Quelle trogne aura le matchmaking dans Armored Warfare ? Si cette question vous titille sauvagement, soyez rassurés, My.com et Obsidian Entertainment viennent tout juste de lever le voile sur cet élément important dans un jeu qui répartit les joueurs dans les parties en fonction de leur niveau.

Bonne nouvelle, le matchmaking devrait être rapide et facile à personnaliser et permet aux développeurs d’ajuster plus précisément l’équilibre des blindés pour de meilleurs résultats. Pour créer des équipes aussi équilibrées que possible, le système prend plusieurs facteurs en compte : le véhicule, les modules installés, et le nombre de batailles jouées avec le véhicule. Ces trois catégories forment le « classement de combat ». En effet, chaque véhicule possède un classement selon sa classe. Cette valeur est ensuite modifiée par les modules équipés. Certains modules apportent plus de points que d’autres, par exemple, installer un canon et l’améliorer augmentera plus votre classement de combat que changer le moteur. Les véhicules nouvellement débloqués obtiennent aussi un bonus au classement de combat, ce qui leur permet de rencontrer des adversaires plus facilement. De plus, Armored Warfare permet aux joueurs de jouer en petits groupes appelés « pelotons ». Dans une unité comprenant deux ou trois véhicules, le matchmaking prend toujours en compte la plus forte valeur de classement pour sélectionner les véhicules adverses. Il n’est pas souhaitable que des véhicules de niveau très différents combattent ensemble et des mesures seront prises pour éviter la formation de tels pelotons. Seuls les véhicules entrant dans une fourchette étroite de classement de combat pourront former des pelotons.

Quand le joueur s’est placé dans la file d’attente depuis son garage, son véhicule est pris en charge par le système de matchmaking. Celui-ci tentera d’abord de placer le véhicule dans un groupe de combat déjà formé ayant le bon niveau de classement. S’il ne se trouve pas de tel groupe, après un certain temps, le matchmaking constituera un groupe de combat autour du véhicule du joueur. Les groupes de combat sont des groupes de joueurs choisis dans la file d’attente et « mis de côté » pour une bataille. Lorsque le matchmaking parvient à constituer un groupe avec des blindés correspondant aux critères, la bataille peut démarrer normalement.

Les pelotons sont sujets aux mêmes règles mais le matchmaking s’efforcera de faire en sorte que l’équipe adverse soit également un peloton. Cette règle n’est pas gravée dans le marbre et elle sera ignorée si le peloton attend trop longtemps dans la file d’attente. Le matchmaking tient également compte des types de véhicules et de leurs limitations. Actuellement, une limite est fixée à l’artillerie. Une équipe ne peut comporter plus de trois véhicules de ce type. Une autre règle, ou plutôt un principe général, s’applique aux types de véhicules. Le matchmaking s’efforce toujours de donner de la diversité au jeu en évitant de faire se rencontrer des véhicules de même type en trop grand nombre. Enfin, dans la mesure du possible, les joueurs débutants ne sont pas opposés à des joueurs expérimentés.

Une fois que le matchmaking a rassemblé un groupe de 30 joueurs, il passe à la phase de formation des groupes. Les 30 joueurs sont classés en deux équipes selon deux critères de base : le type de véhicule et sa classe. Les deux équipes doivent être équilibrées dans les deux critères. Le matchmaking ne permettra pas qu’une équipe ait tous les chars lourds et l’autre que des chasseurs de chars, ni qu’une équipe ait des véhicules de classe 5 et l’autre des véhicules de classe 4. Les joueurs sont répartis par type de véhicule puis par classe au sein de ces groupes.

Les groupes ainsi organisés sont distribués entre les équipes en fonction du niveau des joueurs. Un classement interne des joueurs a été développé qui prend en compte les victoires, la moyenne d’XP par bataille et plusieurs autres indicateurs. Le matchmaking répartit ensuite les joueurs entre les équipes de manière à ce que chaque équipe ait à peu près le même niveau global. N’oubliez pas que le matchmaking permet certains écarts et les deux équipes ne seront jamais totalement identiques en termes de compétences. Le matchmaking est cependant programmé pour produire les équipes les plus équilibrées possibles. Si l’équilibre passe par la compétence des joueurs, les types de véhicules et leur classe restent au final plus important pour le matchmaking que le savoir-faire des joueurs. Une fois les deux équipes organisées de la sorte, le matchmaking lance la bataille.

Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous Un nouveau Driver arrive… avec des bateaux… sur mobiles en F2P
Next Dying Light | Test

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

C’est le 28 septembre 2018 que Code Vein sortira

05/06/2018
Close