Ce n’est peut-être pas très connu chez nous, mais la marque de jouets Schleich est renommée depuis 1935 et est aujourd’hui l’un des principaux fabricants de jouets en Allemagne. Les figurines de la marque – Horse Club ou autre – sont connues pour leur modélisation soignée de leurs animaux, mais ce dont il est question ici c’est de savoir si cela suffit pour faire un bon jeu vidéo.


Horse Club Adventures


Supports : PS4, Switch

Genre : Aventure

Date de sortie : 27 Mai 2021

Editeur : Just for Games

Développeur : Wild River Games

Multijoueurs : Non


Vos enfants garderont un souvenir agréable de Horse Club Adventures


  • Un monde coloré et assez varié
  • Les cosmétiques en récompense de la progression
  • Pas mal d’activités quotidiennes
  • Pourquoi pas d’avatar masculin ?
  • Quelques bugs de collision ou de scripts
  • Une exploration bridée

Horse Club Adventures

Bon, j’ai 40 ans et je suis assez éloigné de cet univers. Aussi – et c’est une liberté des plateformes comme la nôtre – j’ai joué au titre moi-même mais ai également confié la manette à mes filles plusieurs heures pour avoir leur avis. Il faut savoir qu’il est difficile de critiquer un jeu qui ne vous est absolument pas destiné, et vous l’aurez deviné, Horse Club Adventures s’adresse aux petites filles entre 8 et 12 ans, en âge de lire.

Vous allez pouvoir créer votre avatar – exclusivement féminin, et c’est bien dommage – et l’apparence de votre cheval au début du jeu, mais vous remarquerez bien vite que la plupart des options cosmétiques sont indisponibles. Le jeu récompense en effet les joueurs avec de nouveaux vêtements, de nouvelles coiffures ou accessoires au fil de l’aventure, ou en les découvrant sur le terrain de jeu. Un système que je trouve bien intégré, car cela pousse les enfants à plonger dans les petits défis qui parsèment le jeu, d’autant que l’apparence est modifiable à tout moment en cours de partie.

Le jeu dispose aussi de 3 sauvegardes séparées, donc aucun souci pour que chaque enfant ai sa propre partie.

Visuellement, le jeu est simple,mais agréable à regarder

Votre personnage est donc arrivé au ranch de Lakeside et rejoint le petit groupe d’Hanna, Sofia, Lisa et Sarah en compagnie de son cheval, deux semaines avant une importante compétition. Vous ferez la connaissance de pas mal de monde, allant de la famille Kramer au complet, en passant par un frère et une soeur qui gèrent l’écurie, les antipathiques Tori et Jimmy, ou encore madame Jacobs,toujours à vous donner une petite quête à accomplir, ainsi qu’un couple âgé homosexuel. Bien entendu, vous aurez une petite intrigue à suivre étalée sur deux semaines, avec de vilains promoteurs et une course à remporter. On reste toujours dans le même genre d’histoire, mais elle se suit au rythme du joueur, lui seul décidant quand passer au jour suivant. Chaque journée apportant son lot de nouvelles petites histoires, le jeu se consomme comme de petits épisodes d’une série, et peut donc facilement être limité à de courtes sessions.

Le jeu se déroule en monde ouvert, dans un environnement coloré et plutôt joli, à défaut d’être techniquement impressionnant. D’un autre côté, cela rapproche le jeu du monde du jouet, ce qui n’est pas déplaisant. Vous êtes libre de vagabonder sur la carte comme bon vous semble, vous trouverez toujours quelque chose à ramasser, un point d’intérêt à prendre en photo ou des défis de courses à réaliser.

Chaque journée est ponctuée d’un petit résumé avant la suivante

Prenez tout de même garde, car il arrive parfois que les scripts s’emmêlent si – en joueur aguerri – vous optimisez vos déplacements pour réaliser plusieurs quêtes à la fois. A titre d’exemple, je devais escorter un personnage jusqu’à la ferme, mais j’ai fait un détour pour aller porter une lettre à un autre habitant. De retour à la ferme, mon escorte avait disparu dans la nature. Et comme le pointeur de quête ne vous renseigne que votre destination, le personnage a été impossible à retrouver. Heureusement, le jeu sauvegarde très souvent et permet de relancer une partie  rapidement, ce qui a pour effet de réinitialiser les scripts et de débloquer la situation.

Mais dans le cas de mes filles, il n’y a pas eu de problème, trop affairées qu’elles étaient à réaliser leurs tâches et à vagabonder dans la nature. Avec les forêts, les champs, les falaises, la plage ou les carrières, il y a une certaine variété de lieux à découvrir, et on a rapidement cartographié l’île à force de faire des allers-et-retours.

Les sauts d’obstacles demandent un peu timing

Les courses ont plusieurs niveaux de difficulté et elle rajouteront des obstacles à sauter, où il s’agira d’appuyer au bon moment sur la touche de saut pour perdre le moins de temps possible, voire de gagner des précieuses secondes au chronomètre. Le tout étant assez permissif, il n’y a jamais de vrai échec, mais juste des moyens de s’améliorer, ce que je trouve positif pour ne pas rebuter les plus jeunes.

Au niveau de la musique, le jeu en dispose de plusieurs sympathique mais quo’n peine à garder en tête (quoique… bonne nouvelle en fait !). Ces musiques sont aussi scriptées et s’activent un peu brusquement à l’entrée d’une zone. Mais ici encore, rien de vraiment dérangeant.

Si le jeu est intégralement traduit en français, il faudra se passer de doublage et se contenter du texte, ce qui empêche les plus jeunes de comprendre ce qu’il faut faire. Ma fille de 7 ans est cependant capable de suivre l’histoire et de lire les dialogues, et les marqueurs de quêtes sont très clairs pour indiquer la destination à atteindre, que cela soit pour la quête principale (avec un marqueur jaune) ou une quête annexe (avec un marqueur violet). 

L’éternelle antagoniste riche et méchante

Il est bien entendu possible de modifier l’apparence de son cheval avec de nouvelles couleurs, crinières ou accessoires, tout comme pour le protagoniste, mais il ne faut pas oublier d’en prendre soin régulièrement. Si il faut remplir d’abreuvoir et apporter du foin tous les soirs, il reste important de le décrasser régulièrement mais surtout de nettoyer ses sabots. En effet, votre cheval est capable de pousser des pointes de vitesse soumis à une jauge d’endurance. Si celle-ci se vide assez lentement, elle pourra être plus ou moins grande suivant l’état des sabots de l’animal. Des sabots encombrés réduisant son endurance, on aura tôt fait d’aller les nettoyer avant chaque épreuve.

Il y aura une différence de perception suivant l’âge du joueur, car certaines choses m’ont assez agacé, tandis que mes filles n’y ont absolument pas porté attention. Par exemple, il est possible de sauter à cheval, mais pas d’un rebord à un contrebas pourtant situé à quelques centimètres plus bas, ce qui oblige parfois à de longs détours si on aime vagabonder un peu. On se heurte donc à des murs invisibles parfois, et la forêt – pourtant propice aux découvertes – est totalement hermétique. Les missions d’escorte sont aussi parfois frustrante étant donné que la vitesse de votre partenaire est située entre la marche et la course, donc vous êtes toujours en décalage. Mes filles ont tout juste noté quelques soucis de caméra, celle-ci se déplaçant très vite derrière le personnage à cheval, tandis qu’elle leur a semblé plus compliquée à manier à pied.

Horse Club Adventures

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Les jeux vidéo à licence sont souvent des produits bâclés et peu intéressants. Si Horse Club Adventures montre des ambitions limitées, il n’en est pas moins un jeu agréable à parcourir pour sa cible, même si on a du mal à comprendre pourquoi les développeurs se sont limités à un avatar exclusivement féminin. C’est joli, coloré, avec différentes activités qui encouragent l’exploration tout en récompensant les joueurs pour ses efforts. Le genre de jeu dont vos enfants garderont un souvenir agréable en somme.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Toutes les annonces du Warhammer Skulls Festival
Next Documentaire : La création d’un FMV pendant le confinement

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Galactic Civilizations 3 : creez votre vaisseau

07/11/2014
Close