Anima 2019 : Best of Shorts

Des courts-métrages en compétition internationale
programme anima 2019

Nous avons assisté aux Best of Shorts 2 & 3, une compilation des meilleurs courts-métrages internationaux. Tout se passe au festival Anima dans les studios de Flagey à Bruxelles. On retrouve des films originaires de plein de pays tels que le Japon, la Belgique, la France, les États-Unis, la Corée du Sud, la Pologne ou encore Russie pour ne citer qu’eux. Il y a des courts-métrages de toutes durées, allant d’une minute quarante à une trentaine de minutes.

ANIMA 2019

Parmi ces courts-métrages, on remarque notamment « How to Paint your Rainbow » de Erick Ho, animateur et réalisateur USA/KR ayant travaillé durant plusieurs années chez Pixar. Son court-métrage n’est vraiment pas très long mais d’une qualité excellente. C’est assez explicite comme titre : « Comment peindre votre arc-en-ciel ». Mais c’est en le regardant que l’on comprend, sans vouloir spoiler évidemment.

« Invisible » de Akihiko Yamashita raconte l’histoire d’un homme que personne ne remarque. Seul, il s’efforce de restaurer l’effervescence de la vie. L’animation, la musique et le scénario sont tous bien réalisés. On reste plongé dans le court-métrage toute la durée de sa projection.

«Mind my Mind » de Floor Adams est un court métrage de 30 minutes qui nous montre ce qui se passe dans le cerveau de Chris, le personnage principal. Avec Hans, un petit gars qui vit dans la tête de Chris et qui sert de processeur d’information, traite de ses limites sociales et émotionnelles. Belgo-Hollandais, ce court-métrage plein d’amour vous fera frissonner. En tout cas nous on a aimé. Traiter du syndrôme d’Asperger est sensible mais Mind my Mind le fait de manière correcte et il n’y a pas à dire, il dénote des autres courts-métrages diffusés.

 

Commentaires Facebook
Catégories
Le blog des cuisiniers
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre