Gravity Rush 2 | Test

En apesanteur... TOTALE

Alors qu’il a failli pointer le bout de son nez le 2 décembre 2016, Gravity Rush 2 a été reporté le 30 novembre 2016. Finalement SONY juge bon et annonce un nouveau report pour janvier 2017.  

« Gravity Rush 2 est la toute dernière aventure de Kat, et nous voulons que les joueurs aient suffisamment de temps pour se plonger pleinement dans son histoire. En plus de cela, beaucoup de travail a été fait pour ajouter de nouvelles fonctionnalité d’interaction asynchrones entre les joueurs, donc nous souhaitons que le plus de joueurs possible jouent au jeu en même temps. C’est la raison pour laquelle, après de longues délibérations, nous avons décidé de changer cette date de sortie. Gravity Rush 2 sortira à présent le 18 janvier 2017 »

Ce n’est pas trop tôt diront les fans de la reine de la gravité, car c’est bel et bien le 18 janvier que sortent les nouvelles aventures de Kat !

La tête dans les nuages

Souvenez-vous du premier opus : Kat amnésique atterrit à Hekseville, grande ville flottante. Elle fera la rencontre d’un petit matou noir qu’elle surnommera Poussière. Celui-ci lui confère des pouvoirs un peu spéciaux qui lui permettront de contrôler la gravité. La demoiselle devra alors user de cette « magie » afin de sauver la population qui est menacée par une tempête gravitationnelle et des monstres (dit les Navis) tout en essayant de retrouver sa mémoire et ses souvenirs.

Gravity Rush 2 - charactersDans ce deuxième épisode, Kat se retrouve encore une fois au milieu de nulle part privée de son chat et surtout de ses pouvoirs. A ses côtés, Cyd, qui l’épaulera -ou pas-. Cette contrée lointaine se nomme Banga, petite « ville volante » ou plutôt flottante de mineurs et leur famille qui, pour gagner leur vie, extraient du minerai gravitationnel dans les profondeurs des ruines. Sous le joug implacable de leur chef, Lisa, ils accostent dans d’autres ports, pour faire le plein de ressources et vendre leur cargaison. Kat et son ami, rejoignent les rangs car ici, à Banga, tout se gagne à la sueur du front. En route pour de nouveaux mystères, de nouvelles rencontres et de nouveaux pouvoirs!Gravity Rush 2 - characters

Si vous aviez adoré le style bande dessinée lorsqu’il s’agit de narrer l’histoire dans le premier volet, sachez que celui-ci est conservé dans Gravity Rush 2. Quant au(x) nouveau(x) monde(s) à découvrir… C’est IMMENSE. Il y a tellement d’îles, de coins et recoins, de dimensions différentes, que vous ne saurez plus où donner de la tête quand il s’agira de faire les quêtes annexes, les défis et bien d’autres choses.

Et la quête principale alors? … On y vient, on y vient.

Eh oh, redescends sur terre!

Un peu plus haut je vous exposais le synopsis de ce nouveau Gravity Rush. Sans devoir dévoiler le scénario complet qui spoilerait bien nombre d’entre vous, il faut savoir cette nouvelle histoire se permet de passer du coq à l’âne sans crier gare. Un gros souci, je trouve pour les joueurs en général mais surtout les nouveaux.

Gravity Rush 2 - charactersDivisé en plusieurs actes, le premier laisse le temps aux nouveaux personnages de faire leur apparition et donc de faire leur connaissance. C’est le moment pour vous de reprendre la main, partir à la mine casser du minerai et faire causette avec les PNJ. Jusque-là, tout va bien. S’en suit le second acte, où tout bascule. On se retrouve face à des personnages oubliés, pour pas changer, sortis de je ne sais où, ni comment (bon si, on sait plus ou moins comment). Cette seconde partie a sa propre histoire, sa propre carte, des nouveaux méchants et tout le tralala qui va avec. Elle n’aura presque aucun rapprochement avec le premier acte joué précédemment. Personnellement j’ai passé quelques minutes à faire des recherches sur un personnage ou deux, histoire de me les resituer.

Pour finir avec le troisième et dernier acte, celui-ci devient du grand n’importe quoi. Je ne peux rien dire sans vraiment spoiler.

A chaque fois que vous pensez avoir fini avec un ennemi ou une série de défis, en revoilà plusieurs autres. Une sensation de non accomplissement, c’est ce que j’ai ressenti tout au long du jeu.

Bien entendu les quêtes annexes vont lever le voile de plusieurs questions restées en suspens. Mais beaucoup d’incompréhensions se feront sentir même si il y a une fin à tout. Pour être plus clair… c’est assez boiteux.

Gravity Rush 2 - Kat Gravity

Yataaaaaaaaa

 

Tournez manège

Il y a tellement de choses à faire dans ce jeu, et beaucoup de nouveautés.

Gravity Rush 2 - charactersJe ne vous l’apprends pas, ceux qui sont allés farfouiller le net, ou qui suivent un minimum l’actualité jeux vidéo, ont surement remarqué la présence de Raven, une autre gravitéenne. Elle sera aux côtés de Kat dans son périple, et formeront un duo de choc lors de combats. Attention, même si celle-ci dispose de pouvoirs assez puissants face à ceux de sa copine blondinette, ils seront revus à la baisse afin que les phases de combats ne soient pas trop faciles. Ce sera à vous de choisir le bon style de combat lors de ces batailles, car c’est un bestiaire assez varié que vous rencontrerez. Alors oui, les Nevis sont toujours là (beaucoup moins présents certes) mais vous allez devoir faire face à des méchas, des hommes armés, des soldats sur des engins volants, etc…

Le style lunaire, quelle légèreté!

On parlait style de combat juste au-dessus, à savoir le style normal (que Kat acquiert grâce à son chat) mais aussi le style « Lunaire » et « Jupiter », quelle apprendra plus tard dans le jeu. L’un la rend légère comme une plume, lui permettant de sauter très haut et de se déplacer plus vite. Quant à l’autre la rendant plus lourde et plus lente, mais elle sera beaucoup plus puissante. Donc, deux style complètement différents qu’il va falloir dompter en plus de votre style « normal » lors des combats, ce qui est assez fastidieux alors que votre caméra n’en fait déjà qu’à sa tête -mais ça on y reviendra plus tard-. A cela se couple les talismans récoltes lors des missions qui donneront des atouts à Kat. Chacun ayant ses propres capacités à vous encore une fois de choisir le bon.

Gravity Rush 2 - menus

Dans le lot de nouveautés, il y à l’apparition du mode photo, ou du moins de l’appareil photo. Kat, qui sait jouer avec la gravité, a plus d’une corde à son arc. En effet, cet appareil photo est pour vous le moyen de jouer au reporter, en allant voler ici et là quelques clichés afin de découvrir bien des choses. Mais pas QUE! Après avoir passé 10min à vous prendre en photo avec des filtres, mettre des objets ici et là pour décorer l’espace, prendre des poses avec costumes différents (certains venant du premier épisode), vous allez pouvoir partir à la chasse aux trésors. Un nouveau « mode de jeu », online cette fois, où le but est de trouver un coffre avec pour indice la photo de celui-ci prise par un autre joueur. A la clé des récompenses variées, comme de nouvelles poses, de nouveaux filtres et des gemmes qui permettent de booster l’arbre de capacités de l’héroïne. Une fois celui-ci ouvert c’est à votre tour de prendre une photo et de la partager pour le prochain.

Autre petit plus online : les défis. Bien nombreux dans Gravity Rush premier du nom, il y en aura aussi toute une ribambelle dans ce deuxième volet. Il vous sera alors facile de comparer vos scores avec les autres joueurs de la communauté !

Encore plus…

…haut? Oui, c’est possible avec ce monde gigantesque que vous allez pouvoir explorer. Tout en verticalité. Mais ce n’est pas ça dont il est question.

Si la trame principale est assez bancale, il faut savoir que les missions annexes, à foison soient-elles, sont parfois… chiantes et il n’y a pas d’autres mots. Surtout celles qui exigent tous les talents de ce cher Snake. Oui! Les missions furtives (certaines obligatoires dans la quête principale) qui ne comportent en rien de la furtivité (genre un radar !). Et c’est sans cesse la même rengaine, où il n’y a rien de plaisant à refaire les mêmes actions en essayant de ne pas vous faire prendre.
Il y a souvent de bonnes idées mais ça ne va jamais aux bouts des choses. On se retrouve alors souvent sur le carreau avec des missions chronométrées, d’autres qui ne sont pas réalisables pour des questions narratives, ou alors un simple faux pas et c’est l’échec assuré.

Malheureusement, la caméra (gyroscope inclu!) ne sera pas votre meilleur allié. Comme je le disais plus haut, elle est ingérable lors des phases de combat ou en plein vol (les deux en même temps c’est P – I – R – E ) … MAGNETO SERGE !!!

Une camera un peu folle … et encore j’ai enregistré au mauvais moment.

 

Encore une fois j’ai un sentiment de non satisfaction… Dommage.

Sous le vent

Allez allez j’arrête de faire la mauvaise langue. Après tout je n’ai pas dit que le jeu était complètement raté ou nul. La preuve il a des bons points!

Une fois n’est pas coutume, l‘esthétique de ce jeu est juste incroyable. Ce sont des aplats de couleurs, le plus souvent chaleureuses, des effets de lumières au top et un cell shading toujours aussi réussi.  Un jeu qui tourne en 60fps même si il est à noter qu’il souffre par moment de chute de frame rate, quand beaucoup d’ennemis sont au même endroit et que vous leur bottez les fesses.

-Ouh la rabageoise!-

A cela il faut ajouter la bande son bien jazzy, encore une fois signée Kohei Tanaka. Des musiques qui respectent les lieux que l’on visite. Passant par le quartier bourgeois avec des consonances aristocratiques (oui je sais reconnaître cela!) ou encore les musiques style sud-américaine pour la flotte de la chère Lisa.

 

 

Conclusion

C’est avec ce test un chouïa long, mais assez explicatif que j’ai essayé de vous faire part de mon ressenti. C’est un jeu que je n’attendais pas forcement. Le premier opus que j’ai eu la chance de tester en remasterisé pour une première fois ne m’avait pas du tout déplu! Au contraire j’ai bien aimé ce gameplay innovant.

Gravity Rush 2, n’a pas que des défauts! Je reproche juste le scénario un peu fouilli, avec des quêtes annexes qui en dévoilent un peu plus sur telle ou telle situation mais avec une fin tout à fait incongrue. Maintenant beaucoup de choses sont plus positives, comme le mode chasse aux trésors, les nouveaux styles de combat de Kat, la map immense (même si c’est assez vide lorsque l’on se déplace d’un palier d’îles à un autre… MOUHAHAHAHAHA que je suis critique!), les quêtes à gogo, les défis, le mode photo selfie bref… Beaucoup d‘heures de jeu au compteur! Au fond, ce Gravity Rush 2, c’est un bon jeu.

Gravity Rush 2

  • Développeurs SIE Japan Studio et Project Siren
  • Type Action / Aventure
  • Support PS4
  • Sortie 18 Janvier 2017
Note Cuisson à feux doux
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • Un mode incroyablement grand
  • Les musiques
  • La durée de vie
  • Les BDs

Beuargh!

  • Un scénario qui part dans tous les sens
  • Une caméra ingérable
  • Redondances des défis
Commentaires Facebook
Catégories
HotPxlTeststous nos textes

Rédactrice mais surtout monteuse sur pxlbbq.com. Qualifiée aussi de Geekette, les jeux vidéo reste depuis gamine ma vraie passion.
A lire...
Dernier podcast:

Dans le même genre