En voilà un vieux de la vieille qui n’a pas pris une ride. Cette bouboule rose toute sympathique qui avale à peu près tout ce qui passe… Oui, je parle bien de notre ami Kirby qui commença ses aventures dans Kirby’s Dream Land sur notre bonne mamy Game Boy.

En un peu plus de 30 années d’existence, notre chewing gum vivant préféré n’a pas chômé et est apparu dans une bonne quarantaine de jeux tout de même. C’est dire que sa renommée est importante. Et ce n’est pas avec ce dernier opus que la tendance s’inversera…


Kirby et le monde oublié


Supports : Switch

Genre : Action/aventure

Date de sortie : 25 mars 2022

Editeur : Nintendo

Développeur : HAL Laboratory

Multijoueurs : Oui


Petits et grands l’apprécieront à leur façon.


  • Très joli
  • L’architecture des mondes
  • Les personnages
  • Le village des Waddle Dees
  • Les nouvelles mécaniques
  • Quelques petites chutes de framerate en arrière-plan
  • Non, vraiment, il est très bien ce jeu…

Bouftou

Dans cette nouvelle aventure, notre copain Kirby se retrouve dans un monde post-apocalyptique, certes, mais pas d’inquiétude, tout reste très mignon. Nous retrouvons tous les codes de la licence avec des couleurs chatoyantes mettant en lumière des immeubles abandonnés dignes des meilleurs spots urbex de Charleroi… en moins gris disons. Bref, notre ami, et tout ce qui l’entoure, se fait aspirer par un vortex et se retrouve dans le fameux monde oublié.

Nous voilà parti dans cette aventure dans laquelle il faudra sauver les Waddle Dees capturés par des méchants pas beaux, et ce, accompagné par notre nouvel ami Elfilin, une sorte de… euh… en fait, je ne sais pas trop. On va pencher pour un lapin-souris-volant. Bref, une chouette bestiole bien mimi comme à peu près tout ce qui touche de près ou de loin à Kirby, même les ennemis d’ailleurs. On ne va pas s’éterniser sur le scénario car il n’est pas foufou, juste un prétexte pour se lancer dans l’aventure… comme pour un Mario à vrai dire.

Dans ce monde scindé en plusieurs parties, la map se débloque au fur et à mesure. Alors, non, nous ne sommes pas dans un monde ouvert… et on s’en fout! Car cet opus innove tout de même sur plusieurs points. Déjà, au « centre » de cette map se trouve le village des Waddle Dees qui vous servira de hub et où vous pourrez débloquer des bâtiments qui possèdent chacun leur utilité. Ce qui est plutôt bien vu car il y a pas mal de choses à faire dans ce petit coin.

Non seulement se reposer dans la jolie petite maison de Kirby mais aussi travailler pour gagner sa croûte, en apprendre plus auprès de l’érudit, tenter sa chance aux distributeurs de gashapons ou encore améliorer les pouvoirs récoltés dans les différents niveaux, entre autres. Pour débloquer ces pouvoirs, il vous faudra venir à bout de certains niveaux spéciaux où récolter des étoiles qui, combinées aux parchemins que vous trouverez sur la route, vous permettront d’upgrader tous les pouvoirs.

Gumball

Je disais plus haut que ce n’était pas grave que le titre soit segmenté et non en monde ouvert. En vrai, ce n’est pas mal pensé vu l’architecture des niveaux. Et ça permet de se lancer dans des sessions plus courtes ou plus longues au choix car les niveaux peuvent être joués tant en ligne droite si vous utilisez votre Switch dans les transports soit en fouillant les moindres recoins pour y trouver des bonus cachés, par exemple. Et ces niveaux vous donneront envie de vous y perdre vu la variété et la beauté de ceux-ci. On passe d’une plage de rêve à un parc d’attraction abandonné en passant par un centre commercial, bref, de quoi faire vraiment…

HAL Laboratory a modelé son jeu pour qu’il plaise à tout le monde. Kirby oblige, il est très accessible mais possède quelques subtilités comme le fait de pousser les plus expérimentés à s’essayer au speedrun avec l’enregistrement de leurs meilleurs chronos ou encore de fouiller les niveaux de fond en comble. Mais pas que! Car l’aventure est très agréable également.

Les enfants vont vraiment apprécier à coup sûr tandis que les plus… vintage… aimeront voyager dans cet univers kawaii rempli de nostalgie malgré le fait que cet opus est en 3D. On retrouve tout ce qui fait l’univers de Kirby! Les nouveaux pouvoirs sont vraiment bien pensés aussi. Comme précédemment, il est impossible de combiner deux transformations de bases, par contre, il est maintenant possible d’aspirer des objets bien plus gros tout en étant transformé.

Exemple: Vous possédez le pouvoir de feu mais vous croisez une voiture sur votre chemin, il n’est pas nécessaire d’expulser le pouvoir de feu pour se transformer en automobile (et c’est assez marrant d’ailleurs…) car ce n’est pas un pouvoir « volé » ou trouvé sous forme de bulle mais un objet. Et ceux-ci sont assez originaux car non seulement Kirby peut se métamorphoser en voiture mais également en distributeur de cannette de boisson, en cône de signalisation, en escalier, etc, etc… Bref, il y a pas mal de petites micro-énigmes, si je puis dire, qui utilisent ces features.

Mais il fait quand même bô!

Tout ça reste sympa mais ce n’est rien si le jeu ne suit pas. Et… il suit très bien que ce soit techniquement ou niveau maniabilité. On reste chez Nintendo malgré tout et la précision, c’est leur cheval de bataille et on fera simple et efficace à dire que cet opus peut tomber dans toutes les mains tellement le gameplay est accessible et précis. Et puis, les plus jeunes seront aidés au début de l’histoire avec un didacticiel qui se passe en même temps que vous jouez un peu comme dans Mario Odyssey.

On en parlait, techniquement c’est quasi un sans fautes également. On peut remarquer quelques petites chutes de framerate en arrière-plan à certains endroits mais ça ne posera jamais de problème pour vous. Tout comme l’aspect du jeu qui est vraiment super joli je trouve. On s’immerge facilement dans cet univers coloré avec une direction artistique qui colle parfaitement à la licence. Encore du beau boulot à ce niveau car les différents stages sont tous beaux.

Pour ce qui est de la bande-son, c’est également pile ce qu’il faut avec des airs de mélodies qui resteront obligatoirement des heures dans votre tête tellement elles ne peuvent être dissociées du titre comme tout ces petits sons par-ci par-là dont certains qui datent du premier opus vieux de plus de 30 ans maintenant. On fait du nouveau avec du vieux mais on le fait bien… et même très bien!

Kirby et le monde oublié

ManuSupra

L’avis de ManuSupra sur Switch

En bref

Aaah il fait plaisir de retrouver ce cher vieil ami dans une nouvelle aventure plus ambitieuse. Kirby et le Monde Oublié est une réussite totale à tous les niveaux. Même si le jeu reste assez facile, on prend plaisir à s’y attarder… petits comme grands. Un jeu bien pensé et qui fait du bien.

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous Chants of Sennaar : Un voyage captivant guidé par un système de langage unique
Next Space fox annonce Rin: The Last Child

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Jump Force intègre Ichigo Kurosaki (Bleach) dans son casting

29/06/2018
Close