J’avais un a priori sur ce que Monster Buster : World Invasion me réserverait. En effet, ce dernier s’étant présenté comme un jeu en réalité augmentée sur mobile, je pouvais d’ores et déjà craindre d’avoir droit à un copié/collé de Pokemon GO. Mais est-ce vraiment le cas ? Mesdames et messieurs, je vous présente Monster : GO !

Je rigole ! REVENEZ ! Allez, trêve de bavardages et de sottises en tout genre.

Ghost…Bus…Monster Buster, Oups!

Un minimum de nouveauté ?

Malgré la ressemblance avec le titre développé par Niantic, Monster Buster a tout de même accepté le défi de se lancer dans l’aventure de la capture de monstres en réalité augmentée ! Et n’étant pas moi même un fan de ce genre de jeux, j’ai relativement été surpris par la qualité du produit et je m’y suis plus amusé que sur Pokemon GO.

Du déjà vu mais en mieux ?

On va pas se leurrer, il n’y a pas de grandes innovations… Quant à la « quête principale », cette dernière est très simple : combattre le maximum de monstres pour pouvoir les débloquer dans votre menu principal. Une fois ceux-ci débloqués, vous pourrez les acheter et les faire combattre contre d’autres individus. Assez rébarbatif, je vous l’accorde.
Cependant, ils sont parvenus à dynamiser l’expérience de jeu grâce à un système de combat beaucoup plus travaillé et interactif qui nous force à bien respecter notre timing d’attaque afin d’infliger plus ou moins de dégâts !

Une fonction scan au poil, pour éviter de trop tourner en rond.
Dégage de mon gazon!

Lors de votre première entrée dans le jeu, vous aurez la possibilité de choisir entre 3 types de monstres qui représentent chacun une race «  Spooks, Slimes, Funkies ». Après ça, vous aurez alors le loisir de « manager » votre monstre, lui faire apprendre de nouvelles attaques (plus vous avancez dans les niveaux plus vous débloquerez de puissantes attaques), changer son nom, le soigner, etc…
Vous pourrez aussi voir l’évolution de ce dernier à travers ses différentes statistiques de combat. Celles-ci sont reparties en 3 catégories : attaque, défense et chance. Le dernier critère est la petite touche qui dynamise les phases de combat. Effectivement, quand vous déciderez d’entrer dans l’arène une horloge apparaîtra et tournera pour déterminer quel monstre commencera à attaquer.
Vous l’aurez compris, plus votre bestiole a de points de chance plus elle aura la main mise pour commencer les bastonnades en premier ! Le système de chance n’intervient pas que dans la décision de qui commence mais bien tout du long de la rencontre : plus votre monstre aura de points de chance, plus celui-ci parviendra à produire des coups critiques !

Tic tac tic tac, ça passe ou ça casse!

Rentrons plus concrètement dans ce qui donne un gros plus au jeu selon moi : les combats.
Là où un Pokémon traditionnel vous demande de sélectionner une attaque qui se lance d’elle même, vous devrez ici choisir l’attaque à lancer et devrez en plus jauger par vous-même la puissance de celle-ci. Plus vous stopperez le barre dans la zone rouge, plus l’attaque fera de dégâts à votre adversaire. Chaque compétence d’attaque bénéficie d’un minimum et d’un maximum, à vous de bien viser !

A la fin de chaque combat vous recevrez plusieurs récompenses : de l’expérience, des ingrédients et des pièces. Ces dernières vous permettront d’acheter toute sorte de choses et notamment des ingrédients pour faire la cuisine, « Monster Kitchen ; Food Invasion ». Plus sérieusement, ils  vous serviront à réaliser des potions/cookies qui vous permettront de vous soigner lors et hors des combats, vous procurer un bonus d’attaque ou de défense pendant vos confrontations.

Conclusion

Après avoir joué plusieurs heures d’affilée, j’en ressors sans réelle satisfaction. Malgré un système de combat interactif mettant notre réaction à « l’épreuve » ça en devient malheureusement très vite ennuyeux. Le jeu en lui-même reste sympathique si vous êtes désireux de sortir. Car en effet vous n’aurez pas moins de 70 monstres à capturer pour ensuite les faire évoluer jusqu’au niveau 25 ! Si vous êtes plutôt du genre à rester allongé tel un raton laveur dans votre canapé, il ne vous donnera pas de réel plaisir, même si un système de combat hors exploration est disponible.

Monster Buster: World Invasion

  • Développeurs Tag Of Joy
  • Type RA, Gestion, Combat
  • Support iOS, Android
  • Sortie 24 mai 2017
Show Full Content
Previous Castlevania : première vidéo de la série Netflix
Next Final Fantasy XII The Zodiac Age parle Gambit pendant 3 minutes
Close

NEXT STORY

Close

TEST: Darksiders 3

27/12/2018
Close