Nous y voici! Le premier jeu de motocross de la nouvelle génération de consoles est arrivé avec, comme toujours, Milestone (Ride, Moto GP, Monster Energy Supercross, …) aux commandes.

L’année dernière, comme tous les ans, les spécialistes vidéoludiques des « deux roues » nous proposaient déjà une très bonne mouture de leur MXGP.

Avec les qualités de cet opus qui prouvait la quasi maturité du studio italien, nous sommes à même d’espérer un opus 2020 qui claque avec l’arrivée de la nouvelle génération de console.


MXGP 2020


Supports : PS5, PS4, Xbox ONE/Series X/S, PC

Genre : Course

Date de sortie : 14 janvier 2020

Editeur : Milestone

Développeur : Milestone

Multijoueurs : Oui


MXGP 2020 amorce la nouvelle génération de la meilleure des manières!


  • Le plus beau jeu de MX
  • La météo dynamique toujours plus réussie
  • Les bruitages et l’ambiance au top
  • Les retours haptiques et vibrations de la manette PS5
  • Le nouveau playground et l’éditeur de circuit
  • Les pistes se dégradent au fur et à mesure des tours
  • Toujours un mode carrière sans âme… on enchaîne les courses
  • Des commentaires pourraient être sympas…
  • Peu de joueurs online

Holeshot!!!

Et c’est presque le cas: une claque! Il faut bien l’avouer que niveau technique ils savent y faire. Le titre est plus beau, les graphismes sont plus fins et détaillés et les effets météorologiques sont bluffant. Oui, c’est la première chose qu’on remarque dans cet épisode.

Qui plus est, Milestone a bien poussé son moteur graphique jusqu’aux moindres détails. On peut aussi se rendre compte que les pistes se dégradent à chaque passage des bolides. C’est assez jouissif et même impressionnant.

En parlant de la météo, qui est dynamique soit dit en passant, on appréciera également l’étalage de la pluie et de la boue sur la caméra: plus vrai que nature! Et si vous jouez avec la vue « casque », on s’y croirait vraiment… tout en restant propre sur notre canapé.

Pour être franc, même si j’avais déjà bien aimé la version 2019 sur PS4, il faut bien avouer qu’il y a un gap auquel je ne m’attendais pas sur cette version 2020… du moins sur la version PS5 ici testée. Et chose à préciser, il est certes plus fin, plus beau mais les effets de lumières (comme les reflets) et tons de couleurs semblent également plus naturels.

Carriériste…

Passons les modes de jeu au peigne fin maintenant… Tout d’abord, on s’intéressera d’office à la carrière. Pas de surprise, vous débutez en MXGP2 et il faudra gravir les échelons jusqu’aux lauriers du MXGP Pro.

Il se déroule comme à chaque fois avec deux journées de course par piste. Bien entendu, qui dit météo dynamique dit qu’un jour n’est pas l’autre. Il faudra donc bien gérer les paramètres de votre moto. Bien qu’il peut y avoir des surprises avec, par exemple, une pluie battante qui débarque pendant une course ensoleillée.

A ce niveau, il n’y a pas vraiment grand chose qui change. C’en est même un peu dommage. Car même si ce mode répond aux attentes, il reste trop scolaire si j’ose dire.

En effet, on enchaîne bien les courses et leurs paramètres mais rien aux alentours. Ce mode manque d’une réelle ambiance… voire d’un semblant de petit scénario ou une sorte de hub interactif. En gros, ça aurait pu mettre un peu plus d’ambiance dans cette carrière un peu fade… du moins, hors pistes car sur ces dernières c’est plutôt assez jouissif.

A côté de la carrière, on a les classiques contre-la-montre, grand prix et championnat en modes rapides. L’éditeur de circuit est toujours là également, avec trois environnements (pommeraie, plaine ou forêt), ainsi que le multijoueur en ligne dont les serveurs sont assez vides. Du moins pour l’instant…

Valhalla

Et à coté de ceux-ci, on retrouve, une fois de plus, le fameux Playground cher à la série.

Et cette fois, c’est Nordland alias la Norvège qui est à l’honneur. Avec une zone en bord de mer rien que pour nous! D’ailleurs, les environnements reprennent, comme souvent, les décors de l’éditeur de niveau.

Et le moins qu’on puisse en dire c’est que c’est vaste. Vous pouvez y créer des courses à l’aide de waypoints ou même lancer toutes sortes de défis directement sur la map et des copains IA viendront vous affronter.

Pratique pour s’entraîner ou se faire des courses amicales à travers les forêts nordiques. D’ailleurs, trois circuits y sont également tracés pour l’occasion.

Bref, une zone de jeu toujours aussi agréable à rider avec du relief et divers décors très agréable à l’œil. De quoi pouvoir abuser du mode photo qui pourrait bien offrir quelques beaux clichés.

Un petit dernier mot concernant la maniabilité qui reste, pour moi, idéale avec un parfait compromis entre simulation saupoudrée d’un zest d’arcade sans prise de tête.

Qui plus est avec une plus-value pour les possesseurs de la Dualsense sur PS5. Les vibrations et les retours haptiques font clairement le job ce qui renforce l’immersion.

MXGP 2020

ManuSupra

L’avis de ManuSupra sur PS5

En bref

MXGP 2020 rempli son contrat avec brio. Certes, il manque un peu d’ambiance au niveau de son mode carrière mais le titre est encore plus beau et plus précis que son prédécesseur. Il est clair que les amateurs de motocross ont, ici, leur jeu!

4
Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous DreamWorks Spirit Lucky’s Big Adventure sortira cet été
Next Just for Games collabore avec Vadu Amka pour la première PS5 customisée

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

La PES League World Tour 2018 sera la Champions League version eSport

25/09/2017
Close