Les Enfers vous souhaitent la bienvenue dans Diablo IV, disponible aujourd’hui. Il s’agit d’ores et déjà du jeu de Blizzard Entertainment qui s’est vendu le plus rapidement de tous les temps. En quatre jours, depuis le début de l’accès anticipé le 1er juin, Diablo IV a été joué pendant 93 millions d’heures, soit plus de 10 000 ans, ce qui équivaut à jouer 24 heures par jour depuis le début de la civilisation humaine.

En terme de comparaison absurde, on pourrait noter qu’au lieu de tuer (des démons), les joueurs auraient pu écouter l’intégralité de la discographie de Taylor Swift 4,5 millions de fois ou se rendre à chaque étape de la tournée Eras Tour plus de 500 000 fois.

Dans ce laps de temps, les joueurs auraient pu regarder toute la série de films Fast & Furious 4 millions de fois. Ils auraient pu regarder tout le contenu du nouveau service Max près de 3 000 fois, soit plus de la moitié de tout ce qui se trouve actuellement sur YouTube.

À titre d’exemple, le temps passé sur Diablo IV en accès anticipé équivaut à une heure de jeu par habitant de Los Angeles, Londres, New York, Séoul, Sydney et Tokyo. Les plus croyants, eux, au lieu de pécher avec Lilith, auraient pu lire la Bible plus de 1,5 million de fois.

Diablo IV promet un immense monde ouvert que vous pourrez explorer en endossant le rôle de l’une de ces cinq classes : le druide ou la druidesse métamorphe, l’agile voleur ou voleuse, le sorcier ou la sorcière élémentaire, le puissant ou la puissante barbare, ou encore l’habile nécromancien ou nécromancienne. Il n’y a pas de voie de prédilection à suivre : vous pouvez décider vous-même comment progresser, que ce soit en faisant de la poursuite de Lilith votre priorité absolue ou bien en explorant les sombres recoins de chaque région pour monter vos compétences. Dans le territoire de Sanctuaire, qui recèle une grande variété de biomes et de bêtes démoniaques, les joueurs et joueuses pourront se mettre à l’épreuve dans plus de 120 donjons et des dizaines de quêtes secondaires, tout en affrontant des boss mondiaux et en exorcisant des bastions pestiférés dans un monde ouvert partagé et coopératif.

Mais ce n’est pas tout. Après avoir terminé l’histoire principale, vous pourrez découvrir des activités de haut niveau de taille pour poursuivre vos aventures et gagner en puissance pour devenir encore plus redoutable. Entre les fréquentes vagues infernales éreintantes et les démoniaques donjons du Cauchemar éprouvants, les manières d’utiliser le système amélioré des plateaux de parangon et de continuer à personnaliser vos aventures ne manquent pas. Les murmures des morts accorderont également des récompenses légendaires pour certaines primes et les champs de la Haine seront le théâtre de glorieux affrontements JcJ contre d’autres joueurs et joueuses pour gagner du renom. De plus, vous pourrez rester au fait des évènements qui se dérouleront à Sanctuaire grâce à la sortie régulière de saisons et d’extensions qui apporteront des nouveautés en termes de fonctionnalités, de suite de quêtes, de personnages, de défis et de butin légendaire.

Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Crime Boss se trouve une date de sortie sur consoles
Next Test : We Love Katamari REROLL+ Royal Reverie – Keep Rollin’

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Le Visual Novel Root Double déboule sur Switch avec un titre bien trop long !

21/11/2020
Close