Test : Little Dragon Café

Un aventure mignonne avec un DRAGON !

Little Dragon Café a été édité par un jeune petit studio, Toybox Inc. Le studio fut créé en 2012 par Yasuhiro Wada et Tomio Kanazawa. L’ancien PDG et un ancien producteur de chez Marvelous EntertainmentLittle Dragon Café est le 7ème jeu de chez Toybox Inc. Il fut distribué en Europe par Rising Star Games.

Commençons par le commencement, l’histoire…

Nous vivons tranquillement avec notre frère ou notre sœur (cela dépendra du sexe que l’on choisira pour notre personnage) et notre mère.

Les choses s’emballent lorsque notre mère tombe malade et qu’un magicien vient nous expliquer qu’elle est à moitié dragon et que pour la soigner, nous aurons besoin d’élever un dragon. De plus nous devrons gérer le café familial, car à son réveil, il ne faudrait pas que notre mère soit déçue.

Heu… ok

Pour tenir le café nous serons vite rejoints par une équipe de 4 membres. Un cuistot Orc narcissique mais adorable, un premier serveur musicien mais paresseux, une serveuse avec un petit problème caractériel et notre frangin(e).

Nous allons donc enchaîner les jours en gérant les menus, la clientèle, le personnel et les stocks du café. A côté de ça, il faudra s’arranger pour cuisiner afin de faire grandir notre petit dragon et ainsi sauver notre mère.

Le point fort du scénario se trouve dans la clientèle du restaurant. Certains resteront dormir, et au fil des jours nous allons découvrir leurs tracas, leurs histoires, etc… Toute l’équipe du café sera présente pour leur venir en aide ce qui nous permettra, en bonus, d’en savoir plus sur nos employés.

L’histoire est enfantine mais plaisante à suivre. Il y a des facilités d’écriture assez visibles, mais le titre en joue et ne se prend pas au sérieux De plus, les histoires seront très variées et souvent très touchantes, mettant en scène des personnage hauts en couleur.

Le guerrier à la cuillère

Qu’en est-il du gameplay ?

Le gameplay peut se définir dans une  journée type du jeu.

En matinée, pour ma part je faisais le tour des petites récoltes aux alentours du café (pèche, cueillette, récolte d’œufs, et chasse dans les terriers). Tout ceci me faisait une petite réserve d’aliments assurant à mon cuistot de ne pas tomber à court lors des rushs de la journée.

Car oui pendant le rush, il n’y a que le cuistot qui cuisine, notre aide est seulement bienvenue en salle pour aider à servir et vérifier si nos collègues ne flemmardent pas.

Il faudra donc prendre les commandes, les amener au comptoir, servir les plat, et pour finir, ramener la vaisselle. Il faudra aussi surveiller que les autres serveurs travaillent bien car ceux-ci auront tendance à être distraits par moment.

Allez, on s’y remet !

Cependant, nous allons tout de même intervenir sur les plats disponibles au menus. Nous pouvons donc utiliser la cuisine du restaurant pour les préparer (la cuisine se déroulant sur une petite phase de jeux de rythme en QTE). Lorsque le plat est terminé, nous pourrons le mettre à la carte, et tant qu’il y aura des aliments dans le stock, le cuistot pourra les préparer. Pour cuisiner un plat il faudra trouver les parties de la recette, celles-ci étant cachées dans des caisses que l’on peut découvrir lors de nos randonnées hors du café. Nous aurons deux périodes de rushs, donc entre les deux, libre à nous de repartir visiter les alentours.

Qu’en on pensé les clients ?

La gestion du café est cependant assez absente, et en dehors des menus, rien n’est personnalisable au niveau de la salle, des zones de ressources ou encore du personnel.

Le gameplay est du farming assez classique, il peut donc s’avérer assez redondant.

A la pêche !

Mon petit Dragon

La nourriture que vous produisez peut servir à nourrir votre dragon. Ce dernier vous suit partout, et plus il va marcher, plus il sera fatigué. Pour le re-vitaminer, rien de tel que des câlins ou un bon plat. Certains plats pourront faire changer petit à petit la couleur de votre dragon si vous le nourrissez en grand nombre de ce dernier.

En grandissant, votre dragon va débloquer des capacités comme casser des obstacles, chasser des plus grosses proies, et même voler. Ces capacités vous permettant de visiter des territoires de plus en plus éloignés.

Cependant la gestion de votre dragon n’est pas vraiment obligatoire. Vous n’avez pas de risque de décès et il grandira avec l’avancée du scénario.

Graphismes et Technique

Le jeu à un character design assez singulier et dans l’ensemble ce dernier est très joli et original.

Cependant c’est plutôt sur le point technique que le jeu a quelque soucis. En dehors d’un aliasing assez présent, le jeu est assez vide dans son univers. On ne verra pas de village ou même d’autre maison que notre café.

Conclusion

Little Dragon Café est dans l’ensemble un jeu un peu trop répétitif. On va passer notre temps à faire les mêmes actions de manière trop régulière. Le jeu est sauvé par ses personnages loufoques et leurs histoires hautes en couleurs. On peut aussi lui accorder un character design original s’associant bien à l’univers du jeu.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Little Dragon Café

  • Développeurs Toybox Inc.
  • Type Farming, Aventure
  • Support PS4, Switch
  • Sortie 05 Octobre 2018
Little Dragon Café à notre sauce
7/10
Little Dragon Café à notre sauce
Y'a bon
  • Le character Design mignon tout plein
  • Les personnages secondaires et leurs histoires
  • La gestion de la carte du café
  • L'évolution de notre dragon
Beuuuuwark
  • Assez lent dans l'ensemble
  • Un gameplay un peu trop répétitif
  • Le manque de customisation sur le café
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    9/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    8/10
  • Ergonomie
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre