Test : V-Rally 4 – Une résurrection honorable

Le retour réussi de la licence qui évite le piège de la nostalgie forcée.

Prendre le pari de sortir une nouveau V-Rally plus de 15 ans après la sortie initiale de V-Rally 3, voilà qui semble un pari aussi osé que risqué. Mais les développeurs de Kylotonn, que l’on voit arriver de loin depuis leur reprise réussie des jeux WRC récemment ont des arguments pour convaincre. Alors tour de piste réussi ou sortie de route assurée ? La réponse vous sera donnée en fin de test !

Montez à bord, ça va secouer !

Sortir des sentiers battus !

Avec un titre aussi sobre que V-Rally 4 et sa résonance dans l’histoire vidéoludique, on aurait pu penser que les Lyonnais de Kylotonn allaient explorer le terre du rallye et se contenter de ça, d’autant qu’il sont coutumiers de ce genre de jeu. Eh bien non ! Ici, pas question de se limiter aux spéciales avec des terrains balisés et connus, on est là pour rouler et en prendre plein la tête ! En plus du Rallye, vous aurez l’occasion de vous essayer au Rallycross (des épreuves sur circuit fermé avec la particularité de mélanger pistes de terre et courses sur asphalte), Hillclimb (courses de côte façon Pikes Peak) et courses de buggy (là, on vous fait pas un dessin !). Le tout enrobé dans des décors bien distincts les uns des autres qui vous mèneront dans le désert du Sahara ou dans les forêts japonaises, ou encore sur des sentiers anglais aussi bucoliques que difficiles. Vous êtes là pour parcourir la planète et rester le meilleur au fil des épreuves. Rien de plus, rien de moins. 

Le pays du caribou vous accueille pour un test de conduite.

Les sensations de conduite sont… étonnantes.

Voilà peut-être le paragraphe le plus difficile à écrire de ce test. Non pas qu’il n’y ait rien à dire au sujet de la conduite, mais il est compliqué de vous faire passer le bon message. Les sensations de courses sont bonnes, ça c’est évident. Ce qui l’est moins, c’est qu’on sent que le moteur physique a été poussé un cran au-dessus par rapport à la licence WRC par exemple. En conséquence, n’espérez pas foncer tête baissée dès la première épreuve et réussir un parcours de fou et un temps canon. Et ce, dès le premier essai qui va définir votre niveau d’aide à la conduite requis pour la suite des opérations !

Si vous me suivez depuis mes débuts sur PXLBBQ et en particulier sur mes tests de jeux de course, vous savez que j’accorde pas mal d’importance au lien du pneu sur la route. En clair, est-ce qu’on ressent, manette en main, que le véhicule que l’on pilote tient sur la surface empruntée? Force est d’admettre que même si on peut régler son véhicule assez finement, celui-ci aura tendance à glisser sans vraiment prévenir et vous aurez beau tenter de reprendre la bonne trajectoire,  le grip ne reviendra que très difficilement. Alors c’est sympa pour le challenge et un pilotage à la fois doux et précis réglera le problème, mais c’est surprenant pour un jeu de cette catégorie. Néanmoins, les dévoreurs de route aguerris apprécieront !

Le metteur au point en vous s’exprimera dans ce jeu.

Et graphiquement ça donne quoi ?

Sans être totalement à la ramasse, c’est clairement dans la moyenne des jeux actuels. Les environnements sont variés et on ne sent pas une redondance dans ce que l’on voit au fil du temps. C’est du bon travail sans être époustouflant mais franchement, ce n’est pas ce qu’on demande à V-Rally 4. La fluidité est excellente et le gameplay se déroule sous nos yeux sans accroc. Mention spéciale aux effets de noir et blanc en cas de choc violent hérités des Need for Speed: Shift qui renforcent l’immersion. J’en profite également pour souligner l’excellente VF du jeu et un bon copilote dont les indications sont modulables en termes de temps de sortie dans les options. C’est un confort de plus pour performer et même si c’est souvent le cas dans les jeux récents, c’est utile d’en parler pour les néophytes.

L’agressivité des pilotes dans toute sa splendeur.

Conclusion  

Pour le retour d’une icône de son genre dans les années 90, V-Rally 4 réussit plutôt bien son coup. Sans être sensationnel graphiquement, il se rattrape largement par son contenu assez conséquent pour un jeu de ce type et c’est tant mieux. Kylotonn ne se contente pas d’appliquer bêtement la formule classique de V-Rally, mais se l’approprie et la bonifie à sa façon. Tout cela donne un jeu généreux, qui cherche à aller vers la simulation sans être terne avec une belle envie de bien faire. En un mot, c’est dans la moyenne, mais légèrement supérieur. Si vous aimez les challenges et rouler vite, ce jeu est tout indiqué pour vous. C’est donc un beau retour gagnant !

Hasta la vista !

Temps de lecture : environ 4 minutes

V-Rally 4

  • Développeurs Kylotonn
  • Type Course
  • Support PS4, XB1, Switch,PC
  • Sortie 11 Septembre 2018
V-Rally 4 à notre sauce
7/10
V-Rally 4 à notre sauce
Y'a bon
  • Du contenu à foison
  • La possibilité de régler finement son véhicule
  • Des environnements avec une vraie identité
Beuuuuwark
  • Difficile à prendre en main pour un néophyte
  • Une bande son plus que discutable
  • Les IA aux fraises
  • TECHNIQUE
    7/10
  • ERGONOMIE
    7/10
  • ESTHÉTIQUE
    7/10
  • AUDIO
    6/10
  • CONTENU
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo