World of Warcraft fait partie de ces jeux qui procurent une addiction.
Est-ce à cause des médias qui, aujourd’hui encore, le placent comme le grand méchant jeu qui rend les joueurs accros, ou est-ce un fait avéré, mais WoW c’est comme la cigarette. On décroche, on reprend, on en a marre alors on lâche, puis six mois plus tard on y repense en se disant que l’Azeroth c’était cool et qu’on y referait bien un petit tour.

Cette nouvelle extension, sobrement baptisée Legion, inclut un lot de nouveautés considérable et surtout une refonte du gameplay inattendue mais très bienvenue. On vous explique tout.

Wow, que c’est dense.

Après la chute de la Horde de Fer, Gul’Dan (si vous avez vu le film Warcraft, c’est le méchant tout rabougri) veut réveiller la Légion Ardente afin de s’emparer du monde. Blizzard ayant pris conscience de leur potentiel scénaristique avec le succès du film, la nouvelle extension est très scénarisée, avec de nombreuses cut-scenes et cinématiques toutes plus épiques les unes que les autres qui permettent de ne plus simplement enchaîner les quêtes sans but.
Vous allez suivre l’histoire d’Illidan, de grandes figures vont disparaître, de nouvelles vont faire leur apparition, mais c’est surtout la nouvelle zone qui va nous intéresser.
Les îles brisées, c’est leur petit nom mignon, regroupent 5 zones, 4 de levelling et une zone haut-level. Disons-le de suite : ces zones sont toutes féeriques, avec des décors très travaillés, des spécificités bien propres (on pense par exemple au grappin sur Haut-Roc), et le tout donne vraiment envie d’être exploré.

Iles brisées dans world of warcraft legion
Ah les îles brisées..

Des côtes d’Azsuna aux fleuves d’Haut-Roc, en passant par les somptueuses forêts de Tornheim, cette extension a été travaillée comme jamais, chaque zone possède des petits recoins offrant un coffre aux petits aventuriers qui l’exploreraient, et les petites améliorations graphiques par-ci par-là lui permettent de ne pas rougir face à des mastodontes techniques auxquels on peut jouer actuellement, tout en conservant sa patte graphique rondelette si chère à la communauté de fans.

Wow, que c’est nouveau.

Le levelling a été totalement repensé. Là où le jeu vous emmenait dans une zone en particulier selon votre niveau (La Marche de l’Ouest pour les niveaux 10, Mont Hyjal pour les 80 etc.), il vous laisse ici choisir vous-même dans votre domaine de classe. Vous voulez commencer par Val’Sharah alors que cousin Kévin avait commencé par Haut-Roc ? Aucun problème. Les mobs s’adapteront à votre niveau.

Mais là où cela devient encore plus foufou, c’est que si vous êtes niveau 102, tapez des bêbêtes niveau 102, mais que cousin Kévin, qui est lui 110 vient vous aider, il verra les mêmes mobs que vous mais au niveau 110.
Ça paraît confus mais cela fonctionne très bien et empêche ainsi le rush des quêtes, de même que le fait de se faire ramasser par des mobs trop forts.
On pourrait penser que cela va avec la casualisation de World of Warcraft, mais le jeu ne fait que s’intensifier dans cette extension.

Ainsi, vous allez acquérir une arme prodigieuse, qui possède son propre arbre de talents et sa propre barre d’expérience.
Cela permet de lui donner tel ou tel pouvoir afin qu’elle s’adapte à la situation dans laquelle vous vous trouvez, mais surtout qu’elle vous suive au long de votre levelling.
On ne s’attardera ainsi plus qu’à trouver le stuff et les runes à équiper sur l’arme. En prime, le skin de ces armes est plutôt joli et rendra votre gnome ultra thug.

La plus belle ville d'Azeroth. Pour l'alliance !
La plus belle ville d’Azeroth. Pour l’alliance !

Au rang des nouveautés, on peut aussi compter la nouvelle classe, chasseur de démons.
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle change sensiblement le gameplay qu’on connaissait jusqu’à présent, avec la classe la plus mobile et la plus agile à ce jour. On voit comme une petite influence Wildstar (arrêtez-moi si je me trompe ?) avec les déplacements en combat.
Ce petit cornu, que l’on peut personnaliser à souhait, possède le double saut, peut planer, et n’a que deux spé : dps ou tank.
Le up à deux Chasseurs de démons marche très bien, et le heal est inutile avec des sorts de regen.
Il n’en sera pas de même dans les nouveaux donjons, vous l’imaginez bien, avec les modes héroïques et mythiques, qui vous donneront du fil à retordre, sans parler des raids, bref, joueurs de wow, vous savez ce qu’il en est.

Je pourrais continuer à m’extasier sur les domaines de classe, sortes de fiefs mais en mieux car vous n’y êtes pas seuls, et en plus d’envoyer des hommes en mission, ils permettent aussi d’améliorer vos armes prodigieuses, et sont aussi nettement plus classes. Je pourrais aussi dire à quel point le rythme ne fléchit pas une seconde, ou faire l’éloge de Suramar, la zone haut-level des îles brisées, si belle, où vos quêtes journalières s’enchaîneront et où votre futur stuff tombera, mais je pense que le mieux, c’est de vous laisser prendre part à cette fantastique aventure. De loin la meilleure depuis Wrath of the Lich King.

Conclusion

Si l’on ne devait retenir qu’un bon souvenir sur WoW depuis Wrath of the Lich King, ce serait Legion.
Cette extension remet le plaisir de jeu au premier plan avec des zones fournies, une histoire aux petits oignons, et l’apparition de nouvelles armes qui changent la donne.
La nouvelle classe est travaillée, les décors somptueux, et le tout permet de passer d’excellents moments en Azeroth.
Nous ne pouvons que conseiller aux anciens joueurs déçus de la tournure récente de WoW de s’y remettre, aux plus chevronnés de continuer, et aux profanes de s’y mettre moyennant environ 70 euros pour toutes les extensions + un mois d’abonnement, pour découvrir ce qu’est la magie, la vraie, dans un jeu vidéo.
Chapeau bas Blizzard, et surtout merci.

World of Warcraft : Legion

  • Développeurs Blizzard entertainment
  • Type Aventure massivement multijoueurs
  • Support PC
  • Sortie 30 Août 2016

Y’a bon!

  • L’histoire enfin mise en avant
  • Les décors somptueux
  • La nouvelle classe très agile
  • Tout ?

Beuargh!

  • Je cherche…
  • Je cherche encore…
  • Non, rien.
Montrer le reste de l'article
Précédent Prey pose son histoire en vidéo
Suivant Zelda 64: Link’s Awakening
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Test : Pack Hellhounds de Empire Gaming

28/06/2019
Close