Test : GRID – Un bon retour d’une licence automobile attendue.

Une bonne façon d’avoir une carrière diversifiée.

GRID est de retour après 5 ans d’absence avec un projet plutôt ambitieux mais habituel dans la besace: concilier l’accessibilité d’un jeu de course tout en essayant de contenter les amateurs du genre en leur offrant un challenge intéressant et une certaine liberté dans les réglages. Est-ce que le pari est réussi ? Nous le verrons après quelques tours de circuit !

La retransmission a de quoi vous mettre dans le bain de la course.

La carrière vous mènera loin.

GRID, c’est un enfant de TOCA et de Codemasters. Et Codemasters est un studio qui sait ce qu’il fait quand il s’agit de livrer un jeu de course. Pour ce jeu, on est dans un environnement classique qui ne va pas du tout dépayser ceux qui en ont l’habitude. Un mode Carrière, du jeu libre et du multijoueur tout ce qu’il y a de plus habituel. Le mode Carrière en tant que tel se découpe en plusieurs séries de courses qui se débloqueront au fur et à mesure de votre avancée. Après quelques courses qui seront là pour vous montrer ce qui vous attend, il s’agira de participer à des épreuves catégorisées selon le type de véhicule que vous conduirez. Des GT, des muscle cars, des monoplaces (la série Fernando Alonso) etc. Selon ce que vous aurez dans votre garage ou les voitures que vous achèterez (les prix peuvent paraître exorbitants dans le jeu mais il n’en est rien), vous aurez accès à des épreuves en une ou plusieurs courses auxquelles participer. Chose intéressante, il n’est pas forcément nécessaire de gagner une course pour accéder à la suivante. Encore une fois, tout est fait pour permettre à tous les types de joueurs de s’amuser. 

Les World Series proposent 6 catégories de course.

Le ressenti en course est cool mais il pose quand même quelques questions. 

Une fois que vous avez choisi votre bolide, il faudra vous battre contre vos adversaires en piste. Du côté des bons points, on trouve un jeu intégralement doublé en français. Même si les lignes de dialogue ont tendance à boucler rapidement, c’est quand même sympa à relever. En course, votre ingénieur de piste réagit aussi à ce qui se passe en course et à l’accumulation de points à chaque action intéressante; c’est cool aussi. Notez qu’il est d’ailleurs possible d’influencer le comportement de votre équipier d’écurie pour qu’il attaque vos adversaires ou qu’il fasse office de bouchon pour que vous puissiez vous échapper en tête. C’est une mécanique qui ne paye pas de mine mais qui peut vous soulager quand la pression des adversaires est trop forte… Quand votre stratégie fonctionne. 

Ça joue dur sur le circuit !

Si on regarde les points négatifs des choses, il y a en premier lieu une IA incroyablement agressive, quelque soit le mode de difficulté choisi. Bon même si le système d’ennemi juré explique ce fait (en gros si vous bourrez un peu trop dans un adversaire il va s’énerver et vous pourchasser pour vous faire sortir de piste), c’est quand même un peu la foire et ça peut ruiner une bonne course. Le plus gros problème de GRID est double en fait. En essayant de vouloir satisfaire tout le monde, on sent que les compromis ont été difficile à trouver. Ce qui fait que les sensations de conduite sont souvent erratiques, au point qu’on a parfois du mal à prédire le comportement de son véhicule quand on prend un virage. Avec la même trajectoire, on peut le passer parfaitement ou se payer un mur. La conduite arcade tant recherchée fait aussi que toutes les voitures ont presque toutes le même comportement, ce qui est un comble avec tous les types de véhicules proposés. Les différences sont tellement minimes qu’on finit par les prendre en main comme des karts. Et c’est sacrément dommage. On vous conseille aussi de faire les qualifications rapides avant de vous élancer même si ce n’est pas obligatoire.

Revoyez vos bons coups de volants grâce à la fonction replay.

L’enrobage du cadeau est très beau. 

Que ce soit visuellement ou au niveau sonore, GRID est un jeu d’excellente facture. Mention spéciale à la gestion des dégâts plutôt intéressante, Codemasters sait ce qu’il fait de ce point de vue. Les lumières sont assez impressionnantes et si le soleil rasant peut vous aveugler et gêner votre conduite, on peut saluer cette partie du travail des développeurs. Le travail du son sur les moteurs est honnête mais sans plus et l’intégration des commentaires et des messages de votre ingénieur de piste est excellente (ils ont même pensé à intégrer des lignes de dialogue si vous avez le malheur d’interrompre les commentateurs pendant la présentation de la course). Un gros plus global pour l’immersion même si ce travail n’est visible que pendant vos premières heures de jeu puisque seule la course compte.

Visuellement très beau grâce aux textures et aux jeux de lumières.

Retour aux stands (Conclusion)

GRID est un très bon jeu qui comme ses prédécesseurs tente de résoudre une équation quasiment impossible. En essayant systématiquement de trouver le compromis parfait entre simulation et arcade, force est de constater que la recette ne prend qu’à moitié. Si les voitures présentées et les circuits empruntés ont de quoi séduire, les sensations de conduite peuvent devenir désagréables à partir du moment où on cherche à faire véritablement la course. Néanmoins, le travail sur tous les autres aspects du jeu a de quoi faire passer la pilule. Si vous êtes un pilote occasionnel, GRID est un bon investissement car vous y trouverez votre compte. Il est facile de comprendre les motivations des développeurs face à cette tentative d’hybridation sur un jeu de course, mais on ne peut passer sous silence les défauts qui en découlent. Et pourtant, on aimerait le faire tellement le jeu est facile à prendre en main et reste fun à jouer et c’est tout ce qui compte.

De nombreuses options s’offrent à vous afin de garnir votre garage.

Temps de lecture : environ 4 minutes

GRID

  • Développeurs Codemasters
  • Type Course
  • Support PS4, XB1, PC
  • Sortie 11 Octobre 2019
GRID à notre sauce
8/10
GRID à notre sauce
Y'a bon
  • Un jeu très accessible
  • Une carrière bien fournie
  • Une immersion réussie
  • Des visuels intéressants
Beuuuuwark
  • Une IA ultra agressive
  • Des sensations de conduites étranges
  • Pas de différenciation majeure entre les types de véhicules
  • Le difficile compromis entre conduite arcade et simulation
  • 8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre