Vous vous souvenez quand en décembre 2020, je vous présentais ici même le concept un peu fou du Couchmaster de Nerdytec ? Je le qualifiais alors de « un peu encombrant » et « qu’il ne s’agit au final que d’une plaque USB et de deux gros coussins. ». Un confinement et un accès au télétravail plus systémique plus tard, et voilà que le CYBOSS de Nerdytec fait figure de concept précurseur aujourd’hui bien moins fantaisiste.

Nerdytec propose le Couchmaster dans différentes configurations depuis des années, et CYBOSS est le dernier modèle de la gamme. Du point de vue des caractéristiques, il est assez différent du Cycon², il ne possède pas de connectique, et il est plutôt optimisé pour l’utilisation d’un ordinateur portable.

L’emballage reçu était étonnement plat, compte-tenu des deux énormes coussins. Mais les coussins sont comprimés et emballés sous vide pour gagner de la place. L’étiquette mentionne qu’une fois déballés, il ne leur faudra que 24h pour regagner pleinement leur forme. L’emballage du Cyboss comprend les deux coussins latéraux et la plaque en bambou.

Quelques pièces supplémentaires sont également incluses, comme un sac pour y ranger une souris et qui peut être fixé à l’aide d’une bande velcro, un tapis de souris avec une surface adhésive à coller au besoin ainsi qu’un adaptateur qui permet aux tablettes plates de rester en toute sécurité dans le support. Deux repose-poignets autocollants sont inclus pour le bord avant de la surface de support.

Le Cyboss est grand d’une couleur noire (à la différence du Cycon²) et le revêtement des coussins en mousse est en tissu aspect daim. Les coussins font 21cm en hauteur, une largeur de 24cm de large et 65cm de long, et disposent de deux pochettes pour ranger les accessoires. La plaque est cette fois produite en bambou noir (contre du plastique auparavant) et est arrondie en haut des bords avant sur les surfaces d’appui.

Un renfoncement sur le côté gauche permet d’éviter qu’un récipient à boisson ne glisse accidentellement. Au centre, des fentes ont été creusées pour permettre l’évacuation de l’air chaud des PC portables, ce qui est une excellente chose. À l’arrière droit un emplacement permet de placer une tablette ou des smartphones.

L’installation est toute aussi basique que le modèle précédent : on dispose les coussins autour de notre corps assis dans le fauteuil, et la plaque sur le dessus. La plaque ne bouge pas une fois en place, mais il suffit de forcer un peu pour la positionner correctement, ou de la soulever pour se relever.

Les repose poignets fournis peuvent être collés à la surface d’appui, pour ralentir un peu vos mouvements. Notez que ces reposes poignets peuvent devenir ennuyeux pour le jeu vidéo qui nécessite des mouvements plus rapides que le travail de bureau. Le tapis de souris peut être simplement posé ou fixé à l’aide de l’adhésif fourni. Cette dernière solution présente l’avantage que le tapis de souris reste en place même si vous dégagez l’accessoire, et que vous le posez à la verticale contre un mur. Personnellement, je préfère ne pas le fixer.

PC, souris, boisson éventuelle, smartphone, divers câbles et éventuellement des un truc à grignoter ou d’autres accessoires… Il faut faire attention pour se lever sans tout renverser. Le plus simple est de dégager les boissons, et de soulever la plaque bien droite pour la poser sur le côté. Jusqu’ici, pas de catastrophe.

En terme de qualité de fabrication, le Cyboss est un beau produit. Les coussins sont recouverts et les coutures sont solides tandis que la plaque en bambou est un bel objet, qui a l’avantage de ne pas glisser sur les coussins, comme le plastique du Cycon² (qui justifiait par sa connectique et ses ranges-câbles inférieurs). Le tapis de souris fourni est également agréable au toucher, et il est bon de pouvoir avoir le choix de le fixer ou non. Même sans colle, il ne glisse pas vraiment. Si je me base sur l’état de mes coussins Cycon² que j’utilise dans mon canapé presque quotidiennement (sans la plaque), les coutures, le rembourrage et le revêtement sont de très bonne qualité, et ils n’ont pas bougés en deux ans.

Mon récent emploi me permettant de profiter de jours de télétravail, j’en ai profité pour essayer ce Cyboss en conditions réelles. Disposant d’un PC professionnel, je n’ai pas eu à déplacer mon propre matériel et me suis installé dans mon salon, confortablement.

On remarque tout de suite que les coussins sont plus grands que ceux du Cycon² et la surface d’appui est donc un peu plus haute. C’est tout à fait confortable pour les gens comme moi qui taquinent les 2m, mais il faut voir pour les personnes plus petits si les accoudoirs ne sont pas trop haut. La hauteur permet de varier la position assise au cours de la journée, en se redressant pour croiser les jambes, ou au contraire, en s’allongeant pour les tendre.

Il faut faire un peu attention au début, car les petits pieds du portable ont tendance à glisser dans les fentes d’aération si on le déplace, mais on s’habitue. Par contre, les tasses et boissons sont solidement arrimées, ce qui permet de déplacer la plaque sans trop de souci. La bonne nouvelle également, c’est que les câbles peuvent aussi passer par ces interstices.

Si vous avez un PC fixe relié à votre téléviseur (ou les jeux se prêtant à ces contrôles sur consoles récentes), vous pouvez utiliser un clavier et une souris sans fil et profiter du confort du Cyboss pour les jeux vidéo. Le Cycon² avait sans doute de meilleurs arguments pour cela avec sa gestion des câbles et ses ports USB, mais cela fonctionne ici aussi, d’autant que les cousins permettent de se redresser et de se pencher un peu en avant pour les parties demandant de la concentration.

Enfin, si vous êtes du genre pantouflard et que vous mangez le soir devant une série (c’est une mauvaise habitude qui m’a poursuivi pendant une petite dizaine d’années… puis j’ai eu des enfants), je dois bien admettre que le Cyboss est un peu votre copain qui vous tape sur l’épaule avec un clin d’œil en vous disant « alleeeeez, c’est pas pour une fois« . Donc ça fonctionne très bien aussi, mais gare aux liquides renversés. La surface du porte-gobelet n’étant pas parfaitement lisse comme elle le serait en plastique, essuyer accroche un peu. Passé ce détail, la surface du plateau est facile à essuyer et à nettoyer.

Nerdytec Couchmaster CYBOSS

Titiks

Conception
Confort
Ergonomie
Solidité

En bref

En tant que « Bureau de télétravail pour canapé », le Couchmaster Cyboss de Nerdytec se révèle d’autant plus pertinente aujourd’hui qu’il ne s’adresse plus exclusivement aux joueurs. Dans une société qui tend à démocratiser le télétravail, il ne remplacera certes pas un véritable bureau, mais vous permettra d’être confortablement installé chez vous.

4
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Test : Trust LYRA – Un combo clavier souris riquiqui et multifonctions
Next Une boutique temporaire dédiée aux fans de Pokémon sera ouverte à l’ExCeL London en avril

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Camel 101 s’associe à Wired Productions pour la sortie PC & consoles de Those Who Remain

07/08/2019
Close