Besiege

  • Developpeur: Spiderling Games
  • Type: Construction, destruction, réflexion
  • Support: PC, Mac
  • Sortie: Accès anticipé

Dans le même genre :

  • Bad piggies
  • Les Lego Technics

Besiege éjectable

Besiege cela faisait quelques temps que je louchais dessus, ces constructions toutes plus folles les unes que les autres avec pour seul but la destruction avait tout du défouloir intelligent qu’il me fallait.

Après avoir vu un peu trop de Gifs et vidéos sur YouTube, j’ai sauté le pas grâce à Spiderling Games (les développeurs du titre) qui m’ont envoyé gracieusement une clé providentielle.

Voici donc mon premier avis sur ce titre à part encore en accès anticipé sur Steam.

Blocks that destroy

En dehors d’un aspect visuel très épuré pour aider à la lisibilité de l’interface de construction très étoffée, la première chose qui frappe avec Besiege c’est cette impression de petits modèles réduits avec lesquels on joue sur une table un dimanche matin.

Votre objectif premier est simple, vous devez construire une machine fonctionnelle qui vous aidera la plupart du temps à semer le trouble et la destruction. Sur le papier et vidéos ça à l’air diablement simple, mais quand on ajoute la couche de physique on se rend bien vite compte que l’on va devoir se creuser un peu plus les méninges pour que votre engin soit stable, maniable et surtout donne le résultat escompté et demandé en début de tableau.

Mal penser ses roues et vous vous retrouverez avec un véhicule qui tourne en rond, ou n’avance tout bonnement pas. Un canon mal placé et mal entouré et au premier coup de semonce votre construction s’effondre. Bref vous avez compris le genre, quoi que vous assembliez il faut être sûr que tout fonctionne ensemble sans rendre l’ensemble caduque.

Le jeu est difficile mais pas frustrant, il vous apprendra à bien réfléchir et à redoubler d’imagination pour vous renouveler à chaque niveau dont la difficulté montera crescendo.

Pour un accès anticipé avoir autant de contenu est assez appréciable. Comptez une bonne grosse dizaine d’heures pour les 15 tableaux présents à l’heure où j’écris ces lignes. Et bien plus si vous vous perdez en mode construction.

La seule chose que je trouverai à redire sur Besiege en l’état, c’est la gestion de sa caméra qui est encore bien perfectible dans certains cas.

Conclusion anticipée

Besiege est un titre addictif qui évolue actuellement plus que bien et dont l’accès anticipé ne vous donnera pas l’impression qu’un bon gros doigt est venu vous fouiller le fondement. Pour 7 euros vous avez déjà de quoi jouer quelques dizaines d’heures sans souci. Vivement la sortie finale.

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous League of Legends : les Worlds à Bruxelles!!
Next Call of Duty : Black Ops 3 se tease – du concret le 26 avril

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Tera dégaine une nouvelle zone de départ et quelques nouveautés

17/11/2015
Close