Aaah la série des GTA III… Oui parce qu’on parle de série tout de même pour ce titre vu que le IV arrive plus tard sur PS3/Xbox360 et que Vice City et San Andreas utilise le même moteur. Et je me souviens encore de la claque générale que tout le monde s’est prise il y a 20 ans lors de la sortie du Grand Theft Auto III originel. Moi qui jouais à GTA premier du nom et qui était moqué par mes camarades d’époque me disant que je jouais à un vieux jeu sur ma PlayStation première du nom.

Pour rappel, les premiers GTA (1, 2 et London 1969) étaient en vue aérienne, pixelisés, dignes d’une 16-bits à l’ère de la PS1. Pourtant, quand ce troisième opus a débarqué sur PS2, il a mis tout le monde d’accord avec son monde ouvert en 3D et cette liberté encore jamais poussée aussi loin dans un jeu vidéo… La suite, vous la connaissez, c’est hits sur hits avec un San Andreas qui a connu l’apogée avant un GTA V qui se vend plus que dix ans de Carapils chez nous, c’est dire!


Grand Theft Auto – The Trilogy « Definitive Edition »


Supports : Xbox Series X/S/ONE, PC, PS4/5, Switch

Genre : Action

Date de sortie : 11 novembre 2021

Editeur : Rockstar Games

Développeur : Grove Street Games (Rockstar Studios)

Multijoueurs : Non


Une triologie remasterisée réservée aux vieux de la vieille.


  • Des ambiances intactes
  • Le chara design préservé
  • Bien plus agréable à jouer
  • C’est vieux mais toujours diablement efficace!
  • Les éclairages réussis
  • Framerate au top et jouable en 4K
  • La nostalgie marche toujours
  • Visée un peu améliorée
  • Les playlists
  • Confort de jeu amélioré
  • Sauvegardes automatiques
  • Un prix qui ne plaira pas à tous
  • Ca aurait été cool d’avoir les scénarios des opus « Stories »
  • La maniabilité pose parfois problème tout de même
  • Y a de ces bugs!
  • Plus de Michael Jackson et autres musiques mythiques
  • Certaines censures absurdes vu l’âge des jeux
  • La pluie de nuit…
  • Une version Switch aux fraises…

Claude, Tommy and CJ remastered!

Allez, on n’est pas là pour faire toute l’historique de la marque GTA mais plutôt pour juger de la qualité de cette nouvelle réédition de cette trilogie qui comporte des remasters (et non remake!) de GTA III (2000’s), GTA Vice City (80’s) et GTA San Andreas (90’s) puissance Xbox Series X (du moins pour le support sur lequel ils ont été testés ici). Pour rappel, cette compilation sort sur tous les supports même sur Switch.

On ne va donc pas revenir sur l’histoire ou ce qu’est un GTA car pour le coup, je pense que ces titres sont aussi connus que Michael Jackson. Arf, justement, en parlant de lui, il figure déjà dans l’un des bémols de cette trilogie: ses titres cultes n’apparaissent plus dans les playlists… tout comme ceux de Rage Against The Machine. Dommage même si on garde environ 90-95% des musiques des versions originales.

Mais il est vrai que sans le son de MJ dans Vice City, ça retire un peu cette bonne odeur des 80’s. Heureusement, Grove Street Games a travaillé sur d’autres points d’amélioration. Graphiquement, on est sur un gap non négligeable tout en gardant la patte graphique cartoonesque d’antan. Et ça, c’est plutôt une bonne chose. J’avoue que j’avais un peu peur qu’ils tentent de GTA5ifier les trois jeux en enlevant cet aspect… ouf!

En fait, on peut dire que les trois jeux ressemblent à nos souvenirs idéalisés. On parle souvent de tel ou tel jeu qu’on a adoré plus jeune mais quand on y rejoue, on se dit qu’ils ont mal vieillis, qu’on avait l’impression que c’était bien mieux avec nos yeux de jeunes mais en vain. Ici, Rockstar nous rend ses souvenirs, même pipés, embellis. On dirait qu’ils étaient comme ça à l’époque en gros… et pourtant, la définition graphique était bien moindre. Je parle comme un trente-quarantenaire mais il faut bien l’avouer : cette trilogie remasterisée a tendance à cibler ce public.

A bug’s life

Les premières notes musicales lors de l’introduction de GTA III nous replongent directement dans l’ambiance et ça marche. En plus, le jeu est plus agréable visuellement. Plus beau? Non, je n’utiliserait pas ce terme mais plutôt plus lisible, plus lisse et l’affichage plus profond (fini le brouillard lointain): plus frais, quoi! N’ignorons pas non plus les effets de lumière qui rendent très bien également. A vrai dire, oui, le jeu est comme on pouvait l’imaginer dans nos souvenirs mais en HD et bien retravaillé mise à part la pluie de nuit qui gâche la visibilité car les lignées de goûtes sont sous formes de grands trais un peu trop épais.

Par contre, ce qui fait mal ce sont les bugs, non rares… Le premier qui m’a frappé c’est la traversée des murs du parking près de la Triad Fish Factory avec mon superbe break familial (voir screenshot) dans le quartier de Portland. A ce jour, le bug y est toujours en espérant une correction prochainement. En gros, c’est souvent ce genre de bugs de passage de mur qui revient et je n’ai pas le souvenir d’en avoir eu autant dans le titre d’origine. Après, c’était il y a 20 ans…

Mais ce qui était là jadis et qui reste encore et toujours conservé ici se sont les fameux codes triches. La plupart (pas tous) de ces codes sont toujours utilisables dans les trois titres pour le bonheur des amateurs de destruction massive à la sulfateuse ou au bazooka. Mais attention, lorsqu’ils sont activés, vous n’aurez plus la possibilité de débloquer certains succès/trophées. Donc, évitez de sauvegarder si vous voulez juste vous éclatez un instant. Déçu!? On pourra toujours se consoler avec un bon vieux Cluckin’ Bell.

Justement, parlons des sauvegardes. Pendant mon test, j’ai remarqué que j’avais gardé ce vieux reflexe de retourner à ma planque après chaque mission avant de découvrir qu’une sauvegarde automatique était insérée pour notre plus grand bonheur! C’est un peu ça cette compilation, c’est de retrouver trois jeux cultes avec un peu plus de confort et une modernisation bienvenue.

Duck Hunt

Ce qui pêchait d’ailleurs dans ces GTA c’était l’infâme visée archaïque au flingue. Rappelez-vous qu’une session de gunfight était un véritable bordel tellement ça partait dans tous les sens. Et bien c’est fini! Ou presque… Les développeurs ont mixés le lock de GTA V en gardant la maniabilité de GTA III. Ca fonctionne mieux, c’est plus précis, mais ce n’est tout de même pas du niveau du dernier opus de la série.

Pour ce qui est de la maniabilité générale, elle a été affinée mais garde tout de même la rigidité de l’époque surtout pour le troisième épisode. On galère toujours autant dans la mission au sniper sur le bateau du cartel colombien: le temps de viser correctement, 8-ball se fait refroidir.

Celui qui a le mieux vieilli, il faut bien l’avouer, c’est San Andreas… ce qui est logique vu que c’est le plus récent des trois. Après, visuellement parlant, ce sont les néons de Vice City qui claquent! Je trouve tout de même aberrant qu’il faille choisir entre performance et graphisme dans les jeux récents mais c’est aussi la cas pour cette trilogie vieillissante. Le choix ne devrait même pas être proposé…

En parlant de gameplay, si vous vous posez la question de la nage, non, dans le III et Vice City on ne sait toujours pas nager. Pour ça, il faut rejouer aux épisodes Liberty City Stories et Vice City Stories parus sur PSP entre autres plus tard. D’ailleurs, il est bien dommage de ne pas avoir ajouté les histoires de ces derniers dans la compilation vu le prix de celle-ci qui frôle les 60€ tout de même. Ok, ça ne fait que 20€ le remaster mais pour de vieux titres joués et rejoués, ça peut en refroidir plus d’un qui préfèreront attendre une promo, soyons réaliste.

Même si cela se justifie vu le travail, quelques bonus auraient pu aider à faire son choix du moins si ce n’est pas pour un joueur touché par la nostalgie. Mais un joueur plus jeune, pourrait-il être intéressé par cette Definitive Edition? Ca demande réflexion étant donné qu’on est sur du 18+ et donc, sont plus vieux pour certains que des joueurs âgés de ces 18 ans aujourd’hui. Je pense que ça dépend, s’ils ont aimé GTA V, ils peuvent y retrouver les origines de leur licence bien aimée et c’est assez intéressant historiquement. Tout au plus, ils peuvent passer vu l’intérêt des jeux indés actuels qui sont parfois moins beaux visuellement et moins réussis techniquement mais la maniabilité reste la grande question!

Grand Theft Auto – The Trilogy « Definitive Edition »

ManuSupra

L’avis de ManuSupra sur Xbox Series X

En bref

Compliqué à juger cette compilation qui nous replonge dans nos souvenirs d’antan en les améliorants. Cependant, les trois titres présents souffrent encore d’une maniabilité vieillissante malgré le nouveau système de visée qui n’est pas au niveau de GTA V et ressemble assez à du bricolage. De plus, les bugs et les textures qui popent ne sont pas rares malgré tout. Une Definitive Edition qui ravira surtout les nostalgiques ou les néophytes acceptant de s’atteler au retrogaming modernisé.

3
Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous Super Show des animaux Pokémon met certains animaux à l’honneur
Next Un report de 6 mois pour Saint Row ? Des explications de la part de Jim Boone

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Into the Stars | Preview

28/08/2015
Close