N’ayant jamais touché à un jeu Senran Kagura auparavant, je suis néanmoins au courant de l’atmosphère de la série : filles en petites tenues, un peu pervers et dégradant. Et cet épisode “Reflexions” n’est pas une exception. Mais est-ce un jeu fun? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

L’histoire est très basique : dans une salle de classe après les cours, nous avons rendez-vous avec Asuka, jeune lycéenne. Au travers des réflexologies, on doit lui masser les mains et le corps. L’histoire n’est pas très développée et plutôt limitée car on entre directement dans le gameplay.

Les réflexologies

Comme le titre l’indique, Senran Kagura Reflexions comporte des réflexologies

Vous devrez tout d’abord passer par une réflexologie standard des mains : Asuka est dans la salle de classe et vous devez lui caresser les mains. Vous tenez dans chacune de vos mains un Joy-Con. On choisit la zone que l’on veut caresser avec les sticks analogiques, puis on appuie sur ZR ou ZL selon la main.

Marvelous a vraiment fait du bon boulot au niveau des vibrations. On a vraiment l’impression de caresser une main ! C’est absolument impressionnant. On a même l’impression de toucher les lignes de ses mains.

Une fois ses paumes bien caressées, un petit nuage apparaît ! Vous êtes dans les pensées d’Asuka. En petite tenue, elle vous parle d’une manière un peu plus explicite que dans la salle de classe. On devine rapidement qu’elle commence à tomber amoureuse.

C’est ainsi qu’on entre dans la réflexologie standard du corps.

Tout le corps d’Asuka est à votre disposition ! Deux modes sont disponibles : le mode Caresses et le mode Pistolet à eau.

Dans le mode Caresses, deux mains apparaissent sur l’écran. Vous pouvez toucher, caresser ou claquer les parties que vous voulez.
Dans le mode Pistolet à eau, c’est presque la même chose, sauf que vous lancez de l’eau.

Évidemment, si vous touchez des endroits sensibles tels que sa poitrine ou ses fesses, elle ne réagira pas positivement.

Une fois que vous l’avez bien mise à l’aise, une dernière réflexologie spéciale s’impose : il s’agit de la Réflexologie Glorieuse : Programme Royal.

Vous devez tapoter les cuisses de la jeune demoiselle pendant un temps limité et à une certaine fréquence. Pas trop doux, sinon elle ne sentira rien. Mais pas trop fort pour ne pas lui faire mal. Il y a également un compte à rebours qui vous forcera à trouver le bon rythme rapidement.

Il y a d’autres réflexologies glorieuses à débloquer, comme la Fantastique.

Le gameplay

Au niveau des commandes, ce n’est pas compliqué. Il est conseillé de jouer avec les manettes détachées de la Switch. On peut jouer avec les Joy-Con sur la Switch, mais pas de Pro Controller. Sans les Joy-Con, pas de vibrations HD. Et sans les vibrations HD, pas de jeu.

Car oui, tout repose sur ces vibrations. À croire que le jeu n’est qu’une démo technique limitée à vous montrer que les vibrations HD rendent les attouchements plus réalistes.

Le gameplay est vraiment très limité. Soit on caresse ses mains, soit son corps. Et pour finir le niveau il faut caresser une partie parmi ses bras ou ses cuisses avec différents objets comme des brosses ou simplement vos mains.

Ne passons pas par quatre chemins, le jeu est extrêmement répétitif : Si vous avez vu le trailer, considérez que vous avez vu tout le jeu.

Personnalisation

Vous avez le choix de customiser Asuka : changer sa coiffure, ses vêtements et sous-vêtements. Vous pouvez lui ajouter tout un tas d’accessoires (certains payants).

DLC

Et oui, cette démo technique ne vient pas seule ! Si vous voulez jouer avec un autre personnage, pas de chance : il faudra repasser à la caisse. Et comptez 9,99€ pour chaque personnage ! Seules Yumi et Murasaki sont disponibles.

Conclusion

Comme pour 1-2 Switch, j’ai l’impression que Senran Kagura Reflexions met plus en avant un concept qu’un vrai jeu avec une histoire.
L’utilisation des vibrations HD uniques à la Nintendo Switch sont certes très cool et j’en reste encore impressionné, mais ce n’est pas suffisant pour faire de ce titre un bon jeu.
Les dialogues relèvent plus d’un remplissage que d’une véritable histoire.
Tout n’est évidemment pas à jeter, l’unique personnage de la version de base est très bien modélisé et est attachant.

Cependant, il faut dire que l’ambiance générale est malsaine et malaisante. On tripote une jeune lycéenne de fond en comble, c’est très loin de ce qu’on connaît en termes de respect de la femme.

Senran Kagura Reflexions

  • Éditeur Marvelous Europe
  • Type Aventure, RPG, Simulation
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 13 Septembre 2018
Montrer le reste de l'article
Précédent Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #31
Suivant Shenmue I & II sur Nintendo Switch : ça semble envisageable
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Test: Star Wars Jedi Knight: Jedi Academy sur PS4 – Le portage que l’on attendait ?

03/04/2020
Close