DRAGON QUEST HEROES II Médigluant

Test : Dragon Quest Heroes 2 – Un spin-off brillant

Ne pas confondre avec Fire Emblem Heroes

Il y a déjà plus d’un an, le truculent MrScintillant nous proposait le test du très bon Dragon Quest Heroes : le crépuscule de l’arbre monde. En cette fin de mois d’avril 2017, Omega Force et Square Enix ont remis le couvert avec Dragon Quest Heroes 2 (ou Dragon Quest Heroes II pour les romains parmi vous) sur PS4 et sur PC. Ne sachant pas trop à quoi m’attendre, on peut dire que j’ai réellement eu un coup de coeur pour ce nouvel opus qui est à mon sens la balance parfaite entre RPG classique et Beat them all/Muso. Je vous explique pourquoi dans ce test à la sauce PxlBBQ.

Dragon Quest Heroes 2 : L'aventure s'annonce épique

L’aventure s’annonce épique

Qu’elle est belle ta quête de dragon

Bien que Dragon Quest n’est pas très souvent mis sous les feux des projecteurs Européens, il faut savoir que le simple fait de prononcer ces doux mots est capable de faire frémir d’émoi les petits cœurs sensibles des joueurs nippons et des amateurs de RPG grâce à de nombreux titres de qualité sortis sur moultes supports depuis 1986.

Ayant été conquis à l’époque par Dragon Quest IX sur Nintendo DS, un RPG classique au tour par tour à mon sens culte, je me suis attaqué avec quelques appréhensions à ce Dragon Quest Heroes 2 annoncé comme un spin-off de type Beat them All/Muso en craignant que cela ne dénature trop l’expérience globale de jeu.

Après avoir passé plusieurs heures sur Dragon Quest Heroes 2, on peut dire que ces craintes étaient injustifiées, car bien qu’étant d’un genre différent des principaux opus, il conserve la qualité scénaristique de ses pairs tout en nous balançant des graphismes somptueux.

En effet, mon tout premier ressenti a été un gros « waw » en voyant la cinématique d’ouverture suivi d’un deuxième lorsque j’ai commencé à explorer les différentes zones du jeu réalisées dans une 3D plus que potable qui conservent l’esthétique des cinématiques. De plus, cerise sur le cheese-cake, celles-ci sont assez nombreuses au fil de l’aventure. Toutefois, il faudrait vraiment que les génériques Japonais essaient d’éviter de spoiler de trop… Ici, comme dans Fairy Tail ou Atelier Sophie, le générique vous spoilera sur un des dénouements de l’aventure. Heureusement ce n’est que sur celui du premier chapitre, mais bon…

Ensuite, bien que l’on dise souvent que l’habit ne fait pas le moine, Dragon Quest Heroes 2 n’est pas qu’une jolie coquille vide. Son scénario, bien qu’assez classique, est de très bonne qualité et nous tiendra en haleine pendant une bonne vingtaine d’heures.

Dragon Quest Heroes 2 : la reine d'Ingénia a la classe

La reine d’Ingénia a la classe

L’aventure vous mettra dans la peau d’un des héros de l’aventure (selon votre préférence), Thérésa, une apprentie chevalier sage et réfléchie ou son cousin, lui aussi apprenti chevalier mais bien plus fonceur et en ayant peu à faire du protocole. Ces deux héros se retrouvent mêlés malgré eux à un conflit entre nations étant le signe annonciateur d’une prophétie prévoyant une tragédie pour les 7 royaumes. Vous serez ensuite amené avec un groupe d’équipiers que vous rencontrerez au fil de votre quête à comprendre ce qui se trame, mettre fin aux conflits et éviter la tragédie annoncée.

La trame sera riche en rebondissements, vous fera parcourir plusieurs régions ayant chacune leur propre caractère et rencontrer bon nombre de personnages attachants. On peut dire qu’Akira Toriyama n’a pas perdu la main et a vraiment soigné ses personnages et son univers, nom d’un gluant de métal.

Nostalgie

Dragon Quest Heroes 2 n’est pas du tout réservé aux joueurs connaissant déjà la série car il se déroule dans un monde complètement déconnecté de ceux des anciens opus.

Toutefois, il vient faire vibre la fibre nostalgique des fans de la saga grâce à bon nombre de petits clins d’œil.

Tout d’abord, on retrouve la plupart des musiques emblématiques de la série, dont le superbe main theme, mais on retrouve aussi tous les petits bruitages comme celui si typique du « cast » d’un sortilège. C’est peu de choses, mais ça fait son petit effet.

Ensuite, on retrouve certains personnages des anciens opus. Ces derniers se sont retrouvés transportés étrangement depuis leur monde d’origine dans celui de Dragon Quest Heroes 2 et n’auront par conséquent que peu d’impact sur le déroulement du scénario principal. Toutefois, c’est un pur plaisir de les redécouvrir tout beaux tout pimpants et de pouvoir les utiliser comme personnage jouable durant l’aventure.

DRAGON QUEST HEROES II Les gluants sont toujours aussi cute

Les gluants sont toujours aussi cute

On retrouve aussi bien évidemment tous les monstres emblématiques de la série, tels les célèbres gluants et compagnie ainsi que certains boss dans le mode online.

En avant l’aventure

Merci qui pour vous avoir mis le générique « Banga, en avant l’aventure » en tête ? C’est avec ce titre pas très inspiré que je vais vous parler du gameplay de ce Dragon Quest Heroes 2.

DRAGON QUEST HEROES 2 Carte du monde

La Carte du monde au début de l’aventure

Déjà, on peut dire que la promesse est tenue par Omega Force qui nous propose un gameplay excellent de type beat them all/Muso.

Vous parcourrez les 7 royaumes qui composent le monde de Dragon Quest Heroes 2 en équipe de 4 personnages maximum parmi une bonne dizaine d’équipiers. Chacun de ces royaumes est découpé en une zone « libre » et une zone de combat liée au scénario.

DRAGON QUEST HEROES II Zone libre

Des chachats mignons endormis dans la première zone libre

La zone libre est une grande map peuplée par une flopée de monstres à dégommer où se trouvent également quelques zones déblocables via des quêtes secondaires ou après avoir recruté un certain personnage. Notez qu’il n’y a aucun temps de chargement sur ces maps ni aucun ralentissement lorsque beaucoup de monstres sont sur l’écran. Tout s’y déroule en temps réel.

La zone de combat quant à elle vous proposera de réaliser une série d’objectifs liés au scénario tels qu’escorter une armée alliée à se frayer un chemin tout en prenant des points de contrôle aux ennemis ou encore de chercher un doppelganger caché parmi la populace d’une ville. Les missions principales sont assez variées et se clôturent à chaque fois par un affrontement contre un boss pas piqué des hannetons. Ce sont de réels sacs à HP qui tapent comme des camions et qui vous feront utiliser toutes les subtilités du système de combat.

Dragon Quest Heroes 2 : Combats

Les combats se déroulent contre des hordes de monstres

Le système de combat est d’ailleurs particulièrement réussi lui aussi. Tout se passe en temps réel et sans ralentissement. Vous pourrez par la pression d’une touche changer le personnage que vous contrôlez et ainsi alterner entre une dizaine de style de combat. Il est d’ailleurs plus que recommandé d’alterner souvent pour déclencher les « ruses d’équipe« , attaques spéciales consommant un peu de points de magie lors du « switch » ou pour utiliser des compétences spécifiques au personnage (heal, buff, etc…).

Chaque personnage pourra aussi déclencher une attaque ultime appelée « coup de grâce » une fois une jauge chargée. Celle-ci se remplira très lentement à force de mettre des coups ou d’en recevoir, mais sera votre « trump card » pour remporter certains affrontements étant donné qu’en plus de taper beaucoup plus fort, vous ne prendrez aucun dégât pendant que l’effet sera actif.

DRAGON QUEST HEROES II Le cheval

En ville, le cheval est trop génial, vous ne pourrez toutefois pas le monter

A côté de tout ça, entre les missions et l’exploration, vous pourrez retourner dans la ville centrale, vous servant de hub où vous pourrez acheter de nouveaux équipements, en crafter ou en améliorer, accepter des quêtes secondaires, taper la causette avec des NPC ou encore changer de classes pour les deux personnages principaux. Ils pourront alterner entre quelques classes prédéfinies ayant chacune leurs propres compétences. A la façon des « jobs » dans Dragon Quest, il sera possible d’apprendre des compétences transversales à toute classe pour donner un boost de statistiques aux autres.

Cosplay

Alors que tout cela était déjà franchement pas mal, Dragon Quest Heroes 2 ajoute encore une autre dimension intéressante aux combats.

Vous pourrez de temps en temps récolter des médailles de monstres sur vos adversaires et en accumuler un nombre limité dans une sacoche.

Ces médailles vous permettront au sein d’une même map d’invoquer le monstre en question pour se battre à vos côtés, d’effectuer une puissante attaque magique à usage unique ou carrément de vous transformer en ce monstre et de pouvoir effectuer ses attaques spéciales. Ce dernier point est particulièrement fun lorsqu’on se transforme en gros monstres balèzes tels les golems ou les chevaliers errants. J’avoue que j’ai également kiffé invoquer mon propre pote roi gluant pour m’aider dans les combats.

DRAGON QUEST HEROES II déglingual

Contre les boss, ils sera important de bien utiliser ses médailles de monstre et les coups de grâce.

A plusieurs c’est encore meilleur

Dragon Quest Heroes 2 est également jouable en multi online. A moins que je n’ai pas trouvé l’option, il n’y a cependant pas de mode co-op local.

Le mode multi joueurs online nécessite un abonnement PSN Plus et permet à des équipes de maximum 4 joueurs à parcourir des donjons spéciaux où vous pourrez combattre certains boss uniques et faire le plein d’objets et d’expérience. Au fil de l’aventure ou pendant les combats online, vous trouverez des morceaux de cartes débloquant de nouveaux donjons.

Il sera également possible de demander ou apporter de l’aide en ligne à d’autres joueurs pour effectuer les missions principales du scénario.

Ce mode bien sympathique prolonge encore la durée de vie déjà considérable du jeu.

Conclusion

Dragon Quest Heroes 2, bien qu’un spin-off, est à mon sens un titre à part entière de la série qui rivalise sans rougir avec les principaux opus.

Je le répète, mais j’ai trouvé qu’il propose une balance parfaite entre RPG classique et jeu d’action de style Muso. On y retrouve tout ce qu’il faut pour plaire aux fans de la série et séduire les nouveaux venus : une prise en main facile, un scénario classique mais qui vous tiendra en haleine pendant une bonne vingtaine d’heures, des personnages attachants, du multi online et des quêtes annexes pour prolonger l’aventure, quelques anciens personnages et la bande son pour faire vibrer la fibre nostalgique, une direction artistique et des cinématiques à couper le souffle ainsi qu’un gameplay fun sans défaut technique handicapant.

Je n’aurai vraiment rien à redire sur cet opus à part peut-être l’absence d’un mode co-op local et le fait qu’on voudrait que l’aventure dure un peu plus longtemps.

dragon-quest-heroes-2-pochette

Dragon Quest Heroes 2

  • Développeurs Omega Force
  • Type Action RPG/Beat them all
  • Support PS4, PC, PS3 (JP),PSVita (JP), Switch (JP)
  • Sortie 25 Avril 2017 (PC), 28 Avril 2017 (PS4)
Dragon Quest Heroes 2 à notre sauce
9/10
Dragon Quest Heroes 2 à notre sauce
Y'a bon
  • La balance parfaite entre Beat them all/Muso et RPG classique
  • La direction artistique et la 3D très réussies
  • Des cinématiques fignolées à foison
  • Presque pas de ralentissements en combat
  • Aucun chargement au sein d'une zone
  • Un scénario digne d'un opus principal de la série
  • Retour de certains anciens personnages de la licence
  • Le mode multi joueur online allonge la durée de vie conséquemment
Beuuuuwark
  • Pas de mode co-op local (ou alors tellement bien caché que je ne l'ai pas trouvé)
  • On en aurait voulu encore plus
  • Technique
    9/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    9/10
  • Contenu
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Teststous nos textes

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre