Il y a quelques jours, Ubisoft, par le biais de l’un de ses responsables, assurait que le DLC et le Season Pass étaient totalement acceptés par le joueur, et ce malgré les 12 pouilleux du fond de la classe qui auraient tenté de hausser la voix mais qui pour une raison X ou Y n’ont pas été entendus. La déclaration m’a surpris, et ce pour deux raisons : premièrement, je ne suis pas pouilleux et pourtant je suis contre le système du DLC. Deuxièmement, lorsque je lis les commentaires de joueurs sur différents sites, que ce soit sur cette déclaration ou tout simplement sur une news traitant de DLC ou de Season Pass, je constate que je ne suis pas le seul à penser ainsi (et si on veut être un peu pointilleux, nous sommes bien plus que 12).

Certes, il y a un fait que nous ne pouvons contester : le DLC se vend, il se vend même très bien. Mais de là à dire que le DLC et le Season Pass sont acceptés? Je ne pense pas. Déjà car il faut relativiser : les joueurs n’achètent pas tous des DLC. Ainsi, pour un million d’exemplaires d’un même jeu vendus, combien de gamers débourseront quelques euros de plus pour un DLC? Si cela dépendra a priori du jeu et du DLC en question (un pack de cartes multijoueur, un pack de costumes, une série de missions solo, de nouvelles armes, de nouveaux personnages, de nouveaux modes de jeu, que de type de DLC qui ne trouveront pas le même ratio jeux vendus/DLC), on peut supposer qu’un faible pourcentage de joueurs achètera un ou plusieurs DLC ; mais ce faible pourcentage sera suffisant pour assurer du profit à l’éditeur.

Car oui, l’achat va dépendre du DLC. Ainsi, certains contenus additionnels sont salués tant par la presse que par les joueurs : Left Behind (The Last of Us), Burial at Sea (BioShock Infinite), Undead Nightmare (Red Dead Redemption), Le Prix de la Liberté (Assassin’s Creed IV), etc. Globalement, les DLC proposant une série de missions solos sont bien accueillis, dans la mesure où ils ne handicapent pas les joueurs et restent totalement facultatifs pour profiter de l’expérience du jeu ; l’accueil dépendra toutefois de la qualité du contenu proposé. Par contre, c’est moins le cas pour d’autres types de DLC, qui eux vont diviser les joueurs : les DLC solo qui contiennent tout un morceau de l’histoire (dans Assassin’s Creed II, on passait du chapitre 11 au chapitre 14, les chapitres 12 et 13 étant vendus sous forme de DLC), par exemple, ainsi que ses packs de maps, qui empêchent les joueurs d’affronter leurs amis s’ils n’ont pas déboursé quelques euros, les packs de personnages dans un jeu de combat qui empêchent d’avoir droit au roster complet, les packs d’armes qui, si on ne se les procure pas, peuvent nous désavantager par rapport à ceux qui se les seraient procurés, etc… Reste les packs de type « costumes », qui sont là pour les fans et n’interviennent pas sur l’expérience du jeu.

dlc meme

Si le contenu va jouer un rôle sur l’acceptation ou non du joueur, il y a aussi la pratique qui va entrer en compte. La façon d’annoncer, de présenter et de vendre un DLC va être déterminante. Ainsi, certains joueurs ont pestiféré, et à raison selon moi, lorsqu’on a découvert que les 12 personnages de Street Fighter X Tekken vendus « via DLC » étaient déjà sur le disque, et que le joueur devait payer 19,99 euros pour débloquer quelque chose qu’il « possédait déjà », pour changer 3 lignes de code dans un fichier texte… Heureusement, il s’agit d’un cas extrême et assez rare. Mais d’autres pratiques sont tout aussi intolérables, du moins à mes yeux : sans m’éterniser sur le cas de Call of Duty qui en est pourtant le parfait exemple, est-il acceptable de devoir mettre la main au porte-feuille pour récupérer 2/3 cartes multijoueur d’un ancien opus, opus qu’on pourrait déjà posséder de surcroît ? L’exemple a déjà été cité ci-dessus, mais est-il normal de payer un jeu 40 à 70 euros selon le support et le magasin, pour au final être désavantagé car l’autre joueur aura rajouté quelques euros pour une meilleure arme? Est-il normal d’avoir des jeux en kit? D’avoir des DLC annoncés des mois avant la sortie du jeu? Est-il juste que, parce qu’on refuse de payer 70 boules chez un magasin partenaire on puisse être « pénalisé » vis-à-vis des bonus de précommande (et lorsque deux enseignes proposent chacune leurs propres bonus, de devoir acheter le jeu deux fois pour profiter de tout) ? Est-il juste que, parce qu’on a choisi une console plutôt qu’une autre, on ne puisse pas avoir accès aux « 60 minutes de gameplay exclusives » de tel ou tel titre? Est-il normal de sortir un titre sur plusieurs consoles, et annoncer après la sortie le développement d’un DLC exclusif à une console, pénalisant les acheteurs Day-One ayant opté pour l’autre version ?

Arrive enfin le Season Pass, qui me rebute personnellement. Si on ne peut pas nier que le joueur y gagne quelques euros par rapport à l’achat des DLC séparément (+ quelques bonus exclusifs), pour moi le Season Pass se résume à ça : « Eh les gars, notre jeu n’est pas encore sorti mais on développe déjà 3 DLC différents et on sait déjà combien on va vous faire payer ! Elle est pas belle la vie? ». Bref, dans la mesure où ils sont effectivement annoncés avant même la sortie du jeu, il s’agit selon moi de l’archétype du jeu en kit, vendu à 40/50/60/70 + 20 euros (et encore, en supposant que tous les DLC soient inclus dans le Season Pass). Après, on en revient à un point évoqué plus haut, à savoir que le contenu peut être de qualité sans pour autant pénaliser le joueur qui ne se le procure pas.

En conclusion, je pense que non, les DLC et les Season Pass ne sont pas acceptés par les joueurs. Certaines pratiques rebutent toute une partie de la communauté des gamers, tandis que le contenu ne satisfait pas tout le temps. Si on ne peut nier que les ventes sont au rendez-vous, et sans doute qu’elles progressent, il reste un pourcentage a priori important de joueurs qui n’adhère tout simplement pas à la pratique, et qui se disent sans doute que c’était mieux avant.

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous ArcheAge : première bêta fermée occidentale en approche
Next The Wolf Among Us – Saison 1 | PS3 – Test

4 thoughts on “Le DLC et le Season Pass, vraiment acceptés ?

  1. Je ne suis pas contre les DLC, même si en fait j’en achète quasi jamais… Pour moi ils doivent répondre à certains critères, comme le fait d’être totalement facultatifs, de proposer un nouveau morceau de l’histoire solo et d’être à un prix décent. Left Beyond en est un parfait exemple. Il doit me permettre de prolonger une expérience que j’ai appréciée sans y être obligé.

  2. Je serais plutôt également de l’avis de Titiks : il ne faut pas diaboliser tous les DLC car certains sont justes géniaux, comme « Burial at sea » pour Bioshock Infinite. Ce genre de DLC me rappelle les bons vieux add-on qu’on pouvait acheter en boîte carton : c’est optionnel mais ça rallonge la durée de vie. Et, dans certains cas, ça pouvait même changer complètement le gameplay du jeu (genre l’extension « le roi-sorcier » de Bataille pour la terre du milieu 2) et ça, c’était juste génial. Mais, voilà, tu as aussi raison dans un sens car les DLC fréquemment rencontrés sont vraiment fait pour extorquer les joueurs. L’exemple le plus frappant pour moi de ces dernières années, ça a été Castlevania, Harmony of despair où la moitié du jeu (6 niveaux sur 12 en DLC, une grosse partie des personnages non-inclus dont les plus célèbres (Simon, Richter,…) et même les musiques cultes du jeu) sont à acheter (27 euros de DLC contre 15 euros pour le jeu de base). Le meilleur là dedans, c’est que les niveaux en DLC sont les seuls à permettre au joueur d’obtenir les meilleurs armes. Impossible de progresser dans ce jeu sans payer… C’est ce genre de DLC qui ne devrait plus exister car il ne te permette plus de jouer normalement au jeu (ou de jouer avec des amis, cfr. les cartes multijoueurs) sans mettre la main au portefeuille. On croirait du « pay-to-win », sauf que le jeu de base n’est même pas gratuit :).

  3. Je comprends votre point de vue, qui est expliqué dans l’article dans le troisième paragraphe ^^ Après l’article ne portait pas sur le DLC est-il bon/bien, mais est-il accepté, et pourquoi ^^ Et vos propos rejoignent l’article : certains DLC sont juste du « foutage de gueule » et de fait ne sont pas acceptés par les joueurs ^^

  4. Ah non, tkt, ne te défends pas, on n’attaquait pas ton article : au contraire, c’est un bon article qu’on a voulu commenter pour partager notre point de vue ou notre expérience sur le sujet (désolé si tu l’avais compris autrement). En plus, tu as un très bon style, alors bonne continuation ;).

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Nouvelles informations pour Pokémon Epée et Bouclier

18/08/2019
Close