Le 17 décembre 2019, Potata Company sortait leur premier jeu sur PC, Potata: Fairy Flower. Leur prochain titre sera nommé Almost My Floor et devrait sortir en 2020. Mais pourquoi parler de Potata du coup ? Car le 13 mai 2020 le jeu sortira sur Playstation 4 et Xbox One. Ceci nous laisse le temps pour vous parler de nos heures passées sur le titre.


Potata: Fairy Flower


Supports : PS4, ONE et PC

Genre : Plateformer

Date de sortie : 13 Mai 2020 (PS4 et ONE)

Editeur : Potata Company

Développeur : Potata Company

Multijoueurs : Non


Une féerie d’un autre niveau


  • La direction Artistique
  • La bande son
  • Potata
  • L’univers
  • La difficulté des énigmes
  • Uniquement en anglais


Un bon univers ?

Potata: Fairy Flower base une grande partie de son intérêt dans son scénario. Celui-ci est prenant et possède quelques retournements de situation bienvenus. Sans vous spoiler, je vais tout de même tenter de vous en faire un petit résumé.

Nous incarnons ici Potata, une jeune sorcière curieuse et rêvant d’aventure. Lors d’une balade en forêt, Potata cueillit une fleur. Cela eu pour conséquence la colère de ladite forêt. Potata qui trouvait la forêt si attrayante, s’avéra rejetée par celle-ci.

Cela résume la mise en contexte de l’histoire. L’aventure de Potata prend vite de l’ampleur. Partant d’une simple cueillette, elle se retrouve vite avec le destin du monde sur ses épaules.

Le scénario a une place importante, Potata aura une vraie évolution tout du long. Elle commence comme une jeune fille téméraire et pleine de bonne volonté, mais également gaffeuse et assez naïve. Nous la verrons évoluer au fil du temps pour devenir une personne plus consciente des risques du monde qui l’entoure.

Plusieurs choix sont disponibles lors des discussions

Ça se joue comment ?

Nous allons devoir avancer dans un monde en 2D rempli d’ennemis et d’énigme à résoudre. Le jeu est très plaisant à parcourir, les contrôles de Potata sont simples et efficaces. Basés sur le modèle des platformer 2D, on se retrouve vite dans les chemins à suivre. On prend du plaisir à avancer dans les niveaux.

Le souci du jeu est la partie énigme. Celles-ci sont cruellement difficiles. Je suis resté bloqué un bon petit temps sur le tout premier puzzle qui est considéré comme le plus simple du jeu.

Mais pas d’inquiétude si comme moi vous avez du mal, le jeu nous propose une alternative pour nous aider. En effet nous pourrons acheter des indices pour nous débloquer. Et pas de crainte, l’achat est à faire avec l’argent récupérer dans le jeu. Cependant, cela casse le sentiment de satisfaction. De plus il arrive que même avec un indice le puzzle reste ardu à résoudre. Avancer dans le jeu peu donc très vite devenir compliqué.

Une ambiance féerique

L’un des points forts du titre est son ambiance. Vous avez pu remarquer un peu plus haut que l’on parle d’un jeu très féérique. Des petites sorcières, de la magie, des renards qui parlent, etc… le monde que l’on va visiter est clairement fantaisiste. Ceci est bien mis en avant par la direction artistique du jeu. Que ce soit les musiques ou les graphismes, Potata: Fairy Flower est clairement un jeu mignon, léger et coloré.

Test Potata – Fairy Flower : Conclusion

Potata: Fairy Flower est sympathique. L’univers dépeint est coloré et bien réalisé. Ce qui accompagne à merveille le scénario qui est prenant tout en nous apportant du développement intéressant sur les personnages. Cependant c’est sur le point du gameplay que ça se noircit un peu. Les énigmes trop compliquées cassent le rythme du jeu, pouvant même nous amener à quitter la console. Maintenant, si vous êtes fans de puzzles et énigmes c’est clairement un jeu qui vous intéressera.

Montrer le reste de l'article
Précédent World of Warships a célébré le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale avec une parade navale virtuelle
Suivant Nintendo a écoulé 55,77 millions de Switch dans le monde

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Un nouveau trailer pour Nairi : Tower of Shirin

31/10/2018
Close