Tester un Beat’em up est toujours un beau moment pour moi. Principalement parce que ce sont des souvenirs qui remontent par paquet de 12 et que ça vaut souvent le détour. Mais est-ce que Mayhem Brawler est capable de me redonner des sensations dignes de ses meilleurs copains des années 90 ? Réponses dans quelques coups de tatane !


Mayhem Brawler


Supports : PS4, XB1, Switch, PC

Genre : Beat’em up

Date de sortie : 19 août 2021

Editeur : Hero Concept

Développeur : Hero Concept

Multijoueurs : Oui


Mayhem Brawler est typiquement un jeu dont on entend peu parler mais qui une fois installé sur votre machine préférée peut vous occuper un bon moment.


  • Un bel hommage à ses ancêtres 
  • La musique géniale
  • Les combats nerveux
  • L’immersion avec l’aspect BD et les réseaux sociaux
  • Quelques bugs de collision
  • 3 personnages jouables seulement
  • On aimerait plus de niveaux finalement !

Est-ce que Streets of Rage 4 serait passé par là ?

Mayhem Brawler est un jeu dont le principe est ultra simple. Vous êtes des flics et vous devez faire régner l’ordre à coup de poings et parfois avec des flingues voire plus lourd comme armement. Le style graphique, très emprunté à la BD, fait inévitablement penser à Streets of Rage 4 qui est sorti depuis quelques temps maintenant. Mais malgré tout, Mayhem Brawler a sa propre identité, comme je vais vous le détailler un peu plus loin.

Vous ne faites pas le poids contre moi !

Des hommages et des inspirations bien trouvées.

Que ce soit en matière graphique avec le style BD mais aussi les dialogues en cases avec le défilement des réseaux sociaux de la ville à droite, les musiques très typées 90s et des personnages forts, on a de quoi être ravi manette en main. Même si évidemment, l’histoire est caricaturale, on apprécie d’avoir des choix de niveau qui amèneront un peu de rejouabilité bienvenue. Tout cela amène un bon enrobage qui fait qu’on a envie de progresser dans les niveaux et parfois même d’en refaire certains avec un autre personnage jouable pour changer l’approche des combats dans l’optique de faire un meilleur score en fin de niveau. C’est bête comme chou mais ça fonctionne. Avec 3 personnages jouables ultra-classiques (la force brute, la jeune femme aux caractéristiques moyennes partout et le flic qui est une bonne synthèse des deux), les habitués du genre n’auront aucun mal à prendre le jeu en main.

Les 3 personnages proposés sont assez différents les uns les autres et très amusants à incarner.

Techniquement, c’est du très bon travail. 

Le titre ne surprend pas par sa progression certes, mais il est très bien fini techniquement. En dehors de quelques soucis de collisions en plein combat, rien à signaler. Notons qu’une fonction de combat en coopération existe, ce qui réjouira vos amis dans une soirée rétro où vous pourriez les surprendre en sortant ce jeu pour envoyer du lourd sur l’écran. Mayhem Brawler a aussi des choses à offrir au niveau de son bestiaire, assez varié pour faire le boulot mais aussi du côté des boss de fin de niveau dont les noms sont eux aussi des références intéressantes à relever. On pourrait toujours ergoter sur les petits défauts du jeu mais ils sont mineurs pour un plaisir de jeu rarement perdu.

Avoir le choix des missions, c’est un plus intéressant.

Mayhem Brawler


Matthieu Meignan

L’avis de Matthieu sur Switch

En Bref

Retour à la base

Mayhem Brawler est typiquement un jeu dont on entend peu parler mais qui une fois installé sur votre machine préférée peut vous occuper un bon moment. Avec son univers urban fantasy totalement assumé et son amour de l’âge d’or des jeux qu’il représente, on se retrouve face à un titre qui surprend par sa finition, sa volonté d’immersion (toutes proportions gardées) et le fun qui s’en dégage. C’est clairement le genre de soft qui pourrait rester dans votre ludothèque un moment pour engager des parties une fois de temps en temps, mais toujours avec bonheur. En cela le contrat est rempli. Chapeau !

4

Show Full Content
Previous Kiryu Kazuma rejoint le casting de Super Monkey Ball Banana Mania !
Next Du rock, un orchestre épique et des classiques des années 80 pour Marvel’s Guardians of the Galaxy

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Heroes of The Storm débarque aujourd’hui

03/06/2015
Close