Acer Predator X34 | Test Hardware

Un écran imposant par sa taille et son prix. Est-ce suffisant ?

Pour que vous soyez bien dans l’état d’esprit de mon test de l’Acer Predator X34, il faut savoir qu’habituellement je joue et je travaille sur un iiyama full hd 24” 1ms, ce qui il faut bien l’avouer est loin d’être dégueux.

Par contre, quand Acer m’a envoyé son maître étalon incurvé, et je parle bien d’un écran pas d’un cheval, je savais qu’on passait dans une toute autre catégorie de matos. Son prix, 10 fois supérieur au mien, m’avait un peu mis sur cette piste.

Mais est-ce qu’un écran cher est forcément un bon écran, surtout pour du gaming? Je vous en parle tout de suite.

Incurvé, 21:9, des leds qui clignotent, mais…

L’Acer Predator X34 est donc un écran 34” IPS incurvé doté d’une résolution de 3440 x 1440 pixels. Son format 21:9 contre le classique 16:9 font de lui un produit tourné vers l’avenir. Car oui, autant le dire tout de suite, ce format n’est pas encore très répandu dans nos contrées de gamers, et c’est bien dommage.

D’un point de vue design et finition, cet Acer Predator X34 ne lésine pas sur le matériel de qualité. Le tout est bien simple, épuré et ne cache pas son but premier, celui d’être une référence pour gamers. On appréciera son pied bien lourd en métal qui permet d’ajuster le positionnement (inclinaison et hauteur) de l’écran sans risque de faire basculer la dalle. L’angle d’inclinaison allant de 5 à 35° est des plus pratiques et confortable. Bref on ne tente pas de nous vendre du matériel de seconde main au prix fort.

A l’arrière se trouvent toutes les connectiques nécessaires et habituelles. De l’HDMI 1.4 et du Display Port feront le taf concernant la réception video/audio, le second permet d’obtenir une fréquence de 100hz et l’utilisation de la technologie Nvidia G-Sync et d’éliminer les effets de tearing et autres latences.

On notera aussi la présence de 4 ports usb 3.0 très pratiques et finalement la prise d’alimentation externe car il faut bien nourrir le monstre comme il faut.

Dernier point et c’est là où le bât blesse. Si l’on appréciera l’idée de se la jouer tuning avec la bande de leds sous l’écran offrant du rouge, vert, bleu, blanc et violet, et une panoplie de vitesse d’animation, on remarquera très vite l’un des points faibles de ce Predator X34, l’ergonomie de son menu de réglage.

Les boutons cachés sous l’écran, pas tout à fait alignés aux options que l’on nous offre, font que  l’on passera plus de temps à tenter de trouver comment entrer dans le menu sans en sortir (sans le vouloir) que de réellement faire ses réglages. Combien de fois j’ai switché de Hdmi à Display Port alors que je voulais juste accepter une option…

Le predator X34 à l’utilisation

Tant que l’on parle de menu et réglages, il faut savoir que ce manque grave ne m’a pas rendu la vie facile au moment de régler les couleurs qui sont de prime abord bien trop froides et manquent de vibrance. Ceci est en partie dû à l’impossibilité de changer la température des gris qui est ici bien trop élevée pour que ce soit vraiment agréable (7200 kelvin contre 6500 habituellement).

On regrettera aussi le temps de réponse de 10ms qui n’est, à l’utilisation, pas plus dérangeant que ça, mais au prix du bousin c’est tout de même dommage de ne pas offrir un temps de réponse plus faible.

En jeu, si d’un point de vue rendu pur on ne pourra rien lui reprocher, son aspect 21:9 vous forcera à vous taper des bandes noires très visibles de chaque côté la plupart du temps. Les jeux vraiment compatibles avec ce ratio ne sont pas légion et vous offriront au mieux une images déformée / écrasée.

Mais une fois que vous lancez un jeu qui le supporte réellement (Doom, Rise of The Tomb Raider), c’est vraiment le pied et l’immersion en ressort grandie. L’effet panoramique offert par le côté incurvé de l’écran s’il n’est pas désagréable, n’apporte au final pas grand chose et fait un peu gadget esthétique.

Conclusion

Si je crache sur beaucoup de points c’est clairement qu’avec un prix de 1300€ je m’attendais à un produit sans défaut, un produit 100% compatible avec tout ce que je lui balancerai dessus. Mais au final, si l’Acer Predator X34 est excellent sur bien des points (Rendu, possibilité de 21:9, G-sync) il est entaché de petits points qui finissent un peu trop par s’accumuler pour être occultés. Je noterai aussi des hauts parleurs qui, s’ils procurent la majeure partie du temps un son très propre pour de l’incorporé, ont passé leur temps à grésiller. Etant donné que le test était sur un écran démo envoyé par le constructeur, je ne pourrai jurer que c’est automatiquement le cas sur chaque modèle, mais cela n’a pas joué en sa faveur non plus.

Une baisse de prix, un vrai menu fonctionnel et une augmentation des logiciels et jeux compatibles 21:9 pourront faire de lui une référence absolue. Vous voilà prévenu.

 

Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre