Ancien d’Arkedo, Aurélien Regard s’est attelé depuis 2 ans à développer tout seul son propre jeu, The Next Penelope. De la musique aux graphismes, il a joué les hommes orchestre pour livrer son bébé en early-access au début de cette année. Arcade, couleurs fluos et gameplay exigeant, The Next Penelope veut réveiller en nous la nostalgie des jeux Micromachines.

La référence aux jeux Micromachines ou à la série F-Zero est d’ailleurs évidente. Plus que ça, elle est assumée par Aurélien Regard. Avec The Next Penelope, cet ancien d’Arkedo (Hell Yeah!, Poöf VS The Cursed Kitty) a voulu ramener à la vie les courses nerveuses qui fleurent bon l’arcade. Ce ne sont pas d’ailleurs les uniques souvenirs qui refont surface lorsque l’on aborde The Next Penelope : l’esthétique « comics » fait inexorablement penser à Ulysse 31.

The Next Penelope
Les cinématiques permettent de poser le décor de chaque niveau.

The Next Penelope nous met dans la peau de Penelope, reine d’Ithaque et compagne d’Ulysse, lui-même roi d’Ithaque. Une Ithaque futuriste, juchée sur un rocher, perdue au beau milieu de la galaxie. Ulysse, parti faire la guerre de Troie avec ses acolytes légendaires, est porté disparu. Alors qu’Ithaque sombre peu à peu dans la chaos et qu’une guerre civile est sur le point d’éclater, Penelope décide dans un dernier élan de partir à la recherche d’Ulysse. Empruntant un ancien vaisseau de patrouille de la cité, elle va devoir parcourir la galaxie et affronter des ennemis retors, mais également se tirer la bourre avec une poignée de renégats. Chaque niveau, une fois terminé, vous offre une nouvelle arme à ajouter à votre vaisseau. Boost, Teleportation, Mines ou encore Grappin, tous ont cependant une particularité : chaque utilisation vous coûtera de l’énergie. Cette énergie, c’est votre barre de vie. L’utilisation des armes doit donc se faire avec parcimonie, d’autant plus qu’elles ne sont disponibles qu’au deuxième tour de chaque course. Les différents niveaux de The Next Penelope sont accessibles dans le « hub » du jeu, une carte de la galaxie où vous déplacez votre astronef pour accéder aux différentes planètes. Ces niveaux sont tous (ou presque, on y reviendra) accessibles dès le début du jeu. Une fois sur la case d’un niveau, s’affiche une fenêtre avec l’essentiel des infos : la difficulté, l’arme à obtenir, et bien évidemment le nom. Chacun de ces niveaux se déroule en 3 étapes : la première vous initie à l’arme en question, la seconde est une course classique où vous pourrez tester votre nouvel arsenal en conditions réelles. Quand à la dernière étape, c’est un boss. Ceux-ci sont particulièrement réussis et les patterns variés. Tous les boss sont des figures mythologiques connues, comme le Minotaure et son labyrinthe ou encore Charon, le fameux batelier du Styx, le fleuve qui sépare les vivants des morts.

The Next Penelope
Il semblerait que le Minotaure ait un peu trop regardé Batman: The Dark Knight Rises.
The Next Penelope
Ithaque, premier environnement du jeu, est très réussie dans le style rétro-futuriste.

Une fois passé la poignée de niveaux de l’aventure, vous ferez face au boss final. Particulièrement corsé, il change complètement le gameplay en vous proposant cette fois-ci un shooter horizontal du plus bel effet. Une fois battu, vous aurez non seulement l’immense satisfaction d’être venu à bout de ce saligaud, mais vous aurez dès lors accès à des niveaux bonus. Ces derniers sont des time trials dans les différents niveaux déjà parcourus qui vous demanderont de faire usage de TOUS les objets obtenus au cours de l’aventure. Il faut aussi souligner la présence de points d’expérience, qu’il est possible de dépenser pour améliorer modérément les performances de votre vaisseau. N’imaginez pas devoir farmer les points d’XP afin de pouvoir passer tel ou tel niveau ; ces petites améliorations sont là surtout pour le confort des joueurs qui en ressentiraient le besoin face à une grosse difficulté. Difficulté qui d’ailleurs est bel et bien présente. S’il faut noter que je m’attendais à un challenge nettement plus relevé, il faudra recommencer quelques dizaines de fois certaines courses pour finir vainqueur. Tous comme les boss nécessiteront plusieurs essais afin de trouver la meilleure stratégie à adopter.

The Next Penelope
La carte de la galaxie de The Next Penelope est vraiment chouette.

Techniquement, The Next Penelope ne souffre d’aucun souci. La nervosité est solidement appuyée par une fluidité exemplaire et le tout est parfaitement lisible. La caméra, centrée sur le vaisseau, permet d’appréhender correctement le tracé de chaque environnement et lors de nos erreurs, il relèvera de la pure mauvaise foi d’aller pester contre le jeu. Dans The Next Penelope, ce sont vos réflexes qu’il va falloir aiguiser.

The Next Penelope
L’obtention des armes est simple et ceux-ci sont très bien expliqués avant chaque course.

Graphiquement les images et vidéos distillées depuis le début de développement ne mentaient pas : Aurélien Regard a fait un boulot remarquable. Les couleurs chatoyantes sont agréables à l’œil, et cette odyssée futuriste très bien maîtrisée. On sent les références citées plus haut sans jamais tomber dans le copié-collé. Les environnements aux designs très variés donnent vraiment l’impression de voyager d’une planète à une autre et les animations des personnages, sont discrètes mais néanmoins convaincantes, à l’image d’ailleurs du character-design. Enfin, la bande originale composée bien évidemment par Aurélien Regard sonne très bien à l’oreille et accompagne nos tribulations comme il se doit. Tantôt discrètes, tantôt plus punchy lors des phases « urgentes », les petits thèmes simples s’écoutent très bien en dehors du jeu.

The Next Penelope

Conclusion, je dis non! Mais un avis, je dis oui!

The Next Penelope, c’est une déclaration d’amour à l’arcade. Un hommage aux jeux de course nerveux et colorés de notre enfance. Le jeu d’Aurélien Regard combine sensations instantanées, difficulté et mythologie grecque mâtinée de science-fiction dans un jeu certes très court, mais intense et que l’on ne rechignera pas à recommencer une poignée de nouvelles fois. Il faut bien sûr saluer le travail accompli de l’unique développeur de The Next Penelope, tout en gardant à l’esprit qu’il s’agit encore d’un early-access et qu’à terme devraient apparaître d’autres modes de jeux, comme le multijoueur à quatre.

Nota bene du rédacteur :

J’ai longtemps hésité avant de publier ce « test ». The Next Penelope étant toujours en phase d’early-access, il me semblait peut pertinent d’en faire un véritable test. Cependant, il faut également noter que quasiment tout le contenu du jeu est présent (hormis le multijoueur, qui était prévu pour arriver plus tard) et que l’expérience de jeu sera la même lors de sa sortie.

The Next Penelope

  • Développeur Aurélien Regard
  • Type Arcade/Course
  • Support PC, bientôt Wii U
  • Sortie 21 janvier 2015 (early-access)

Dans le même genre :

  • Micromachines
  • F-Zero
  • WipeOut

Y’a bon!

  • Du beau boulot pour un seul développeur
  • Challenge présent
  • Aspect graphique superbe
  • Mélange SF/Mythologie Grecque efficace et maîtrisée
  • Progression libre
  • Boss bien pensés
  • Nerveux bien comme il faut

Beuargh!

  • Très court
Show Full Content
Previous Half-Life 2 Update: lifting graphique grâce au modding
Next La couleur dans le jeu vidéo

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Monster Hunter : World annonce un DLC enneigé pour l’automne 2019 (et une démo et une collab’ The Witcher 3)

10/12/2018
Close