Un jeu d’exploration et d’horreur situé dans les Alpes suisses, c’est plutôt rare pour attirer mon attention. Ajoutez à cela que Mundaun est développé par un petit studio et qu’il possède une patte graphique originale et vous avez ici la recette d’un titre particulièrement intéressant.


Mundaun


Supports : PC, PS4, Xbox One, Switch

Genre : Aventure, épouvante

Date de sortie : 16 mars 2021

Editeur : MWM Interactive

Développeur : Hidden Fields

Multijoueurs : Non


Mundaun devrait plaire à tous les amateurs de l’étrange. Un coup de coeur !


  • Le style graphique réussi
  • Le doublage romanche qui renforce l’immersion
  • de bonnes énigmes
  • Une ambiance vraiment réussie
  • Des personnages fous
  • Les combats et les ennemis,

Dans les Alpes… sans Annette

Mundaun prend donc place tout en haut des Alpes suisses, tandis que notre protagoniste retourne dans son village natal à la suite du décès de son grand-père. Décès plutôt étrange, puisque celui-ci semble avoir brûlé dans sa grange. Notre héros aura bien vite compris que des forces occultes sont à l’œuvre dans son patelin isolé au-dessus des nuages, et que cela pourrait bien venir du passé de sa propre famille.

La découverte de l’intrigue est vraiment l’un des points forts de Mundaun, je vais donc tâcher de rester évasif là-dessus. Gardez cependant en tête que le titre développé par Hidden Fields s’inspire de la légende du Pont du Diable, et que l’homme étrange au chapeau semble vouloir réclamer son dû. Il y a dans Mundaun une ambiance très particulière et diablement (!) réussie.

Si la modélisation 3D est assez simple, le rendu des textures réalisées au crayon et le noir et blanc instillent un malaise continu. Le village est presque vide et surplombé du pic menaçant, et les quelques âmes encore présentes ne sont guère rassurantes. Entre un prêtre froussard, un soldat cloîtré dans un bunker labyrinthique, une petite fille muette qui semble en savoir long sur les événements ou encore un peintre excentrique, Mundaun nous donne l’impression d’avoir basculé dans un cauchemar éveillé, même si une grande partie du jeu se déroule à l’extérieur et en plein jour.

Silent Alps

Ce ne sont d’ailleurs pas les événements étranges qui manquent, entre la chapelle qui se couvre de matière noire, des créatures de paille qui sillonnent les champs, des lanternes qui bougent toutes seules, de menaçants apiculteurs et d’autres visions de l’enfer, Mundaun distille le malaise à chaque nouvelle découverte. D’autant qu’il y a toujours quelqu’un au loin pour vous observer. La petite fille, un peintre, l’homme au chapeau… Et même vous qui papotez avec une tête de chèvre (qui vous répond !), à l’abri dans une habitation, vous vous sentirez épié. L’ambiance est résolument une grande force pour Mundaun

Même en noir et blanc, Mundaun parvient à varier ses ambiances

Le titre ne manque pas de puzzle logiques et bien utilisés et d’objets à combiner pour progresser, et vous serez souvent amené à revenir dans un lieu après l’obtention d’une clé, ou même d’une information. Les grandes étendues de Mundaun sont aussi propices à l’exploration, et il n’est pas rare d’avoir des lieux annexes à découvrir qui contiennent de nouveaux objets, des amélioration de votre personnages ou un bout de l’histoire.

Tout est scrupuleusement consigné dans votre carnet, du moindre indice aux ébauches d’illustrations et le jeu vous indique toujours clairement vers quoi vous diriger ensuite. Certain y verront une grosse linéarité, mais il est vrai qu’on se sentirait un peu perdu dans les énigmes et l’exploration sans ce carnet. D’autant que les chemins de Mundaun sont à l’image des lieux : escarpés et parfois très tordus.

Oui elle parle, et elle est sympa en plus

Au niveau des ennemis, on regrettera sans doute qu’il y ai peu de variété à ce niveau, mais ils s’abordent au moins de façon originale. et ne constituent pas le plus important. Pour l’exemple, les hommes de paille pourront être écrasé par votre véhicule, frappé à l’aide d’une fourche ou à l’arme à feu vers la fin, mais surtout, il est possible de simplement leur mettre le feu, ou d’enflammer du foin pour embraser une maison entière afin de les détruire.

Même constat au niveau des apiculteurs, ou la pipe et le tabac de votre grand-père pourront s’avérer utile pour éloigner les abeilles. Si la fuite peut être utile, rester en présence de ces créatures ou encaisser des dégâts entameront votre santé mentale et paralyseront un peu votre personnage. Néanmoins, les combats ne sont pas bien dangereux et si les créatures sont assez présentes une fois la nuit tombée, elles sont surtout là pour vous mettre la pression. Et ça fonctionne !

Honnêtement, je ne m’attendais pas à accrocher autant à Mundaun. Mais son ambiance à mi-chemin entre la Quatrième Dimension et La Maison Assassinée a réussi à me happer. Les lieux sont pittoresques, agréables à visiter, étranges et le mystère qui entoure les événements du jeu est très bien rythmé. Ajoutez-y une galerie de personnages déconnectés du monde – tant mentalement que géographiquement – et un doublage en romanche, tout sonne à la fois vrai et surréaliste. Une fois une des fin visionnée au bout d’environ 6 heures, vous pourrez éventuellement recommencer le jeu pour faire d’autres choix (principalement vers la fin) et tenter de vous en sortir avec le Diable… si c’est possible. 

Mundaun

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Voilà un titre qui devrait retenir votre attention. Bien rythmé, mystérieux et proposant un cadre à la fois original, ouvert et terriblement anxiogène, Mundaun devrait plaire à tous les amateurs de l’étrange. Sans aucun jump-scare ni image violente, jouant avec les détails et les situations, le jeu d’Hidden Fields n’est pas sans défaut, mais ce qu’il propose vaut clairement le détour.

4
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Disco Elysium – The Final Cut sera disponible le 30 mars 2021
Next Test : What Comes After – Accompagnez Vivi

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Dragon’s Dogma Online : de la baston en vidéo

19/02/2015
Close