DEMON-GAZE-II-songstresses-CG-artwork

Test : Demon Gaze 2 – Une suite bien pensée

L'essence est conservée tout en ajoutant de chouettes nouveautés

Demon Gaze 2 est comme son nom l’indique la suite de Demon Gaze premier du nom, un dungeon crawler nippon résolument old-school sorti il y a déjà plus de 3 ans sur PS Vita. Notre Titiks national l’avait tâté à l’époque et en avait pensé beaucoup de bien que vous pouvez aller (re)lire dans son test détaillé. Il m’avait d’ailleurs convaincu de m’y mettre et je l’avais terminé complètement sur ses bons conseils. Est-ce que ce Demon Gaze 2 arrive à surpasser son aîné ? Je vais tenter de vous répondre ci-dessous en ayant fini le jeu sur PS4.

DEMON-GAZE-II-revolutionist-party

Tel Muse, une des héroïnes du jeu, PxlBBQ is back to spread the truth !

Proche

À l’occasion de la Gamescom 2017, NIS America nous avait brièvement présenté Demon Gaze 2 comme un Dungeon Crawler réutilisant le concept du premier opus tout en rendant l’expérience moins difficile et en mettant l’accent sur un scénario allant puiser du côté des Dating Sims.

Ce pitch m’avait à vrai dire un peu refroidi craignant un énième Dungeon Crawler sans aucune stratégie avec un scénario cliché harem mettant en scène un protagoniste stéréotypé et sa clique de prétendantes tout autant formatées. Heureusement, Demon Gaze 2 est plus proche de son aîné que ce synopsis laissait envisager.

DEMON GAZE II donjon

C’est … rustique

Les deux titres sont en effet quasiment identiques. On retrouve un Dungeon Crawler résolument old-school s’inspirant de titres tels que Wizardry. Vous progressez case par case dans des labyrinthes en vue à la première personne modélisés dans une 3D antédiluvienne (oui, c’est pas joli) et combattrez une multitude d’ennemis lors de combats se déroulant au tour par tour selon une priorité donnée aux personnages les plus agiles. Perdre un combat résultera en un beau « game over » vous ramenant à votre dernière sauvegarde. Ces dernières ne pouvant être effectuées que hors des donjons ou une fois des cases de « checkpoint » atteintes.

DEMON GAZE II cygnus boss

L’interface de combat en 2D est mieux réussie. Ici, baston contre un des premiers vrais boss, Cygnus

Le level design et la progression dans les donjons sont aussi conservés. D’une part, on retrouvera les typiques cases pièges, les murs électrifiés, les trous ou encore les cases vous désorientant. D’autre part, progresser dans un donjon demandera à nouveau de contrôler un nombre prédéfini de cercles d’invocations en y plaçant des gemmes pour faire apparaître le cercle d’invocation du démon maître de la zone. Ce cercle vous transportera dans un mini-donjon avec un puzzle à résoudre pour le faire apparaître. Une fois ce boss battu, vos pouvoirs de Demon Gazer vous permettront de l’utiliser à votre compte, mais ici d’une façon différente du premier opus que je vous expliquerai par la suite. Les cercles d’invocation quant à eux sont toujours le seul moyen d’obtenir de l’équipement pour vos personnages en y plaçant des gemmes du type de loot que vous voulez obtenir. Par exemple, placer une gemme de bouclier, une gemme d’or et une gemme de renforcement vous garantira d’obtenir un bouclier relativement puissant avec des statistiques boostées à la fin du combat d’invocation.

DEMON GAZE II carte du monde

La carte du monde au début de l’aventure. Elle s’étoffera au fur et à mesure.

L’histoire évoluera elle-aussi de la même façon que dans le premier opus. Elle avancera lorsque vous atteindrez des « cases événements » dans les donjons ou quand vous visiterez des endroits représentés par des menus textuels sur la carte du monde ou dans l’auberge vous servant de « hub ». Ces progressions scénaristiques ont la forme de plans en 2D représentant vos personnages blablatant pendant de longues lignes de texte à la façon des Visual Novel d’antan.

Mes craintes à propos de la difficulté du jeu ont également rapidement pris fin. Au début, le jeu vous place au deuxiwème niveau de difficulté parmi 5 disponibles. Là où Demon Gaze était particulièrement retord d’emblée, le tutoriel de Demon Gaze 2 est une partie de plaisir : on roule sur les boss et les mobs sans aucune stratégie nécessaire. Par contre, une fois ce tutoriel passé, certains boss pourraient commencer à vous mettre des bâtons dans les roues. De plus, la donne changera complètement lorsque vous monterez le niveau de difficulté d’un cran (augmenter ou diminuer la difficulté pourra se faire à tout moment en rendant visite à un NPC). On arrive alors à une expérience similaire à celle de Demon Gaze, vous demandant de créer une équipe polyvalente avec de bonnes statistiques et de bien gérer vos buffs et débuffs pour ne fut-ce qu’espérer mettre un coup sur les boss avant de vous voir réduits en charpie. Le post-game vous obligera d’ailleurs à monter la difficulté à « Hot » (3/5) et vous risquez d’être surpris de l’écart avec le niveau de difficulté par défaut.

DEMON GAZE II cancer boss post game

Cancer, le premier boss du post game risque de vous en faire baver

Mais pas trop

DEMON GAZE II leo date event

Les évènements de type dating sims n’iront jamais plus loin que ça (et ne montreront pas plus non plus)

Autant vous dire que si vous n’adhérez pas à ce style de jeu, Demon Gaze 2 n’est certainement pas celui qui vous réconciliera avec le genre ou pourrait vous faire l’apprécier. Si par contre vous êtes friands de Dungeon Crawler ou avez apprécié le premier, les nouveautés de cet opus pourraient vous plaire.

La nouveauté principale de ce titre est liée à votre équipe de personnages jouables et à vos rapports avec eux. Dans le précédent opus, les membres de votre équipe pouvaient être recrutés à l’auberge contre monnaie sonnante et trébuchante mais n’avaient aucune personnalité ou lignes de dialogue. Ici, les membres de votre équipe sont les démons que vous vaincrez lors des combats de boss. Chacun aura sa propre classe et ses propres skills prédéfinis, mais surtout sa propre personnalité et au moins une petite implication dans le scénario, voire un grand impact pour certains d’entre eux.

DEMON GAZE II maintenance mini game cygnus

Le mini jeu de maintenance « massage » demande de trouver un endroit en quelques essais… Autant dire qu’il est souvent placé aux endroits « stratégiques »

C’est à mon sens un très bon point car on peut du coup avoir plus d’empathie pour nos coéquipiers qu’auparavant. C’est d’ailleurs là qu’ Experience Inc. et NIS se sont dit qu’ils pourraient venir inclure un brin de dating sims dans la sauce. Malheureusement, c’est le point un peu moins abouti de ce nouvel opus. Lors d’un espèce de mini jeu de massage qui pour une fois ne met pas les personnages dans des poses trop suggestives, vous pourrez augmenter votre affinité avec chacun de vos démons pour atteindre un seuil débloquant un événement de type dating sims. Vous pourrez d’ailleurs avoir ce type d’événements avec vos démons mâles et femelles, pas de jaloux, y en a pour tous les goûts. Toutefois, augmenter votre affinité ne débouche pas sur grand chose d’intéressant. Oui, on en apprend un peu plus sur chaque personnage et sur vos relations ; oui, l’affinité maximum permet de débloquer une scène additionnelle à la fin du jeu pour un des démons que vous choisirez, mais c’est tout … Tout cela reste de petites scènes anecdotiques noyées dans une histoire plus complexe. Ça ne débloquera pas non plus de galeries d’artworks et vous aurez intérêt à bien choisir le démon pour lequel votre cœur s’emballe car vous ne pourrez voir qu’une seule scène de fin additionnelle par partie complète. Vous n’aurez pas de new game plus pour débloquer facilement toutes les fins ; il faudra tout vous retaper.

DEMON GAZE II waifus

Elles ne pourront pas toutes être vos waifus … Il faudra choisir. Pour ma part, ce fut Draco.

Tout public

Alors qu’il tente d’appâter le chaland sous ses atours de Dating Sims, on ne peut pas dire qu’il y ait quoi que ce soit d’osé dans ce jeu. L’histoire de ce Demon Gaze 2 est au final relativement classique, mais prenante et tout public.

Vous incarnez un Demon Gazer, personnage capable de contrôler les démons en les fixant de votre regard, le « Demon Gaze« . Toutefois, au début de l’aventure, vous vous éveillez complètement amnésique dans un cachot. Une fillette tout sourire vient alors vous chercher pour vous conduire vers ce que vous pensez être la sortie mais qui s’avérerait plutôt être la fin de votre aventure. En effet, cette petite n’est autre qu’un démon aux ordres de Magnastar, le gouverneur de la ville, désirant brûler un grand nombre de citoyens dans un fourneau permettant de générer une énergie appelée « Star Power« . Cette énergie permet d’hypnotiser la population dans un but que vous ne découvrirez que vers la fin de l’aventure. C’est alors que vos pouvoir s’éveillent et que vous êtes capables de botter les fesses de ce petit démon et de le contrôler. C’est alors parti pour tenter une fuite éclair. Vous serez arrêté par des gardes et un personnage étrange mais serez secouru in-extremis par une jeune fille chevauchant une wyvern… plutôt cool, non ? Surtout que cette demoiselle n’est autre qu’une de vos amies d’enfance venue vous secourir des griffes de Magnastar pour vous reconduire au QG de la résistance, l’auberge « Stella’s Place ». Vous y (re)ferez  connaissance avec tous les membres de la résistance et partirez en quête de renverser le pouvoir établi par Magnastar.

DEMON GAZE II muse et sa wyvern

L’arrivée badass de Muse sur sa wyvern

L’histoire est relativement bien construite mais centrée sur les personnages secondaires plutôt que sur votre personnage. Lors du dénouement, on ne saura pas trop ce qu’il adviendra de vous et votre passé ne sera pas non plus très développé. C’est un peu dommage car ces sujets sont brièvement abordés par moments pour ensuite passer à la trappe. Toutefois, le scénario construit autour des habitants de l’auberge, des démons et de Magnastar est suffisamment bon pour vous faire parcourir les donjons et apprendre la suite de l’histoire. Ces donjons sont d’ailleurs beaucoup moins labyrinthiques et vastes que dans Mary Skelter, ce qui devrait plaire aux joueurs plus intéressés par le scénario que par le gameplay.

Subtilités cachées

DEMON GAZE II character alignment

Attention à bien choisir votre alignement en fonction du build que vous voulez pour votre avatar

Les systèmes de classes et de builds de personnages sont quasiment identiques à ceux du premier opus avec une subtilité notable et malheureusement un peu cachée. Au début de l’aventure vous devrez choisir si votre personnage est plutôt raisonné, neutre ou rentre dedans. On vous explique brièvement que cela influencera le type de compétences que vous pourrez utiliser, mais en fait cela orientera de façon définitive votre build.

Ne sachant pas quoi choisir, j’avais pris neutre et je me suis retrouvé avec un personnage incapable d’utiliser des armes à deux mains. Pour ceux qui ont fait le premier Demon Gaze, vous verrez où je veux en venir. Cela vous empêche de créer le build de guerrier lourd particulièrement efficace à partir du moment où on débloque l’artefact permettant d’équiper n’importe quelle arme dans chacune de vos mains libres. Résultat, j’ai été plus ou moins contraint de suivre la route du samurai/ninja plutôt que celle que j’aurais aimée.

DEMON GAZE II build

On compte sur vous pour ne pas mettre tous vos points de stat en LUCK

Là où l’addition commence à être salée est que vous ne pourrez pas ré-initialiser votre build ou les points de compétences que vous attribuez à chaque montée de niveau. Du coup, si comme moi vous vous rendez compte assez tard de votre « erreur », votre seule alternative sera de recommencer votre partie. Mais bon, le jeu vous incite fortement (et ce même via l’image sur la pochette) à prendre le rôle de ninja, de choisir Pegasus comme tank, Draco comme guerrier, Cygnus comme healer et Centaur comme mage. Si vous déviez de cette équipe de base, ce sera à vos risques et périls si vous jouez en mode difficile.

Il est d’ailleurs également très important de comprendre que certains démons ont des pouvoir uniques et relativement cachés. Par exemple, si comme moi vous avez la brillante idée de virer Pegasus de votre équipe car vous en avez marre des « lolis », sachez que vous n’aurez plus la possibilité de détecter les murs invisibles … Bref, vous DEVEZ garder Pegasus dans votre équipe sous peine de devoir mettre des coups de pieds dans tous les murs possibles afin de détecter des portes cachées (et dieu sait qu’il y en a beaucoup et qu’elles sont souvent nécessaires à trouver pour finir un niveau).

Un post-game fait pour les fans

Ce que j’apprécie au final le plus dans Demon Gaze 2 est son post-game. Une fois l’histoire finie complètement, vous débloquerez un nouveau scénario vous amenant dans le monde de Demon Gaze premier du nom. Vous y retrouvez la petite aubergiste Pinay face à un problème de taille. Fran et l’ancien Demon Gazer étant partis quelque part que je ne vais pas spoiler pour ceux désirant jouer au titre précédent, notre aubergiste se retrouve seule pour résoudre un problème de taille. D’énormes champignons commencent à pousser partout et d’anciens démons refont leur apparition sous forme de fantômes. Gentil comme vous êtes, ce sera à vous de venir mettre de l’ordre là dedans.

DEMON GAZE II Pinay

On retrouve Pinay qui a un peu changé (comme Cassel et Lezerem) mais qui trouve toujours qu’on sent aussi bon

Ce nouveau scénario vous force à monter la difficulté pour y jouer et vous fait du coup apprécier le gameplay de Demon Gaze à son plein potentiel. N’espérez pas sortir victorieux sans préparation. Dans ce mode, vous pourrez d’ailleurs débloquer de nouveaux personnages jouables. Il y a donc plus de personnages que les 16 jouables dans la première partie de l’histoire !

Conclusion

J’avais quelques craintes suite à la présentation de Demon Gaze 2 faite à la Gamescom l’annonçant moins difficile et plus orienté Dating Sims que son prédécesseur. Il n’en est en fait rien, Demon Gaze 2 conserve l’essence même du premier opus en proposant un dungeon crawler old-school abordable pour tous mais qui vous réservera un bon challenge une fois le niveau de difficulté par défaut poussé un cran plus haut. Demon Gaze 2 a également eu la bonne idée de donner une personnalité aux démons composant votre équipe et de créer une histoire captivante, mais somme toute classique, où la plupart ont un rôle important.

Le titre propose un paquet de contenu et se permet de vous en proposer encore plus une fois l’histoire principale finie via un nouveau scénario se déroulant dans l’univers du premier opus. Je suis arrivé à ce stade après environ 35 heures de jeu et j’imagine qu’il en faudra encore une bonne vingtaine pour finir ce post-game étant donné sa difficulté plus élevée.

Mes seuls regrets seront que la partie Dating Sims n’est pas vraiment approfondie et qu’il n’y aura pas de seconde chance si vous avez raté le build de votre personnage. Il faudra tout recommencer et vous ne pourrez pas non plus compter sur un potentiel new game plus. Ceci aurait été sympathique histoire de voir les différentes fins possibles (heureusement anecdotiques) liées au démon que vous aurez préféré sans se retaper tout depuis le début.

Temps de lecture : environ 10 minutes

Demon Gaze 2

  • Développeurs Experience Inc.
  • Editeurs NIS America
  • Type Dungeon Crawler Old School
  • Support PS4, PS Vita
  • Sortie 14 Novembre 2017
Demon Gaze 2 à notre sauce
8/10
Demon Gaze 2 à notre sauce
Y'a bon
  • Un vrai dungeon crawler old-school dans l'esprit du premier opus
  • Du challenge et de la stratégie à la clé en augmentant la difficulté
  • La difficulté par défaut est adaptée aux nouveaux venus
  • Un post game surprenant faisant un lien avec le premier opus
  • Une histoire assez classique mais prenante
  • Les démons acquièrent une personnalité et contribuent à l'histoire
  • Les loot map "chasse au trésor"
Beuuuuwark
  • Moins de liberté de build pour le personnage principal
  • La partie dating sims n'est pas très aboutie
  • Quelques musiques "vocaloid-criardes" agaçantes parmi une bande son plutôt bonne
  • Peu de CG / artworks. Ils ne bénéficient pas d'une gallerie distincte
  • Beaucoup de questions en suspens relatives au passé du protagoniste et à sa vie après le dénouement de l'histoire
  • Il semble que les petits messages laissés par les autres joueurs (à la dark souls) ne soient pas implémentés dans cette version
  • Technique
    7/10
  • Esthétique
    7/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre