Test : Sushi Striker : The Way of Sushido (Nintendo Switch)

Pas de pitié pour les sushis !

Présenté l’année dernière à l’E3 2017, Nintendo nous sort enfin Sushi Striker : The Way of Sushido. Co-développé par indieszero, ayant notamment fait Theatrhythm Final Fantasy sur Nintendo 3DS en 2012.

Pour commencer, Sushi Striker : The Way of Sushido est un jeu de puzzle un peu RPG d’une certaine profondeur mais avec une histoire totalement ridicule.

On incarne Musashi, jeune orphelin, qui n’a plus revu ses parents depuis la guerre des sushis. Les sushis justement, il les déteste.
Un jour, les enfants de l’orphelinat ont faim; Musashi décide donc d’aller chercher des fruits. C’est là qu’il rencontre un sushiste, qui lui fait goûter un sushi… et il adore ça !

Depuis la guerre des sushis, c’est l’Empire qui contrôle l’approvisionnement, et nous, qui incarnons le protagoniste, devons trouver un moyen d’apporter ces fameux mets japonais à la population.

Musashi devient donc sushiste, mais c’est pas fini ! Il est aidé par tout un tas de (Pokémon) sushinités, des espèces de divinité sushis: ce sont elles qui créent les sushis durant les combats.

Graphiquement, c’est très soigné et beau. Des animations propres, très proches de ce qui se fait actuellement dans l’industrie d’animation japonaise. Les cinématiques sont toutes dans cette ambiance d’anime shonen, doublées en Anglais et sous-titrées en Français. On trouve ça juste un peu dommage de ne pas avoir accès aux doublages japonais… une question de droits sans doute.

Si le style semble être pour un jeune public, le gameplay l’est pour un autre plus ardu.

Sushi Striker : The Way of Sushido est adapté autant pour le mode portable que pour une partie sur un téléviseur, c’est pourquoi on peut jouer avec les boutons et/ou directement en alignant soi-même les assiettes avec ses doigts sur l’écran tactile. De notre côté, on préfère utiliser l’écran tactile.

Dans ce jeu, le plus intéressant n’est non pas le scénario tiré par les cheveux, mais bien le gameplay et les mécaniques du jeu.
Mélangeant arcade, action et puzzle, il faut assembler des assiettes pleines de sushis de même couleur. Il faut faire le plus de combos possible: plus on a d’assiettes, plus les dégâts seront importants, mais attention au temps ! On ne dispose que de sept secondes pour assembler le plus d’assiettes possibles, et si on ne finit pas dans le temps imparti, on finira par perdre la pile qu’on vient d’assembler.

Il y a sept tapis d’assiettes au total, trois pour nous, trois pour l’adversaire, et un tapis commun au milieu.

Pour nous aider au maximum dans les combats, on peut utiliser un maximum de trois sushinités qui nous permettront de recourir à leurs pouvoirs tels qu’un vol de vie, des pièges ou encore des dégâts supplémentaires.

Même sans intégrer les sushis dans le jeu, le gameplay reste très intéressant et il se passe beaucoup de choses. L’utilisation de différents types de vitesse pouvant changer le flux des sushis en fonction de la façon dont vous jouez est intéressant.

Sur l’écran, on voit son personnage, ses propres tapis, mais aussi l’adversaire, ses tapis et surtout ses mouvements. Ce qui nous permet de prévoir un peu les coups, même si en réalité tout va tellement vite à l’écran qu’on n’a pas vraiment le temps d’anticiper.

La plupart du temps, vous aurez l’impression de flâner, tout en alignant les sushis, espérant tomber sur une pile de la même couleur rapidement, mais après quelques heures de jeu, on s’habitue. Mais il y a certaines chose qui, même après avoir beaucoup joué, ne changent pas, comme l’utilisation de certains bonus, le flux des tapis va tellement vite qu’on ne sait pas vraiment si le bonus nous a vraiment aidé ou pas.

Conclusion

Parmi tous les jeux sortis sur Nintendo Switch, Sushi Striker : The Way of Sushido se démarque clairement par son originalité et son histoire tirée par les cheveux.
Ce qu’on aime moins, c’est non pas le concept du jeu, mais bien la manière dont il est utilisé: ce genre de jeu puzzle/arcade serait beaucoup plus adapté pour un public sur mobile, et vu la façon dont les combats sont faits, les écrans verticaux de nos smartphones seraient parfaits.
Le jeu est très bien dans son ensemble, beau, coloré, mignon, riche. On aime. Le hic qui vous fera peut-être hésiter à l’acheter reste encore son prix, qui est plutôt élevé.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Sushi Striker : The Way of Sushido

  • Développeurs Nintendo, indieszero
  • Type Action, Casse-tête
  • Support 3DS, Switch
  • Sortie 8 Juin 2018
Sushi Striker : The Way of Sushido à notre sauce
8/10
Sushi Striker : The Way of Sushido à notre sauce
Y'a bon
  • C'est beau et coloré
  • Toujours fun
  • Original
Beuuuuwark
  • Prix élevé
  • Mieux adapté aux smartphones
  • Technique
    9/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    8/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre