Et si l’humanité avait finalement réussi ce qu’elle sait faire de mieux : s’autodétruire ? Et si les machines, livrées à elles-même, avaient décidé de simplement se réorganiser pour que le monde continue de tourner en vaquant à ses occupations ? C’est le point de départ plutôt sympathique du jeu épisodique The Uncertain, et de son premier épisode The Last Quiet Day.

J’me présente, je m’appelle RT

RT & Follow

Les énigmes sont parfois chronométrées, mais jamais rien d'insurmontable
Les énigmes sont parfois chronométrées, mais jamais rien d’insurmontable

The Uncertain est le bébé d’une communauté russe de développeurs, artistes, écrivains et musiciens du studio Comon Games, fondé en 2014. Plutôt inconnus au bataillon, ils ont visiblement décidé de ne pas se focaliser sur un seul genre, mais de développer tout ce qui leur plaisait sur toutes les plateformes. Le premier projet est donc un jeu d’aventure / énigme dans un futur où l’humanité a disparu et où l’on contrôle RT, un robot sans réelle tâche mais avec un talent certain pour le bricolage.

C’est sans doute cette absence de tâche réelle programmée qui l’a poussé à mettre ses talents aux services des autres machines en allant récupérer des éléments pour les recomposer, suivant les demandes, dans sa petite maison champêtre. Et ses compétences l’ont même poussé à se déconnecter des mises à jour de son firmware, estimant qu’il était assez compétent pour s’occuper de lui-même. Mais alors qu’il termine une commande pour un client, une navette s’écrase près de chez lui avec une cargaison plutôt inattendue.

The Uncertain instille l’humour à travers le regard implacablement logique des machines porté sur notre civilisation.

Profitant d’une très jolie robe graphique, ce premier épisode de The Uncertain nous présente donc le monde à travers les yeux de RT dans une aventure parsemée d’énigmes pour mettre à jour un complot planétaire. Car comme le dit l’introduction : A force d’évoluer, les machines ne finissent-elles pas par ressembler aux humains ?

pxlbbq-the-uncertain-the-last-quiet-day-08
« What did I just say ? »

Références

Si l’aventure en elle-même est plutôt lente, encore alourdie par des dialogues très monocordes – synthèse vocale oblige – les développeurs ne se sont pas fait priés pour glisser ici et là des touches d’humour inspirées du regard implacablement logique des machines portées sur notre civilisation, qui préfère utiliser du courrier – voire même des pigeons – plutôt que des e-mails pour communiquer. Une multitude d’autres références sont également présentes à qui saura les dénicher, de Half-Life à the Walking Dead en passant par Firewatch ou Vendredi 13. Voilà de quoi briser un peu la monotonie des lents déplacements de notre brave RT, même si la plupart du temps, ces derniers se font dans des magnifiques environnements souffrant malheureusement d’une touche d’aliasing.

Les textures et jeux de lumière sont très agréables à l'oeil
Les textures et jeux de lumière sont très agréables à œil

Au niveau des énigmes – assez nombreuses – elles restent toujours dans le domaine du réalisable sans frustration, demandant ici de la réflexion, ou là quelques réflexes. Globalement, on ne reste jamais bloqué bien longtemps sur une épreuve. Les développeurs ont même opté pour un petite jeu de course-poursuite dans la forêt avec un droïde vers la fin de l’épisode, mais ce n’était clairement pas la meilleure idée tant cela tranche avec l’ensemble, en plus d’être relativement peu maniable. Néanmoins, cette petite torture ne dure que très peu de temps, préférant se terminer avant le soupir d’agacement.

Un passage en forêt à oublier...
Un passage en forêt à oublier…

En terme de scénario, le titre nous fait voir du pays, passant de petites maisons de campagne à base délabrée puis dans un appartement la nuit, dans un vieux café ou un laboratoire High-Tech. Les ambiances sont très bien rendues et chaque lieu possède son charme propre. On regrette par contre que l’histoire peine un peu à décoller, la nature même des protagonistes excluant tout moment d’émotion réelle ou de tension, mais parvient tout de même à poser efficacement ses enjeux sans ennuyer le joueur, promettant une suite rehaussant cet aspect. On nous propose aussi des dialogues à choix multiples sensés influer sur les situations ou relations, mais cela est – au terme du premier épisode – complètement invisible. Gageons que cela aura un impact pour la suite.

Conclusion

Voici une entrée en matière sympathique pour une nouvelle licence épisodique. On espère évidemment que le projet va aller jusqu’à son terme, et en savoir un petit peu plus sur ce monde peuplé de robots et d’apparences. Si le rythme lent est cohérent, on espère tout de même un petit coup de pep’s pour la suite, également en terme de scénario, finalement assez avare de tension. Néanmoins, je me réjouis de retrouver RT dans le prochain épisode !

The Uncertain

  • Développeurs ComonGames
  • Type Aventure / énigme
  • Support PC
  • Sortie 22 Septembre 2016

Y’a bon!

  • Une jolie réalisation
  • La vision des machines sur l’Humanité
  • Des énigmes bien pensées
  • L’humour subtil
  • Une durée de vite honnête pour un jeu épisodique

Beuargh!

  • Un peu plan-plan
  • L’histoire manque de rebondissement
  • Un peu d’aliasing
  • Un peu cher au lancement pour un seul épisode
  • Des choix sans conséquences (du moins ici)
  • La course-poursuite, à oublier

Je le veux !

pxlbbq-steam-logo

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Criminal Girls 2 Party Favors | Test
Next Destiny : le mode difficile du Raid La Fureur Mécanique arrive le 18 octobre
Close

NEXT STORY

Close

Pour le Black Friday, jouez gratuitement à Overwatch

28/11/2019
Close