Test : Horizon Zero Dawn The Frozen Wilds – Glaçantes machines

Aloy Day on Ice

Sorti début 2017, Horizon Zero Dawn offrait aux possesseurs de la PS4 un titre en monde ouvert de grande qualité, avec un monde fascinant à parcourir et une héroïne aussi charismatique qu’éloignée des clichés. En cette fin d’année, Guerrilla Games sort une grosse extension nommée “The Frozen Wilds”, qui prend place dans une toute nouvelle région enneigée au nord-est nommée La Plaie.

Découvrez-en plus sur les Banuks

Banuks

The Frozen Wilds n’est pas un stand-alone, mais demande bien Horizon Zero Dawn pour fonctionner. Une fois l’extension téléchargée, ainsi que la mise à jour du jeu, vous pourrez au choix accéder à cette nouvelle contrée depuis l’écran-titre – auquel cas, vous vous verrez attribuer une Aloy de niveau 30, soit vous déclenchez la quête annexe depuis votre propre partie depuis 3 endroits différents, dont Meridian et le Rempart.

Quelques nouveaux mécanismes parsèment la progression

Ceux qui ont déjà terminé la partie ont pu recharger le jeu juste avant l’affrontement final, et c’est à ce moment que nous lançons le jeu, un bon niveau 41 en poche pour ma part. D’étranges événements se déroulent au nord, dans le territoire Banuk, où les machines sont devenues plus agressives, et la rumeur prétend même que de nouvelles machines encore inconnues mais féroces peuplent La Plaie

Une extension qui nous envoie donc à la rencontre du peuple nomade Banuk, d’où provient l’énigmatique Sylens et qui sera l’occasion d’en apprendre plus sur lui, les coutumes mystiques de ce peuple effacé du jeu original et bien entendu, de parcourir une nouvelle zone très vaste où le vent est glacé et où la neige entrave notre progression. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’entrée en matière se fait dans la douleur avec la toute première rencontre avec une machine aussi véloce que puissante, qu’il faudra démonter pièce par pièce pour survivre à ses assauts. Que les joueurs qui trouvaient le jeu facile après avoir débloqués tous les creusets et obtenu l’armure antique se rassurent : cette dernière ne sera pas de trop pour encaisser les dégâts des nouvelles machines, car elles sont non seulement imposantes mais aussi très puissantes !

Des combats intenses vous attendent contre de nouvelles machines

Autre nouveauté, d’étranges excroissances métalliques émergeant du sol renforçant et réparant à la volée les machines aux alentours, en plus de générer une impulsion électromagnétique à intervalles réguliers (qui désactivera momentanément votre monture et votre armure antique) seront à pirater ou à détruire pour sécuriser les zones.

Des tours bien ennuyantes à pirater….

Aloy disposera aussi d’un nouvel arbre de talent, principalement dédié à la monture et aux voyages, pour par exemple ramasser des objets à dos de monture, voire que celle-ci vous projette dans les airs pour attaquer.

L’histoire quand à elle nous propose d’en savoir plus sur le Daemon qui semble avoir rendu les machines folles et causé un véritable massacre chez les Banuks. En filigrane, Aloy comprendra vite que derrière tout cela se cachent encore des IA en conflit. Tout ceci s’entremêle avec les croyances mystiques des Banuks et permettent de rajouter un mélange de magie et de technologie au monde d’Aloy, retranscrit dans des décors magnifiques et des personnages au design très travaillé. On note aussi que les expressions faciales ont été améliorées, tout comme le système de discussion, un peu moins figé que dans le titre original.

La Plaie enneigée est superbe à parcourir

Les environnements sont une fois de plus magnifiques, et variés, allant de plaines boueuses aux grottes de glace étincelantes en passant par les montagnes battues par le vent et la neige. Cette dernière est par ailleurs très bien réalisée, se soulevant en volute au moindre souffle, tandis que les pas d’Aloy ou des machines s’y imprègnent de façon réaliste. On  passe encore de longs moments à jouer avec le mode Photo, qui intègre également quelques nouvelles options. Aloy pourra également mettre la main sur des teintures pour personnaliser son équipement, mais pourra aussi mettre la main sur de nouvelles armes et armures en échange de cristaux bleus rares à collecter dans la Plaie.

Conclusion

Si il faudra une dizaine d’heures pour compléter le DLC, finir l’intégralité des quêtes annexes associées vous prendra entre 3 et 5 heures de plus, autant dire que la durée de vie reste très correcte pour une extension, tout en rajoutant son lot d’équipements, de nouvelles compétences et d’ennemis. C’est beau, c’est plus difficile, les nouvelles machines sont violentes et retorses, on suit l’aventure qui propose un nouveau mystère enrobé de fumée, à l’image de ce volcan majestueux et menaçant qui sert de destination finale. Bref, on a aimé retrouver Aloy, son monde Post-Post-Post Apocalyptique magnifiques et les ennemis mécaniques charismatiques d’Horizon Zero Dawn.

Temps de lecture : environ 2 minutes

Horizon Zero Dawn The Frozen Wilds

  • Développeurs Guerrilla Games
  • Type Action / Aventure
  • Support PS4
  • Sortie 07 Novembre 2017
Horizon Zero Dawn The Frozen Wilds à notre sauce
9/10
Horizon Zero Dawn The Frozen Wilds à notre sauce
Y'a bon
  • Superbe visuellement, encore
  • De nouvelles compétences et équipements
  • Du challenge renouvelé
Beuuuuwark
  • Des choix de dialogue toujours sans conséquences
  • Des apports cantonnés à La Plaie
  • Certaines quêtes annexes de remplissage
  • Technique
    9/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    8/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l’univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre