Le 20 juin 2019, un nouveau jeu star Wars était sorti comme une exclu PC : une expérience VR dont le scénario nous sera raconté en 3 épisodes, Vader Immortal : Star Wars VR Series. La totalité des épisodes a été portée en août 2020 sur Playstation 4, toujours jouable uniquement en VR.

Revenons sur l’histoire de Star Wars, en 2012 Lucasfilm fut racheté par Disney. L’année qui suivit le rachat, nous avons pu apprendre la fermeture de leur studio principal de jeux vidéo, Lucas Arts. Disney passa alors un accord avec EA, ces derniers récupérant les droits de la licence en exclusivité jusqu’à 2023. Nous avons pu nous essayer à leurs diverses itérations de l’univers Star Wars depuis 2015 avec Battelfront, Battlefront 2, Jedi Fallen Order et prochainement star Wars Escadrons.

Cependant a côté de ça, en 2015 Disney décide de regrouper une équipe de développeurs se basant beaucoup plus sur la réalité virtuelle pour lancer par la suite la société ILMxLAB – Immersive Entertianment, le studio qui travaillera sur les jeux A Star Wars VR Series. Le premier opus est donc ce Vader Immortal, mais du coup, ça donne quoi un jeu Star Wars signé Dinsey et non EA en VR ?


Vader Immortal : A Star Wars VR Stories


Supports : PS4

Genre : Action

Date de sortie : 25 août 2020

Editeur : Disney Interactive Studios

Développeur : ILMxLAB

Multijoueurs : Non


Tout comme les Jedis


  • Le scenario
  • Le mode Dojo
  • Une variété dans le gameplay
  • Le personnage de Vador
  • Le crossmedia
  • Pas toujours très beau
  • Seulement en VOSTFR
  • Un peu court

Il était une fois Vador

L’histoire de Vader Immortal se déroule entre les films 3 et 4. Nous sommes donc avant l’arrivée de Luke mais après la création de l’Empire. Nous allons incarner un jeune contrebandier qui se verra rejoindre une fresque épique sur la planète Mustafar. On partira ensuite à la recherche d’un artefact millénaire protégeant l’équilibre planétaire, objet prisé par le seigneur sith Dark Vador.

On est ici sur un scénario très classique avec un héros sorti de nulle part, mais qui est finalement l’élu d’une prophétie. Cependant, l’histoire nous est bien racontée, nous offrant ci et là des histoires secondaires développant les différents personnages, mais également les figures emblématiques comme Vador. Car oui, c’est bien l’atout principal du jeu, la mise en avant de la caractérisation de Dark Vador. Ce dernier est par moments encore Anakin, et nous offre une infime partie des remords que peut avoir le personnage sur les évènements de star Wars 3 : La Revanche des Sith. En particulier le décès de sa femme Padme. Le scénario joue régulièrement entre cette facette meurtrie du personnage et l’énorme puissance que dégage le sith. Cela nous offre différentes facettes, qui jouées en VR rendent l’expérience très prenante.

Mustafar et son histoire

Une histoire crossmedia

L’histoire du jeu se déroule en parallèle événements se passant dans la série de comics Star Wars Dark Vador et en particulier le Tome 4 intitulé La Forteresse de Vader. Avant de vous expliquer plusieurs détails, je tiens à dire qu’il risque de comporter quelques spoilers sur les enjeux de l’histoire principale du comic (du coup l’histoire secondaire du jeu).

Le comic va nous raconter la création du château de Dark Vador sur Mustafar. On y découvre que ce dernier est créé sur une ancienne grotte sith, Vader espérant profiter de la puissance maléfique de cette dernière. L’idée derrière tout cela est d’utiliser cette puissance pour essayer de faire revenir Padme à la vie. Le comic est bien écrit et nous propose une vision du personnage très intéressante et novatrice.

Le jeu Vader Immortal, nous propose de vivre ces événements du point de vue d’une personne tierce, mais également en suivant les répercussions sur la planète et ses habitants. Cela nous offre une bonne complémentarité qui à mes yeux est indispensable. Si l’histoire du jeu vous a plu, n’hésitez pas à lire les comics pour le récit complet.

Un bon conseil

Manier la Force

Un jeu vidéo star Wars, de plus en VR, nous n’allons pas échapper à manier du sabre laser. Nous allons vite récupérer notre première arme et le premier allumage du sabre laser est vraiment intense. Nous allons également apprendre les bases de la force, comme le soulèvement, la projection, etc. Pour nous défendre on aura aussi de l’armement plus commun tel que des blasters ou des grenades. Le tout est très immersif et se prend vite en main. Évidemment le jeu ne se joue qu’avec des manettes Playstation Move, augmentant énormément la sensation de tenir de vraies armes.

Nous allons pouvoir nous déplacer à l’aide du système de téléportation déjà vu dans pas mal de jeu du genre. C’est fluide et il y a plusieurs petits easter egg à trouver un peu partout nous poussant à fouiller les zones. Pour varier un peu le gameplay, nous allons avoir régulièrement des tableaux de commandes ou des portes à pirater, un classique du genre également. Cependant, au niveau des mini-gameplay comme ceux-là, Vader Immortal nous propose deux autres styles pour varier. On va avoir des énigmes basées sur la force, nous demandant de diriger des objets à distance, un gameplay logique pour Star Wars et qui est plutôt bien réalisé. L’autre petit gameplay est représenté par différentes parties d’escalade. L’idée est bonne et originale, on s’y croirait à monter des échelles ou des murets, cependant c’est les seuls moments où j’ai eu quelques bugs de collisions projetant mon personnage directement dans le mur. Mais pas de soucis, les parties d’escalades sont désactivables dans les menus.

On n’échappera pas non plus à différents duels durant l’histoire, et malgré le réalisme et l’ampleur des combats, je n’ai pas trouvé ces passages très immersifs. Le but était juste d’attendre une attaque et de contrer l’adversaire pour l’étourdir et le tabasser. C’est assez peu convaincant, là où sortir son sabre laser lors d’une fusillade avec les stormptrooper et leur renvoyer leurs tirs est vraiment immersif.

Un dojo de combat

En plus de l’aventure principale, il est possible de réaliser des séances d’entrainement en dojo. Le but est de réaliser 50 épreuves. Ces dernières jouant sur des rounds d’ennemis ou des combats contre des ennemis originaux. L’idée est sympathique, cela prolonge bien la durée de vie qui de base est assez courte (en 3h l’histoire peut être bouclée). Les séances en dojo nous proposent une vraie suite niveau gameplay grâce à de la customisation de sabre, mais également de nouveaux pouvoirs de force.

Vader Immortal: A Star Wars VR Stories : Conclusion

Vader Immortal : A. Star Wars VR Series est immersif. On se sent comme un Jedi, on vit et on croise beaucoup de points forts des films. Dans l’ensemble ça vaut le détour. On peut noter un énorme bon point pour le scénario qui est clairement un petit bijou pour le personnage de Vader. Dommage pour cette durée de vie qui s’accorde assez bien au VR mais qui ici fait défaut au titre. Malgré ça on peut prendre plaisir à retourner sur le titre, rien que la partie dojo promet déjà de bons moments à découper du Stormtooper.

Show Full Content
Previous Test : RPG Maker MV – Les RPG à portée de consoles
Next MàJ – PS5 : des problèmes de production et 4 millions de consoles en moins au lancement

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Fallen Legion annoncé sur PS4

02/12/2015
Close