu de celui-ci, de prendre la décision de soutenir ce projet, ou pas.

    Si vous promettez une fonctionnalité importante comme une partie solo offline, alors celle-ci ne doit pas devenir une partie solo online au final. Peu importe les justifications avancées, vous pouvez faire autant de louvoiement que vous voulez, cela n’en reste pas moins vrai, en tout cas si les mots ont un sens.

    Aussi, pour vous ce ne sont peut-être que des « chieurs qui chouinent », mais moi je comprends tout à fait le fait que certains contributeurs, s’estimant trompés (il est bon de rappeler au passage que cette décision de solo online a été prise sans même consulter les contributeurs avant), demandent à être remboursés, car n’ayant tout simplement pas envie de soutenir un projet, qui ne correspond pas/plus à ce qui était annoncé/promis lors de la récolte de fonds.

    Il ne s’agit donc absolument pas de se croire tout permis, mais d’exiger simplement au studio de respecter l’intégralité de ses engagements sous peine de mettre à mal ce système de confiance sur lequel tout repose (faute de protection réelle pour le contributeur).

  2. Je comprends tout à fait votre point de vous sur ce genre de situation. Il me paraît évident qu’un simple contrat moral ne suffit pas lors de ce genre de choses, notamment lorsque les projets grandissent et prennent énormément d’ampleur.
    Par contre, je trouve normal qu’un projet présenté sur Kickstarter évolue, même au point de supprimer des choses du cahier des charges plus tard. C’est maladroit de la part de Frontier de faire ça à un moi s de la sortie surtout au regard du prix des accès à Elite Dangerous…. Mais je trouve la décision justifiée et acceptable.

    Et j’avoue que je généralise en disant que les gens qui se plaignent se croient tout permis. Le problème ne vient évidemment pas des backers et de leurs doléances mais bien du système et des processus qui sont différents pour chaque projet mais la plupart du temps flous.

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Le Donjon de Naheulbeuk : L’Amulette du Désordre arrivera le 27 août sur PC

02/07/2020
Close