Test: Puyo Puyo Champions

Réussir en occident sans Tetris!?

Après des décennies de succès au pays du soleil levant, SEGA tente de nous balancer sa licence de puzzle game Puyo Puyo en Europe. Après un crossover réussi accompagné de Tetris, Puyo Puyo Champions vient s’attaquer à nos contrées seul contre tous…

Mais sans l’aide du géant Tetris, la formule va-t-elle prendre chez nous!? Il faut dire que ça doit être la première fois qu’un Puyo Puyo pur jus sort en dehors du Japon. Il y a bien eu des versions européennes mais souvent accompagnées par des licences bien connues chez nous comme Dr Robotnik’s Mean Bean Machine (Megadrive, Game Gear, Master System) ou encore Kirby’s Ghost Trap sur Super Nintendo. Et ça n’a pas fait grand bruit pour le reste… malheureusement.

Ici, Puyo Puyo devra faire sans les copains, cette fois, avec une version Champions surfant sur la vague e-sport.

Deux façons de jouer sont proposées dans ce Puyo Puyo Champions.

Les petits pois dans les grands…

On peut déjà parler d’un avantage non négligeable: le prix! En effet, SEGA a certainement trouvé le truc pour populariser la licence en proposant son puzzle game à moins de… 10€. Et franchement, pour un jeu jouable à l’infini, c’est vraiment très intéressant. Il faut dire qu’à l’instar d’un Tetris, la durée de vie de ce genre de jeu est gigantesque.

Concernant la direction artistique, les joueurs de Puyo Puyo Tetris ne seront pas dépaysés car on reprend exactement le même design avec quelques petites variantes mais dans l’ensemble, c’est pareil. Petit détail sympathique, il est possible de customiser ses puyos en changeant leur style comme avec des skins Sonic et sa bande, des gélules ou encore d’autres au style rétro, etc… Plutôt cool!

On peut changer les skins de nos puyos. Ici, Sonic prend place…

Combiné, c’est gagné!

Pour ce qui est du gameplay, ça reste toujours aussi efficace. Le but du jeu étant de réaliser des combos en chaîne pour noyer l’écran de votre adversaire de puyos pour le faire fléchir. Mais attention car Puyo Puyo Champions est assez exigeant, surtout en ligne!

Ce qui est assez dommage c’est que le jeu manque d’un mode d’entraînement guidé style tutoriel pour les débutants car malgré un système de jeu facilement compréhensible, le jeu reste très technique dans ses combinaisons.

D’ailleurs, on nous propose, ici, deux manières de jouer: Puyo Puyo 2 ou Puyo Puyo Fever. Mais quelles sont les différences? En fait, la seul vraie différence se trouve dans le mode fever de ce dernier. Il reprend le système du jeu du même nom sorti sur GameCube/PS2/Xbox ainsi que sur GBA/DS qui permettait de remplir une jauge pour entrer en mode fever où il était possible de réaliser des combos en enchaînant les différents puyos qui tombent au hasard du haut de l’écran.

Si ça fonctionne, votre ennemi n’aura que ses yeux pour pleurer après s’être ramassé une nuée de petits pois bloquant son jeu…

Puyo Puyo Champions mise tout sur le compétitif.

Fight on!

Passons en revu les modes de jeux avec un mode solo qui vous permettra de vous perfectionner même si on regrettera qu’on ne vous prenne un minimum la main si vous êtes débutant… On retrouve le classique mode multijoueur et aussi le grand intérêt des compétiteurs: le online.

Dans celui-ci, on retrouve les parties en jeu libre, sans prise de tête, en plus de la possibilité de rejoindre directement des amis ou encore de regarder des affrontements grâce à la Puyo Puyo TV. Mais le plus intéressant se trouve être la Puyo Puyo League.

En effet, c’est ici qu’il faut se faire un nom. Le but étant forcément de s’affronter en 1VS1 ou plus et participer à des parties de promotion pour monter au classement et ainsi devenir le boss de la ligue. Mais ce ne sera pas une mince affaire car il y a du niveau en ligne…

Pas mal de choix niveau personnages, puyos et background.

Conclusion

Même si on regrettera le fait que Puyo Puyo Champions débarque sans trop d’explication dans son coté technique, on ne peut que saluer l’ensemble de l’oeuvre. C’est toujours aussi mignon que ce soit au niveau du design ou de la bande son et aussi nerveux niveau gameplay.

SEGA ne cache pas le fait de vouloir rendre sa licence e-sportive et ça lui va plutôt bien avec des modes de jeux qui vont dans ce sens et qui proposent tout ce qu’il faut avec un sotfware parfaitement calibré pour.

En bref, avec un prix aussi doux et une durée de vie quasi infinie, il serait regrettable de passer à côté…

Temps de lecture : environ 4 minutes

Puyo Puyo Champions

  • Développeurs Sonic Team (SEGA)
  • Type Puzzle
  • Support Switch, PS4, PC, Xbox ONE
  • Sortie 7 mai 2019
Puyo Puyo Champions à notre sauce
8/10
Puyo Puyo Champions à notre sauce
Y'a bon
  • Le design kawaii et épuré
  • Une formule qui fonctionne toujours
  • Puyo Puyo s'ose enfin seul chez nous
  • Moins de 10€!
  • Les modes multi bien travaillés
  • Pas mal de décors et persos différents
Beuuuuwark
  • Manque de tutoriel pour débutant
  • Assez exigeant
  • Design fort semblable à Puyo Puyo Tetris
  • Technique
    9/10
  • Esthétique
    8/10
  • Ergonomie
    8/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre