Test : Final Fantasy XII The Zodiac Age – Retournons en Ivalice

Le jeu hybride 

Un jeu de plus de la licence Final Fantasy débarque sur Nintendo Switch et sur Xbox One. Ce remaster HD de FFXII The Zodiac Age est-il l’ultime édition d’un jeu ayant bouleversé les RPG japonais ? La réponse après avoir intégré les forces rebelles qui s’organisent pour contrer l’empire d’Archadia.

Et c’est parti pour une nouvelle aventure !

Plantons le décor

Une guerre fait rage en Ivalice et oppose deux forces : Archadia qui contrôle le continent de Valendia et Rozarria qui règne sur le continent d’Ordalia. Le petit royaume de Dalmasca, neutre dans ce conflit, vient pourtant de se faire annexer par l’empire d’Archadia. Le roi est assassiné et le jeune époux de la princesse Ashe, héritière du trône, est mort au combat. La princesse feint sa propre mort et un mouvement de résistance s’organise autour d’elle. Les intrigues politiques sont donc au cœur du jeu, bien que l’on incarne 6 personnages bien distincts : Vann, Penelo, Balthier, Fran, Basch et Ashe.

Dès l’introduction, l’ambiance est lourde et chargée d’émotion.

Une petite mise en contexte s’impose

Si vous avez déjà touché à ce jeu lors de sa sortie sur PlayStation 2 en 2007, vous savez que FFXII The Zodiac Age rompt avec ce qui avait fait la renommée de la franchise. Les bons vieux combats aléatoires qui ponctuaient vos sessions de jeu ont été remplacés par l’Active Dimension Battle. Les combats sont donc toujours présents, mais intégrés aux phases de recherche. Vos combattants peuvent agir de leur propre chef tout en exécutant des schémas de commande pré-établis appelés gambits. La petite nouveauté dans la version qui nous occupe est qu’il est possible de sauvegarder 3 gambits par personnages. De plus, vos personnages ne seront pas contraints d’exercer un seul job puisqu’il est possible d’en changer simplement en discutant avec Montblanc. Voilà de quoi faire plaisir aux éternels indécis !

Combattre sans interruption, c’est cool !

Lever le voile sur les graphismes

La patte graphique de FFXII The Zodiac Age rend plutôt bien sur nos machines modernes. Les textures ont été rehaussées et l’ensemble du jeu tourne sans anicroche. Sur la Switch, il est préférable de jouer en mode télé puisqu’un flou visuel non-négligeable s’est invité dans la version portable. On le remarque surtout sur la modélisation des environnements et des personnages. C’est un peu dommage, mais compréhensible lorsqu’on voit que ce titre colossal tient dans seulement 12.6 GB alors que sur la PS4 le fichier fait 40.56 GB ! Il faut parfois faire des compromis, que voulez-vous. Afin d’avoir le meilleur confort visuel, la version Xbox One est à privilégier puisqu’elle permet de faire tourner le soft en 60 FPS. 

Quand on sait ce que la Switch est capable de faire, on est un peu déçu de constater que les graphismes souffrent autant en mode portable.

Un jeu au goût du jour

Afin de rendre Final Fantasy XII The Zodiac Age plus digeste, notamment dans tous les phases de grinding, il est possible d’activer un boost de vitesse (X2 ou X4 au choix en appuyant sur L). Vos mouvements à travers les villes et les zones sauvages s’effectueront donc plus rapidement. Il n’y a cependant pas d’autres options de triche disponible. Dans cette version internationale, vous pourrez également choisir entre les voix japonaises ou anglaises. Les sous-titres des cinématiques sont facilement lisibles puisqu’ils sont affichés sur un bandeau noir. Vous pourrez également écouter la bande son originale ou réorchestrée selon vos envies du moment.

Quelles sont les véritables intentions du Consul Vayne ?

Conclusion

Grâce à cette sortie sur la Switch et la Xbox One, nous avons droit à un Final Fantasy XII plus accessible que jamais. Les améliorations au système de gambit et la possibilité de changer de job faciliteront les choses tant aux nouveaux joueurs qu’à ceux qui ont eu la chance de déambuler dans cet univers lors de sa sortie sur la PlayStation 2. FFXII The Zodiac Age est un titre qui gagne à se faire connaître et qui s’apprécie dès que les mécaniques de jeu sont comprises et intégrées, soit après quelques heures de jeu. Le seul petit bémol concerne le mode portable qui offre des graphismes de moindre qualité et qui paradoxalement draine rapidement la batterie de la console de Nintendo. Avec un peu de recul, Final Fantasy XII The Zodiac Age pourrait bien être le dernier Final Fantasy qui vaut le coup, alors pourquoi ne pas vous y plonger dès maintenant ?

Les 12 signes du Zodiac confèrent différentes habilités à votre équipe. À vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Final Fantasy XII The Zodiac Age 

  • Développeurs Square Enix
  • Type RPG
  • Support Switch, Xbox One
  • Sortie 30 Avril 2019
Final Fantasy XII The Zodiac Age à notre sauce
8/10
Final Fantasy XII The Zodiac Age à notre sauce
Y'a bon
  • Une histoire originale aux implications politiques
  • Le nombre de gambits augmenté et la possibilité de changer de job
  • La musique réorchestrée et le choix des voix japonaises ou anglaises
Beuuuuwark
  • Un manque de netteté dans les graphismes
  • La consommation de la batterie de la Switch a de quoi inquiéter
  • Un certain temps d'adaptation avant de maîtriser les mécaniques de jeu
  • TECHNIQUE
    8/10
  • ERGONOMIE
    9/10
  • ESTHÉTIQUE
    6/10
  • AUDIO
    9/10
  • CONTENU
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre