Une fois n’est pas coutume, Just For Games a tenté de donner vie à son propre jeu d’arcade avec Saga of Sins. Enthousiasmé par ses visuels et mon amour pour les jeux de plateforme, je m’y suis lancé avec un grand sourire aux lèvres.


Saga of Sins


Supports : PC, PS4, PS5, XBox Series, Switch

Genre : Plateforme

Date de sortie : 30 mars 2023

Editeur : Just for Games

Développeur : Bonus Level Entertainment

Multijoueurs : Non


Saga of Sins est un jeu certes simple dans sa structure et son gameplay, mais qui parvient à nous donner du plaisir à le parcourir


  • Une narration réussie
  • Esthétiquement très beau
  • Pouvoir changer de créature à la volée et revenir dans certains niveaux.
  • Trop facile
  • Peu de rejouabilité

Homme de peu de foi

Vous incarnez Cecil, le clerc d’une ville récemment tombée dans un état presque végétatif à cause de la peste noire. Désespérés, les habitants de la ville se sont tourné vers le pêché et ont accueilli la gourmandise avec excès, la paresse, et se sont même livrés à des comportements flirtant avec la luxure. En tant que clerc de la ville, Cecil cherche à apporter la paix et à faire tout ce qu’il peut pour libérer son village natal des fléaux qui s’y sont abattus.

Concrètement, le héro pénètre l’esprit des habitants de la ville en prenant la forme d’une créature démoniaque telle qu’un griffon, un loup-garou ou une gargouille, et en passant de l’une à l’autre à loisir. Ces formes peuvent sembler impies, mais c’est parce qu’il pénètre dans l’esprit des pécheurs qui ont été corrompus par les différents démons. Il envahi alors leur espace mental pour les débarrasser de leur fruit défendu.

Des démons, les sept péchés capitaux, qu’est-ce qu’on ne peut pas aimer ? Le prêtre et mentor de Cecil – Ulric – sera votre guide pour débarrasser la ville de ses pêchés, mais ici aussi, tout ne semble pas si innocent qu’il parait. Hormis ces dialogues, plupart des discussions dans la ville sont assez anecdotiques et c’est assez dommage en l’état.

À l’aide d’un éclat de verre, vous réparez un vitrail représentant un loup-garou. Ulric vous informe qu’il s’agit de l’une des quatre créatures que vous pouvez incarner dans l’esprit des pécheurs. Chaque créature est dotée d’une capacité spéciale qui vous permet de progresser. Vous vous dirigez ensuite vers la ville où vous rencontrez un ivrogne qui vous empêche de quitter l’église. Vous vous approchez de lui et vous avez la possibilité d’entrer dans son esprit. Vous êtes alors transporté dans un autre monde sous la forme d’un loup-garou où vous combattez des démons dans un jeu de tir et de plateforme en 2D. Vous progressez dans leur esprit en évitant les pièges et les obstacles jusqu’au fruit défendu qui corrompt leur esprit.

Le système de combat est simple : sauter, tirer et effectuer un dash sont les actions que vous pourrez faire dans chaque niveau. Chacun des monstres que vous incarnez a sa propre capacité. Par exemple, le loup-garou tire trois boules d’énergie et possède un hurlement destiné à briser les carreaux craquelés en arrière-plan. La Gargouille possède un souffle de feu continu qui permet de brûler certains obstacles pour atteindre des endroits inaccessibles autrement. La Bête ailée possède un double tir qui s’élève à un certain angle et un grappin mural qui lui permet de sauter sur les murs dotés d’un marqueur de grappin.

Chacune de leurs capacités peut être améliorée en utilisant les pièces que vous obtenez dans chaque niveau. Le loup-garou dispose de plus de tirs, passant de trois à quatre. La gargouille dispose d’un feu plus puissant et la bête ailée d’un troisième projectile, ce qui en fait un triple tir. Si vous subissez des dégâts, il y a des cœurs dans le niveau que vous pouvez attraper pour vous soigner. La plupart du temps, ils sont judicieusement placés à des endroits où il semble que vous deviez subir des dégâts.

Comme vous vous en doutez, il existe sept péchés différents : l’orgueil, la cupidité, la luxure, la gourmandise, la colère, l’envie et la paresse. Chaque péché est accompagné de trois pécheurs répartis dans la ville, ainsi que d’une poignée de villageois innocents. Leurs niveaux respectifs se présentent sous deux formes : deux niveaux de plateforme et un niveau de boss par péché.

Les quelques villageois innocents sont équivalents à des niveaux bonus constitués de puzzles permettant d’obtenir des récompenses supplémentaires telles que des pièces ou des éclats de verre. Les ennemis de chaque niveau identiques, à quelques exceptions près, si ce n’est l’esthétique et l’occasionnel nouvel ennemi exclusif au péché. Dans les niveaux, les pièges sont pratiquement les mêmes, ce qui donne l’impression parfois de tourner en boucle en parcourant le même niveau à plusieurs reprises.

Après chaque esprit que vous débarrassez du péché, vous vous réveillez dans votre chambre à l’église où vous devez partir et revenir à pied à travers la ville, ou utiliser le téléporteur présent sous la forme d’une statue. À chaque portion de village terminée, vous devez vous enfoncer de plus en plus profondément dans le village et il est utile de pouvoir s’y rendre sans tout refaire à pied. Après avoir terminé les deux premiers niveaux, vous vous confrontez à un boss correspondant à un pêché, qui est souvent bien trop facile à vaincre. Une fois vaincu, vous retournez voir Ulric et lui donnez le fruit défendu qu’il utilise à son tour pour débarrasser la ville de ses péchés et de la peste.

Il faut reconnaître que Saga of Sins brille vraiment par son aspect visuel. La direction artistique reflète vraiment ce à quoi ressemblerait un vitrail s’il s’agissait d’un jeu d’arcade. On est vraiment plongé dans une représentation médiévale artistique et vivante. Les effets sonores du jeu ne sortent pas de l’ordinaire, mais ils font très bien le travail, surtout si l’on considère qu’il s’agit d’un jeu arcade.saga of sins

Le gameplay en lui-même est simple mais efficaces. J’aime l’idée d’avoir plus de jeux d’arcade en 2D. Il aurait pu être plus stimulant et plus gratifiant à parcourir mais surtout, ils auraient dû rendre les combats de boss plus intenses. C’est un peu ma déception, car le jeu est amusant à parcourir et à regarder, mais un peu trop facile.

Saga of Sins

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Visuellement superbe, Saga of Sins est un jeu certes simple dans sa structure et son gameplay, mais qui parvient à nous donner du plaisir à le parcourir. Sa thématique religieuse et presque mystique couplé à une esthétique médiévale le distinguent des autres jeux du genre.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Gourmelet dans le cadre de la campagne « Pokémon ensemble »
Next Anonymous;Code sera disponible en édition Steelbook sur Switch et PS4 le 8 septembre

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Un court teaser de gameplay pour Sherlock Holmes

11/02/2021
Close