Sorti de nulle part et sans réelle publicité depuis son annonce à L’E3, Bleeding Edge surfe sur la vague des jeux d’arène compétitifs et essaie de se faire une place sur le terrain de grosses licences telles que Overwatch, Smite, LoL, Paladin et autres.

Arrivera-t’il à accéder au trône de ce secteur ultra saturé ? C’est ce que nous allons essayer d’analyser avec ce test !


Bleeding Edge


Supports : PC/XBOX

Genre : TPS, Multijoueurs compétitif , Moba

Date de sortie : 24 mars 2020

Editeur : Ninja Theory, Xbox Game Studios

Développeur : Ninja Theory

Multijoueurs : OUI


De bonnes idées mais pas de contenu !


  • Direction Artistique.
  • Son et ambiance.
  • Game Play très accessible.
  • Round rapide et dynamique.

  • Seulement 11 Combattants disponibles.
  • Pas de vraie personnalisation de personnage.
  • Pas de mode Ranked.
  • Que 5 Maps
  • Deux modes de jeux très (trop) classique
  • Rapport qualité Prix !


Avant tout, parlons du Gameplay!

Bleeding Edge se joue en 4v4 en vue à la troisième personne et sur des petites et moyennes maps. Les maps sont agrémentées de petits bonus mortels tels que des trains en circulation, des barrières électriques ou des zones enflammées. Cependant le tout reste très discret et ne sert que rarement à la stratégie…Dommage !

Bleeding Edge artwork

Bleeding Edge reste avant tout orienté travail d’équipe et les différents combattants ont chacun leur rôle à jouer. Nous retrouverons donc le classico du genre : Tank – DPS – Heal.

Cependant même si les différentes classes sont relativement bien équilibrées, les héros manquent cruellement de cohésion entre eux.

Bleeding Edge artwork 2

Chaque Combattant dispose en plus de son tir de base de : trois capacités, une attaque ultime et un dash pour esquiver les attaques adversaire.

Les combinaisons et la facilité d’utilisation des compétences surprennent quant à leurs efficacité, nous avons souvent été surpris de nous faire tuer en 5 secondes par un joueur adverse. Malheureusement, il est donc très difficile de conclure un combat sur un retournement de situation grâce à la connaissance de son personnage et de ses capacités….Le premier qui spam le plus vite les compétences sera pour la plupart du temps le grand gagnant des duels…cela rend les combats très répétitifs.

Bleeding Edge combat

Comme pour des titres tels que LoL, Paladin ou Smite, les Combattants peuvent utiliser des «Mods» pour améliorer certaines attaques ou donner quelques buffs de santé, énergie ou vitesse. Malheureusement, même si ces Mods restent une bonne idée sur le papier, ils sont ici très peu exploités et ne donnent pas un réel avantage sur vos adversaires.

Le travail d’équipe : une force mais aussi une faiblesse ! Comme tout joueur, il nous arrive de lancer une partie en solo, ce qui s’avère très souvent catastrophique une fois en jeu. Les modes de jeu, la taille des cartes et la dynamique des combats rendent le tout impossible en solo. Le Skill ne suffira souvent pas pour arriver à terrasser plusieurs adversaires quand vous vous retrouverez en infériorité numérique… ce qui vous arrivera très souvent. Si vous lancez Bleeding Edge en solo et que vos coéquipiers ne parlent pas ou ne jouent pas le jeu du travail d’équipe et d’équilibre des classes, vos parties se finiront souvent par une défaite rapide et avec un sentiment de frustration.

Avec un Skate pour aller plus vite, la disposition des points stratégiques et le GameDesign des maps rendent les rounds très dynamiques et accessibles. Grâce à cela, il n’y aura que peu de temps mort et vous ne passerez donc pas plusieurs minutes seul dans votre point à attendre l’ennemi, ce qui reste très agréable.

Un contenu plus que limite voire indécent.

On va pas se mentir, le titre est incroyablement vide de contenu…

Deux modes de jeux : capture de points classique et capture d’énergies très brouillon.

OK…5 maps quali mais seulement 5 maps tout de même…

Niveau Combattant nous ne sommes pas gâtés non plus, à l’heure ou nous écrivons cet article, seulement 11 Combattants sont disponibles. Chaque Combattant dispose de plus ou moins 3 Skins et de quelques améliorations visuelles sans réel intérêt.

Bleeding Edge roster

Ce qui nous a le plus choqué, c’est le manque d’un mode Ranked. Pas de grade et pas de vrai niveau personnel pour ce style de jeu compétitif, c’est fort dommage.

Vu le prix du titre (29,99€) le manque de contenu est scandaleux, surtout quant on est en concurrence avec plusieurs titres FreeToPlay ou très suivis par ses développeurs.

Test Bleeding Edge : Conclusion

Avec de bonnes idées mais avec des fondamentaux oubliés, Bleeding Edge souffle le chaud mais surtout le froid.

Son univers très personnel, son ambiance Punk Rock So 90′ et une DA tenu d’une main de fer nous donne envie de nous lancer dans l’aventure. Malheureusement, quelques heures de jeux suffisent pour montrer les limites du titre et son manque flagrant de contenu… Un menu très brouillon, une interface sociale plus que limite et le manque de stabilité des serveurs n’aideront pas non plus à faire pencher la balance.

En l’état, Bleeding Edge ne vaut malheureusement pas son prix. Cependant, il reste une bonne alternative pour les joueurs détenteurs du Xbox Game Pass qui veulent se faire quelques parties rapide entre potes.

Show Full Content
Previous Microsoft Flight Simulator : les configurations PC mini, recommandée et idéale
Next Test de Trials of Mana sur PS4 – Un remake magnifique

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test: Dragon Quest Builders 2

27/07/2019
Close