Just Dance 2018

Test : Just Dance 2018 – Une déception ?

Un épisode pas très inspiré, mais avec un mode Kids et le « Double Rumble », mais est-ce assez pour en faire un bon titre ?

Depuis la création de la licence en 2009 sur Nintendo Wii, Just Dance a toujours réussi à faire danser des millions de joueurs devant leur téléviseur (ou sur le canapé en bougeant le poignet grâce à une capture du mouvement soignée). Avec les Lapins Crétins et Assassin’s Creed, Just Dance est le plus grand succès d’Ubisoft, avec un épisode par an et sa capacité à s’adresser aux joueurs habituels mais également à la famille.
Concurrencé dans ses débuts par Dance Central de Microsoft pour sa Xbox et DanceStar Party de Sony pour la PlayStation, Just Dance reste la référence en termes de jeu de danse. Mais ce Just Dance 2018 le mérite-t-il ?

Si nous avions quelque chose à reprocher à la version 2017 de Just Dance, c’était bien le manque de fun (dû à des chorégraphies moins soignées), ça commençait vraiment à sentir le plat d’hier réchauffé au micro-ondes… On espérait qu’Ubisoft allait apprendre de ses erreurs, mais malheureusement, ils ont choisi la voie de la facilité pour l’édition 2018. Les éditions de Just Dance se ressemblent et se suivent, encore et encore. Sur les 40 titres de Just Dance 2018, seule une dizaine nous a – à peine – amusés. Cela dépend évidemment des goûts de chacun, mais il est difficile de s’amuser en dansant avec « Shape of You » de Ed Sheeran par exemple, l’ambiance de fête de Just Dance ne colle tout simplement pas.

Y a du neuf et du réchauffé

Parmi les nouveautés de la playlist, on note qu’Ubisoft s’ouvre à de nouveaux genres, notamment avec la K-Pop et la J-Pop que l’on accueille à bras ouverts.
Exclusivité Switch : Le HD Rumble est mis à l’honneur avec un nouveau mode « Double Rumble » où l’on doit utiliser les deux Joy-Con (une dans chaque main). Les vibrations sont impressionnantes, testé et approuvé par le chef du BBQ.

Le mode Double Rumble est étonnant

Par l’intermédiaire de Just Dance Unlimited, un store signé Ubisoft, on peut se déhancher sur plus de 300 titres provenant d’anciens Just Dance, enfin c’est ce qui est marqué sur la boîte, car on a en réalité droit à moins de titres (on remarque d’ailleurs que certains artistes ont complètement disparu de la playlist). Le service est disponible en essai gratuit pendant 90 jours, mais après, il faudra payer entre 10 et 30€ selon la durée pour continuer à avoir accès à ses titres. Just Dance Unlimited est un service en streaming, une connexion internet est obligatoire, ce qui casse un peu la portabilité de la Nintendo Switch pour jouer partout.

L’arnaque de l’année?

Il existe bien un mode dénommé le « Dance Lab« , mais il s’agit en fait d’une version à peine déguisée du mode « Just Dance Machine » qui avait été mis en place dans l’épisode 2017, et qui lui-même remplaçait le mode « Showtime » de 2015. Le principe reste encore et toujours le même sans y insérer une nouveauté, on incarne une grenouille, on fait une partie de tennis, on conduit une moto… Toutes ces activités séparées dans 8 épisodes qu’il faudra débloquer avec la fameuse « Just Dance Machine ».
Si les premières parties peuvent être drôles à plusieurs, on se rend compte qu’on a vite fait le tour et qu’on ne s’amuse plus, il n’y a plus de fun ! De plus, musicalement parlant, c’est équivalent à un trou noir, les sons se ressemblent les uns comme les autres.
Il y a bien évidemment un mode « Fitness » (recyclage oblige), qui permet de compter le nombre de calories brûlées après chaque session de danse, on se demande encore qui utilisera cette fonction du jeu.

On enchaîne des perfect avec trop de facilité

Tout n’est pas à jeter ! On observe une nouveauté que l’on accueille avec plaisir : le mode « Kids« . Si Ubisoft a bien appris quelque chose avec Just Dance 2018, c’est qu’il n’intéresse pas uniquement les adultes et les ados, puisque les plus jeunes (entre 3 et 8 ans) peuvent eux aussi éprouver du plaisir à se déhancher devant leur écran de télévision.
Avant de conclure, nous tenions à dire quelque chose sur la chanson réservée à « Andy Raconte », la nouvelle YouTubeuse choisie par Ubisoft pour tenter de séduire encore plus les jeunes générations. On ne sait pas qui était chargé de faire les paroles de la chanson, mais à force d’entendre des rimes riches, cela nous laisse penser que le texte a été produit en moins d’une heure par le premier stagiaire venu. De plus, en termes de musicalité, même la chanson de Natoo est mieux réalisée. Bref, un épisode à éviter.

La nouvelle chanson d’Andy est de qualité

Conclusion

Just Dance 2018 fait comme ses prédécesseurs, les danses se suivent, se ressemblent, voire s’assemblent. Cet épisode s’inspire très fortement du précédent, avec un mode « Kids » et une innovation qu’est le « Double Rumble », mais est-ce assez pour en faire un bon titre ?
Le jeu veut mettre en avant le fun, mais avec moins de précision et de contraintes, ce qui fait que l’on peut enchaîner des perfect en restant assis et en bougeant uniquement le poignet. Un épisode plutôt moyen en somme, qui n’a pas beaucoup de nouveautés.

Temps de lecture : environ 5 minutes

Just Dance 2018 box art

Just Dance 2018

  • Développeurs Ubisoft Paris
  • Type Musique, Fête, Multijoueur
  • Support Switch
  • Sortie 24 Octobre 2017
Just Dance 2018 à notre sauce
6/10
Just Dance 2018 à notre sauce
Y'a bon
  • Tout le monde peut le prendre en main...
  • Le mode Kids
  • Le mode Double Rumble
Beuuuuwark
  • Mais pas assez exigeant
  • Pas assez de musiques pour Double Rumble
  • Trop d'inspiration de l'épisode précédent et donc...
  • Pas assez de nouveautés
  • Technique
    5/10
  • Esthétique
    7/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Contenu
    6/10
  • Audio
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre