Test: Smoke and Sacrifice – Une maman à la recherche de son enfant

...

C’est le jeune studio londonien Solar Sail qui nous présente ici leur toute dernière réalisation : Smoke and Sacrifice. Ce nouveau jeu se présente sous la forme d’un survival agrémenté d’une touche de RPG (c’est-à-dire avec des propositions de quêtes annexes, etc) et d’une histoire sombre et angoissante dans un style de graphisme 2.5D en vue isométrique. Petite image pour mieux vous interpréter mes propos !

Une petite chasse aux insectes.

Un survival scénarisé ?

Arbre du soleil.

Nous arrivons dans un univers gelé. Le seul moyen pour les humains de survivre est de créer des villages autour des sources de chaleur appelées arbre du soleil. Ceux-ci permettent la culture des terres bien sûr, mais leur fonction principale est de nous empêcher de se transformer en cornet magnum ! Malheureusement, ils ont tendance à s’éteindre. Seule une offrande régulière de bébé leur permettent de garder cette lumière.

 

Le scénario commence ici avec notre personnage principal Sacchi, dont c’est le tour de faire une offrande.
Cependant, nous allons vite remarquer que les croyants s’occupant de gérer l’offrande, sont très, mais alors très louches ! Nous allons, via eux, découvrir un univers parallèle au monde gelé que l’on connaît, où pourrait se trouver notre fils.

Nous allons donc suivre Sacchi dans son aventure pour retrouver son enfant. On devra creuser, chercher et crafter les éléments qui nous entourent pour pouvoir avancer et survivre dans ce monde aux mille et un danger. Ce nouvel univers a ses propres règles et ses propres populations avec leurs soucis que nous devrons régler. L’histoire va beaucoup tourner autour d’une ambiance malsaine, et cela, même dans les relations avec les différents personnages que nous allons rencontrer. On ne sait jamais bien si on peut faire confiance au gens qui nous entourent.

Une rencontre des plus .. originale

Rpg-Survival c’est bien ça ?

Les menus sont basiques et clairs à la fois

Mélangeant assez bien craft et RPG, Smoke and Sacrifice arrive à faire un bon compromis des deux, ce qui ne déstabilisera pas les habitués de survival. Pour les nouveaux joueurs, le jeu nous explique bien à travers ses quêtes et son univers comment il fonctionne. De plus, on le prend vite en main grâce à ses menus clairs et ses raccourcis disponibles au besoin.

Il est toujours aussi crucial de trouver des établis ou de quoi faire à manger. Une partie des ressources se trouvant au sol, il est évident que des combinaisons d’objets et d’actions serons nécessaires. On peut donc récupérer des ressources en cassant des objets, en secouant les arbres ou encore via la chasse.

Pas mal de quêtes secondaires nous seront proposées. Celles-ci nous feront apprendre en général de nouveau craft, tout en nous procurant des ressources plus rares ou en plus grandes quantités.
On peut cependant remarquer un manque d’intérêt dans les quêtes annexes, elles peuvent être assez redondantes. Elles se résument en générales par un objet qu’il faudra crafter pour X ou Y raisons, ou alors simplement dégainer les armes pour exterminer certains types de monstres qui peuvent s’avérer nuisibles aux yeux d’un paysan local.

Une liste des quêtes en attentent.

Il arrive que le jeu s’autorise un petit côté « Die and Retry », nous punissant lors de la prise de risque trop élevée. Mais la réussite s’avère intéressante au niveau du gain de ressource. Un gros bémol et qui impacte sévèrement le gameplay, se trouve au niveau du caracter design. Ce dernier rend très bien dans l’ensemble et participe sans aucun doute à l’atmosphère du jeu. Cependant il présente, malheureusement, un mauvais point assez récurant. J’ai pu remarquer que plusieurs phases de combats s’avèrent assez imprécises et pour cause : il est difficile de savoir si nous sommes sur le même plan que notre adversaire. Ce qui a la fâcheuse tendance de nous faire prendre des coups, que l’on ne mérite parfois pas.

Pour revenir sur le character design, nous pouvons remarquer un détail tout à fait remarquable apporté sur les graphismes du jeu. Ils sont peints à la main ! On y ressent donc l’envie et la passion du designer de rendre son récit le plus beau et le plus vivant que possible.

Dernière marche avant le moment fatidique

Fait intéressant : la version dockée (c’est-à-dire sur grand écran) de la Nintendo Switch, est tout aussi belle que la version portable. Nous donnant un maximum de clarté et de précision sur notre téléviseur. C’est assez rare pour être notifié, Gg Nintendo !

Conclusion

Smoke and Sacrifice est un bon petit jeu de survie. S’autorisant des originalités grâce à son côté scénarisé imposant et ses côtés rpg. Le tout est bien réalisé dans un univers plus qu’intriguant et propre à lui. Même si ce dernier reste vraiment très spécial, on y accroche !
On pourra remarquer quelques soucis néanmoins, les pnjs ne sont pas très bavards en explications, et malheureusement les quêtes annexes ne sont pas très encourageantes à poursuivre. Le système de combat peut être très punitif sans que nous n’ayons fait de réelles erreurs, faute au character design qui a du mal à nous préciser où l’on peut taper pour toucher l’adversaire.
Le jeu est cependant très sympathique à parcourir, il plaira sans aucun doute aux fans de survival et d’univers étrange comme unique.

 

Temps de lecture : environ 4 minutes

Smoke and Sacrifice

  • Développeurs Solar Sail Games
  • Type Aventure, Survival
  • Support PC, Switch
  • Sortie 31 mai 2018
Smoke and Sacrifice à notre sauce
7/10
Smoke and Sacrifice à notre sauce
Y'a bon
  • Une histoire prenante
  • Un character design soigné
  • Le côté die and retry
  • L'ambiance générale
  • Le craft accessible à tous et complet
Beuuuuwark
  • Un gameplay parfois hasardeux
  • Un thème musicale oubliable
  • Les quêtes annexes pas assez variées
  • Technique
    7/10
  • Estetique
    8/10
  • Ergonomie
    8/10
  • Audio
    6/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre