Tales of Symphonia fait partie e ces rare jeux qui m’ont fait acheter une GameCube à l’époque : cinématique d’introduction magnifiques, excellente histoire, bonne durée de vie… il ,’ a été pour moi détrôné que par Tales of Graces f bien des années plus tard. Paradoxalement, il s’agit aussi du Tales of qui a eu droit au plus de ressortie au fil des ans. Comme quoi, un classique ne meurt jamais vraiment.


Tales of Symphonia Remastered


Supports : PS4, PS5, XBox One, XBox Series, Switch

Genre : JRPG

Date de sortie : 17 février 2023

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Bandai Namco

Multijoueurs : Non


On aurait voulu un Remaster à la hauteur du jeu d’origine.


  • Lissage HD réussi
  • Un monde et une histoire toujours aussi efficace
  • C’est juste un lissage
  • Où est Dawn of the New World ?
  • Zéro bonus

Sylvarant & Tesséha’lla

Dans Tales of Symphonia Remastered, Lloyd Irving et son équipe se retrouvent à nouveau dans le monde de Sylvarant, où ils explorent des temples et découvrent des secrets aux côtés de l' »Élue », leur amie Colette. L’original de Tales of Symphonia est un classique indémodable qui permis à la série de s’exprimer en 3D. La version PS3 de Tales of Symphonia Chronicles était sans doute encore meilleure. Et si Tales of Symphonia Remastered reste réussi, il peine à donner de quoi se justifier.

En tant que jeu, Tales of Symphonia Remastered dispose toujours d’une galerie d’excellents personnages, d’un scénario très réussi (bien que devenu très classique aujourd’hui), et d’e l’action-combat rapide pour laquelle la série Tales Of est connue’un système de combat toujours aussi dynamique. Mais aujourd’hui, à l’ère des Remake et des Remaster, j’ai un peu de mal à y trouver une vraie pluvalue, compte tenu que j’ai déjà parcouru les deux autres versions.

Tales of Symphonia Remastered n’est en aucun cas mauvais, et je peux même donner l’impression de lui chercher des excuses. En dehors de quelques temps de chargement réduits sur ces versions dématérialisées sur Playstation (à voir sur Switch), le jeu fonctionne bien. Les dialogues ne sont pas doublés comme ils le sont aujourd’hui, et les pauses de chargement entre l’exploration et les combats trahissent l’âge de Tales of Symphonia. Et c’est peut-être le problème ici, puisqu’on a toujours l’impression de jouer à un jeu de 2004.

Pour son époque, Tales of Symphonia était excellent. Mais tous les inconvénients d’un premier jeu en 3D sont visibles ici : des animations limitées, des expressions faciales bizarres et des transitions un peu grossières. L’efficacité de Tales of Symphonia Remastered repose en grande partie sur la nostalgie. Ces étrangetés nous rappellent sans doute une époque révolue à laquelle nous sommes attachés – moi le premier, mais vide de réelle nouveauté.

Car en effet, Tales of Symphonia Remastered n’est pas autre chose qu’un portage lissé d’un grand classique déjà ressorti sur consoles modernes. Avec la foule de Remaster qui sortent ces dernières années, les attentes en matière d’améliorations et d’options visant à limiter les frustrations d’époque sont grandes. Et il n’y a rien de vraiment nouveau ici, ni même la suite Tales of Symphonia: Dawn of the New World comme dans la versions PS3. Il n’y a pas d’aspect festif non plus, avec de nouveaux bonus à débloquer. Tout juste peut-on passer les cutscenes.

En toute franchise, j’ai aimé me replonger dans Tales of Symphonia, parce que le jeu est un bon jeu et parce qu’il fait résonner en mois une époque où ma petite GameCube violette trônait dans ma chambre d’étudiant aux côté de Resident Evil 4 et Baten Kaitos. Mais je me mets à la place des nouveaux venus, qui lisent ou écoutent des gens comme moi, et qui vont se retrouver devant un JRPG certes génial, mais dépassé.

Alors oui, c’est une bonne chose de le porter sur du matériel moderne, qui a plus de chance d’être rétrocompatible avec les futures machines que ne l’était la PS3 et la GameCube, mais c’est un peu brut de décoffrage si l’idée était de le remettre en lumière comme il le mérite. Et il le mérite vraiment, d’autant que sous ses dehors enfantins, les thèmes traités sont étonnamment lourds et graves.

Pour les fans de l’original, ou les fans de Tales en général, ce « remaster » sera probablement une déception. Les nouveaux amateurs de JRPG peuvent trouver de la valeur dans ce « remaster » car Tales of Symphonia Remastered est la version la plus facilement accessible. Cependant, il est malheureux de constater qu’ils joueront une version qui manque cruellement d’éclat en l’état.

Tales of Symphonia Remastered

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

On aurait voulu un Remaster à la hauteur du jeu, quelque chose de plus festif et de plus moderne que ce simple portage de Tales of Symphonia. Il reste un JRPG d’exception, mais qui peinera aujourd’hui à se faire entendre.

2
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Test : Fernbus Coach Simulator – Les routes de l’Europe en bus depuis votre canapé
Next Test : Meg’s Monster – Les pleurs de l’apocalypse

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Un peu de gameplay dans un night club pour Sifu

14/06/2021
Close