Trials of Mana est le remake de Seiken Densetsu 3, troisième épisode de la mythique saga de JRPG Mana, sorti sur Super Nintendo en 1995. Je ne vous en voudrai pas si l’original ne vous dit rien car il n’a malheureusement pas bénéficié d’une sortie en Belgique avant 2019 sur Switch dans la compilation Collection of Mana. Je vais essayer de vous donner un avis le plus objectif possible dans ce test de Trials of Mana. Ce ne sera pas chose facile car Secret of Mana (le second opus de la saga) est le tout premier JRPG auquel j’ai joué et qu’il occupe encore aujourd’hui une place particulière dans mon petit kokoro de Gamer.

Trials of Mana Riesz

Trials of Mana


Supports : PS4, Switch, PC

Genre : Action RPG

Date de sortie : 24 avril 2020

Editeur : Square Enix

Développeur : Square Enix

Multijoueurs : non


Trials of Mana symbolise les racines des meilleurs JRPG depuis les années 90. Square Enix signe à nouveau un remake grandiose.


  • Le doublage et la direction artistique (signée Haccan) donnent une nouvelle dimension aux personnages et au scénario
  • La réorchestration de l’OST
  • Grande rejouabilité
  • Du nouveau contenu post-game (dont nous n’avons pas le droit de parler)
  • Un très bon système de combat
  • Une traduction française de qualité
  • Le scénario symbolise les racines (vous l’avez ?) des meilleurs JRPG depuis les années 90
  • La qualité de certaines textures et décors
  • Tous les morceaux de l’OST n’ont pas bénéficié de la même qualité de réorchestration
  • Les temps de chargement un peu longuets entre chaque zone
  • Quelques phrases anecdotiques entre les combats ne sont pas sous-titrées


Mana parle à personne, surtout Seiken Densetsu

La série Mana remonte au début des années 90 et proposait un gameplay alternatif Action RPG aux autres jeux de rôle au tour par tour édités par Square Enix tels que Final Fantasy et Dragon Quest.

Les trois premiers opus font aujourd’hui partie des jeux de rôle mythiques que tout amateur du genre se doit d’essayer. Malheureusement, les autres titres de la série sortis après 1995 n’ont pas été aussi populaires. A tel point que les fans attendent toujours un « vrai Seiken Densetsu 4 ».

Trials of Mana n’est certes pas encore le messie que les fans attendent, mais ce remake apporte une dimension complètement inédite à la série qui laisse espérer un heureux événement pour les années à venir. En attendant, comme je vous l’expliquerai dans ce test, il serait dommage de passer à côté de ce remake tant il est de bonne qualité.

Trials of Mana forséna
Bienvenue à Forséna

Plus qu’un remake, mais chut chut, pas de marque

Trials of Mana n’est pas qu’un « simple » remake. On le remarque d’emblée grâce au nouveau character design signé Haccan et à la refonte de tout l’univers dans une 3D du plus bel effet. Il est vrai qu’on peut toutefois pinailler sur la qualité de certaines textures.

Ce que vous ne savez par contre peut-être pas, c’est que Trials of Mana propose plus de contenu que le jeu original. Malheureusement, les conditions de cette review ne me permettent pas de donner de détails sur ce qui suit le chapitre des Bénévodons pour éviter les spoils.

Cependant, je peux tout de même vous indiquer que l’histoire continuera après « l’ancienne fin du jeu » et proposera une 4ème classe pour tous vos personnages. Sachez qu’une partie complète vous prendra environ 30 heures et que le jeu encourage la rejouabilité grâce à ses scénarios alternatifs. On peut dire que vous en aurez pour votre argent.

Trials of Mana ptit cactus
Une nouveauté du remake : le chasse au ptit cactus

L’épée de Lum… ? de Mana !

Bon, c’est bien beau tout ça, mais ça parle de quoi Trials of Mana ? On peut dire que son scénario est typique des JRPG old-school des années 90. C’est simple mais diablement efficace !

L’originalité est que vous devrez composer une équipe de 3 héros parmi 6 dès le début de votre aventure. Leur quête a toujours le même objectif : retrouver l’épée de Mana pour empêcher la destruction du monde. Cependant, chaque héros a ses raisons propres d’obtenir l’épée, devra faire face à des antagonistes différents et assistera à des événements liés à leur histoire.

Ceci permet une grande rejouabilité : après avoir fini le jeu avec une équipe de 3 héros, on sera tenté de découvrir ce que l’histoire aurait été si on avait choisi un autre héros principal et d’autres compagnons.

Trials of Mana l'épée mana
Le sujet de convoitise de tous !

Mana Mia ! Here I Go Again !

Trials of Mana aurait pu se limiter à une refonte graphique de l’original, mais il ne s’arrête pas là. En effet, il améliore encore la recette grâce à un doublage japonais/anglais, des sous-titres en français et une OST complètement réorchestrée.

Le doublage anglais ne m’a pas vraiment convaincu mais le doublage japonais est vraiment exceptionnel. Il donne une nouvelle profondeur à chaque personnage et souligne leur personnalité. Je ne me souvenais par exemple pas vraiment du côté impertinent d’Angela qui est ici parfaitement interprété. Du côté des textes, les sous-titres en français sont très bien traduits et réussissent à faire passer quelques jeux de mots et blagues. On regrettera juste certaines lignes de dialogues entre les combats non sous-titrées.

L’OST réorchestrée est quant à elle une vraie pépite. Le main theme et les chansons les plus connues ont bénéficié d’un arrangement orchestral du plus bel effet. Les puristes ont toutefois l’option de choisir l’OST originale. Il est vrai que la qualité d’arrangement est inégale entre les différents morceaux.

Trials of Mana Charlotte
L’introduction de Charlotte

C’est difficile docteur ?

Je finirai ce test en vous parlant du système de combat et de la difficulté du jeu. Trials of Mana nous propose un action RPG avec des combats en temps réel. Toutefois, vous pouvez mettre le jeu « en pause » pendant un combat pour utiliser des objets en nombre limité. Ils auront un petit « temps de cast » qui vous laisse vulnérable aux attaques ennemies.

En combat vous pouvez sauter et réaliser différents combos en fonction de votre classe de personnage pour par exemple atteindre les ennemis volants. Une fois un certain niveau atteint et avoir obtenu l’objet correspondant vous pourrez changer de classe et ainsi réaliser des compositions d’équipe différentes (ce qui augmente encore la rejouabilité).

Le jeu propose actuellement 4 niveaux de difficulté. J’ai fini le jeu en mode normal et l’ai trouvé un peu plus simple que l’original. Le seul niveau de difficulté plus élevé (difficile) se rapproche de celui par défaut dans Seiken Densetsu 3 qui pouvait de temps en temps proposer du challenge. Par exemple, contre certains boss ou quand on n’avait pas le niveau/l’équipement suffisant.

Les combats de boss sont le piment du jeu, principalement contre les bénévodons. Ils ont pas mal de vie et vous demandent souvent de monter une petite stratégie pour les vaincre. Par exemple, les étourdir pendant qu’ils préparent une attaque spéciale. Là aussi, il me semble que le remake « re-chorégraphie » certains boss. Je n’avais pas le souvenir que Zenovah soit aussi casse-pieds !

Test Trials of Mana : Conclusion

Square Enix réussit l’exploit de proposer un remake de Seiken Densetsu 3 encore plus grandiose que l’original. Les doublages, la direction artistique et l’OST réorchestrée donnent une dimension totalement inédite pour la série. Ils conservent également le côté épique/heroic fantasy des RPG d’antan qui nous rappelle entre autre le récent Dragon Quest XI. Il y a bien quelques détails mineurs ci et là qui auraient pu être peaufinés, mais surtout ne vous privez pas de ce bijou JRPG.

Show Full Content

About Author View Posts

Avatar
Papayou

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Previous Test : Bleeding Edge – Avis nouveau Moba
Next La sortie du remake de Trackmania Nations aura quelques mois de retard

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Paper Beast présente son mode Sandbox en vidéo

12/02/2020
Close