Notre petit Sackboy laineux tout doux est de retour pour accompagner le lancement de la PS5 de Sony (mais reste également jouable sur la PS4) dans un « tout nouveau style de jeu », du moins pour la licence.

Exit la jouabilité 2D d’un Little BIG Planet original car dans Sackboy – A BIG Adventure, tout se joue en 3D avec une caméra fixe.

Voyons ensemble si la formule marche toujours aussi bien de cette manière…


Sackboy – A BIG Adventure


Supports : PS4, PS5

Genre : Aventure / plateforme

Date de sortie : 19 novembre 2020

Editeur : Sony

Développeur : Sumo Digital

Multijoueurs : Oui


Un jeu qui n’invente rien mais qui reste très agréable à jouer et à voir.


  • Toujours aussi joli
  • Reste agréable à jouer
  • Sackboy a une de ces bouilles!
  • Une excellente bande-son
  • L’univers LBP
  • Version PS5 anecdotique
  • DualSense peu exploitée
  • Pas d’éditeur de niveau
  • … ni de multi au lancement

Tricotage…

Sackboy – A BIG Adventure est un projet développé par Sumo Digital, seul cette fois. Media Molecule avait déjà passé le flambeau à l’époque de Little BIG Planet 3 tout en supervisant mais cette fois, les gars de chez Sumo s’en occupent seuls.

Par ailleurs, on espère que la qualité reste au rendez-vous car les LBP sont quand même reconnus pour ça. Mais on sait que cette équipe a tout de même de la bouteille.

Et ça se voit car même sur PS4, Sackboy est assez joli et coloré. On retrouve tout cet univers laineux et cartonné qui a fait fondre les premiers fans de la série.

La petite bouille et l’animation de notre poupée de chiffon ont bien été conservées même si nous ne sommes pas vraiment devant un LBP classique. Comme je le signalais plus haut, dans cet opus, on circule totalement dans des environnements 3D. Avec un style se rapprochant d’un Super Mario 3D World.

Nous nous retrouvons donc devant un jeu à caméra fixe vue de 3/4 en hauteur et il faut bien avouer que c’est assez bien vu de la part des développeurs. On y voit assez loin et nous ça nous encourage pour chopper le plus d’items secrets possibles.

Little Big Adventure

Avec tout ça, j’oublie de vous parler de l’intrigue du jeu. Même si dans ce genre de jeu, elle reste plus ou moins secondaire vu que c’est souvent la même chose.

Donc, ne faisons pas dans l’originalité non plus: le méchant Vex vient mettre le bazar dans le petit monde imaginaire habité par les Sacklings et aspire la plupart des habitants. Heureusement, Sackboy, le plus courageux et valeureux d’entre eux (heu…) se dresse devant lui et parcourra bon nombre de décors pour lui mettre la pâté et rétablir l’ordre de ce petit monde.

Et pour les décors, il est vrai qu’on va voyager… Le game design est plutôt réussi et c’est beau, agréable de s’y promener. On tire toujours sur des languettes et autres bouchons en liège pour découvrir un passage, un objet utile ou simplement des orbes des rêves qui vous serviront à débloquer les niveaux de la map au fur et à mesure de l’aventure.

Par contre, niveau maniabilité, rien de nouveau mais ça marche. Sackboy n’a aucun super pouvoir mais place de gentilles mandales comme personne, il saute, s’agrippe et roule. Rien de plus. On peut juste souligner qu’il copie un peu le saut stagnant de Luigi dans Super Mario Bros. 2 USA (oui, ça remonte…) quand on laisse appuyé le bouton « saut » ce qui lui permet de rester une seconde en plus dans les airs.

Laine, feuille, ciseaux!

Vous l’aurez compris, ce petit spin off 3D de la licence Little BIG Planet reprend pas mal de son modèle de base.

Mais malheureusement, on ne retrouvera pas le fameux éditeur de niveau de la série principale. Par contre notre petit Sackboy pourra toujours récupérer de quoi se customiser lui-même dans chaque niveau.

En gros, on y retrouve vraiment tout l’imaginaire et toute cette ambiance avec une bande-son de grande qualité qui colle toujours très bien avec chaque niveau différent.

Et sur PS5 ?

Le gap vers la version PS5 n’est pas forcément énorme mais on sent que la console ne souffre pas du tout comparé à sa grande sœur PS4.

Cette version n’est spécialement beaucoup plus belle non plus car le jeu est déjà très joli dans son opus Playstation 4 mais on remarque tout de même plus de finesse graphique notamment dans les matières (On ressent presque les textures de Sackboy). L’upgrade n’est pas hyper indispensable hormis pour les temps de chargement. On note que la DualSense n’est malheureusement pas exploitée autant qu’elle devrait… surtout quand on compare à Astro’s Playroom, véritable petite pépite du lancement.

Pour la suite, on constate avec plaisir que plus le jeu avance, plus il propose d’idées, de sorte qu’on ne s’ennuie jamais, sans jamais tomber dans la facilité, comme on aurait pu le craindre.

Toujours à l’instar de Little BIG Planet, l’aventure de Sackboy propose de jouer à certains stages en coopération à deux. Si vous n’avez personne « sous la main » pour vous aider dans ceux-ci, vous pourrez demander main forte en ligne.

Sackboy – A BIG Adventure

ManuSupra

L’avis de ManuSupra sur PS4
L’avis de Titiks sur PS5

En Bref

Sans révolutionner le genre plateformer 3D (Mario 64 l’a déjà fait…) il est toujours aussi agréable de jouer avec notre petit Sackboy que ce soit en 2D dans Little BIG Planet que dans cet opus 3D qui nous offrira quelques bons moments. Et plus on avance, meilleur il est!

3.8
Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous Nerdytec dévoile le Couchmaster CYCON² pour joueurs canapé.
Next Pathea Games lance la pré)-saison de Super Buckyball Tournament

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

The Solus Project – Preview (Early Access)

31/03/2016
Close