Test : World War Z

Il y a toujours une pyramide de zombie à faire tomber.

World war Z est une adaptation vidéo-ludique de l’univers du roman homonyme. TPS tourné énormément multijoueur, le jeu fut développé par Saber Interractive ; ces derniers ayant développé récemment des titres comme Spintires : Mudrunner ou Nba Playgrounds. On peut remarquer que leurs titres sont plutôt maitrisés et bien appréciés de la communauté vidéo-ludique. Mais qu’en est-il de ce World War Z qui a le mérite d’être différent de leurs anciennes productions ?

On part sur une base

Le jeu va nous présenter différents lieux comme Jérusalem, New York, Moscou et Tokyo nous offrant une certaine variété d’environnements.

Il nous sera proposé différentes  missions par lieu, où nous devrons aller d’un point A à un point B. Nous obligeant ci et là à réaliser des objectifs assez peu intéressants. Survivre X temps aux zombies, récupérer 3-4 cartes-mères, explosifs ou autres, aller appuyer sur 1 ou 2 interrupteurs, etc. Maintenant une simplicité dans les objectifs n’est clairement pas une grosse ombre au tableau. Le but ici est de casser des hordes de zombies entre potes et, attention spoiler, c’est réussi.

On peut noter aussi que le jeu a un scénario assez basique et très secondaire. De plus ce dernier est en anglais, cependant le restant du jeu est en français (menus, objectifs, etc).

Le 1er jour des soldes.

Du zombie ?

Les zombies ont ici une place plus que dominante. Ils sont les nerfs du jeu.

Les zombies sont dans l’idée du livre et du film éponyme, lorsqu’il vous remarquent ou qu’ils vous entendent, attendez-vous à vous faire submerger. Comme dans les œuvres citées plus haut, ils n’hésiteront pas à s’escalader les uns les autres. Leur donnant donc une possibilité d’approche beaucoup plus grande.

Lorsque les zombies débarquent ils viennent donc en grand nombre et il est intéressant de voir que les fusillades sont ultra jouissives ainsi que plutôt technique. Il faudra surveiller l’avancée des zombies pour éviter de se faire prendre à revers.

Cependant l’IA est ultra permissive. Ne faisant que rarement des rondes lorsqu’ils attendent, en plus d’être plutôt sourde et aveugle (un comble pour un zombie ?).

Cependant nous pouvons remarquer un bestiaire varié.

On pourra aussi remarquer une variété de zombies, entre les coureurs, les plus « classiques » et les brutes épaisses. On peut aussi croiser des hurleurs qui resteront au loin pour appeler encore plus de confrères, nous obligeant à nous déplacer de notre planque pour aller les débusquer. Ainsi que des zombies infestés, ceux-ci, lors de leur mort, laisseront des gaz toxiques s’échapper de leur cadavre nous obligeant ainsi à quitter notre emplacement pendant un petit moment.

Ce soir c’est barbecue ?

Coop avant tout !

Il nous faudra donc une équipe de choc pour combattre cela. Et c’est là aussi un point important de ce World War Z, il se vit entre potes! Reprenant les codes des homologues du genre comme  Left 4 Dead ou Killing Floor.

Plusieurs classes nous sont proposées ainsi que différents personnages customisables. Les classes plutôt variées nous proposent l’artificier, le fantassin, l’infirmier, l’agent d’appui, le surineur et l’exterminateur. Ce grand nombre de classes, ajouté aux nombres maximums de 4 joueurs, oblige donc de faire des choix et permet des compositions d’équipes variées et intéressantes.

Jouer avec la même classe permettra de gagner de l’xp et donc augmenter ses compétences. On récuperera aussi du loot en accord avec notre classe. On pourra aussi améliorer nos armes avec les crédits récupérés en mission. Cela permet de pouvoir façonner notre personnage un maximum à notre façon de jouer et d’optimiser au maximum notre équipe.

On est prêt.

Pvp ?

On peut remarquer différents modes multi intéressants dans l’ensemble. On pourra revoir des modes connus comme les matches à mort par équipes, la domination, etc. Mais ici agrémentés du petit plaisir zombifique en nous rajoutant ci et là des hordes de zombies nous permettant donc différentes approches.

Profitez que l’autre équipe adverse se fait attaquer par les zombies pour intervenir ou profiter de se soigner. On peut aussi tenter de faire venir la horde de zombies sur eux pour faire d’une pierre deux coups. Ces parties auront donc une double ration de zombies, nous offrant dans l’ensemble une bonne expérience en PvP.

Conclusion

Saber interractive nous propose ici à boire et à manger avec son World War Z. Si on lui accorde quelques défauts au niveau de l’IA trop permissive et du manque d’intérêt des objectifs, World War Z brille sur ses autres points. La variété de Zombies, les hordes que l’on devra démanteler, les variétés d’armes, le grands nombres de classes, le tout agrémenté d’un esprit d’équipe entre potes qui rend le tout hyper chronophage.

Vous voulez du zombie ? Il y a pas mal de stock ici !

 

Temps de lecture : environ 4 minutes

World War Z

  • Développeurs Saber Interractive
  • Type Tps en Coop
  • Support PS4, One, PC
  • Sortie 16 Avril 2019
World War Z à notre sauce !
8/10
World War Z à notre sauce !
Y'a bon
  • Gameplay ultra-jouissif.
  • Direction artistique très propre.
  • L'esprit d'équipe bien mis en avant.
  • La diversité des classes, armes, zombies.
  • Niveaux de difficulté poussant à rejouer le jeu.
Beuuuuwark
  • Assez peu de missions au final.
  • Quasi aucun intérêt en solo.
  • Technique
    7/10
  • Esthétique
    8/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    6/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre