Cyber Citizen Shockman est un jeu de plateforme d’arcade rétro mettant en scène deux personnages qui, grâce à un certain nombre d’améliorations cybernétiques, vont affronter des hordes d’ennemis dans un jeu aux allures de Mega-Man, qui a la fraîcheur des jeux japonais de la PC Engine de 1989.


Cyber Citizen Shockman


Supports : Switch, PS4, PS5, XBox

Genre : Action

Date de sortie : 19 mai 2023

Editeur : Ratalaika Games

Développeur : Masaya

Multijoueurs : Oui


Cyber Citizen Shockman accuse son âge mais c’est une belle découverte


  • Une histoire rigolote et délicieusement rétro
  • La liberté dans la progression
  • Les améliorations gagnées ou achetées
  • Des niveaux assez courts mais denses
  • Les bonus de cette version
  • La prise en main, difficile
  • Niveaux, boss et monstres répétitifs
  • Visuellement assez pauvre pour du PC Engine

Cyber City

Cyber Citizen Shockman raconte l’histoire de deux écoliers japonais nommés Tasuke et Kyapiko, qui sont en fait des androïdes construits par un scientifique fou connu sous le nom de Doc, qui a donné à Tasuke et Kyapiko la capacité de se transformer en super-héros blindés : le Shockman. Oui ça aurait pu être Mega-Man ou Astro-Boy, c’est l’époque qui veut ça.

Leur mission est de combattre les forces maléfiques de Dark Skull. La première tentative de Doc pour créer un organisme cybernétique a tourné au vinaigre et a créé un gang nommé Skull Force. La Skull Force tente de prendre le contrôle de la ville et a capturé des civils à divers endroits. En tant que Shockman, vous devez reprendre la ville, un quartier à la fois, sauver les otages et vaincre Dark Skull et sa bande. Et quand je dis « un quartier à la fois » c’est littéral : sur le chemin du boss de fin, vous allez pouvoir libérer l’un et l’autre quartier dans l’ordre de votre choix (plus ou moins, il faut suivre les routes, un peu comme Star Fox) et récupérer différents bonus sur la route. Il n’est pas nécessaire de faire tous les niveaux, mais ces derniers sont bien utiles pour se renforcer.

Le principe de Cyber Citizen Shockman est assez simple, vous vous battez à travers 18 niveaux assez courts mais intenses, en ramassant des récompenses (soins, or, etc.) avant d’affronter le boss. Au fur et à mesure de votre progression, des récompenses offertes et des améliorations plus puissantes à l’achat vous seront proposées pour vous renforcer.

Au début, vous êtes limité dans vos actions. Vous ne pouvez que sauter et trancher avec votre épée. Mais au fur et à mesure, vous récupérez de l’or sur les ennemis, que vous pouvez utiliser pour acheter des objets ou des améliorations entre les niveaux.

Les ennemis lâchent de l’or qui vous sera utile pour vous soigner entre les niveaux, améliorer vos armes, votre barre de vie, ou récupérer des items de soutien. Voire même des conseils payants ! Ces améliorations peuvent être facultatives mais donnent un peu de variété bienvenue au fil du jeu.

Niveau prise en main, c’est assez spécial. Les personnages se contrôlent un peu difficilement, et on a presque l’impression avoir un Sonic dans les mains, la vitesse en moins. Tasuke ou Kyapiko glissent sur le sol comme si on jouait dans un niveau gelé en effectuant les actions les plus simples. Les niveaux devenant rapidement très difficiles, il faut des nerfs d’acier pour progresser.

Le jeu n’est pas tant difficile que frustrant. Les sauts manqués à cause des contrôles sont souvent contrebalancés par les objets de soin assez nombreux. Vous prendrez beaucoup de coups par surprise, mais vous êtes assez résistants. Les niveaux sont peu peuplés et les ennemis faciles à tuer, mais il faut progresser avec prudence sous peine de se faire bêtement toucher. Les boss ont également des schémas simples, mais sont des sacs à PV.

Cyber Citizen Shockman est un des premiers jeux PC Engine et c’est visible. Les sprites sont très petits et les animations sont assez limitées. Les ennemis de la Skull Force sont impressionnants dans leur conception, mais leur variété est extrêmement limitée. Cela s’applique également aux boss et aux surtout décors, peu nombreux malgré ce que laisse présager la carte.

Vous combattrez plusieurs fois le même dragon et le même gros mécha, ce qui donne une grosse impression de répétitivité.

Cette adaptation présage de la sortie des suites – mieux réussies – de la série des Cyber Citizen Shockman. J’ai personnellement aimé mes sessions, mais je dois bien admettre que c’est grâce aux cheatcodes d’invincibilité inclus qui m’ont permis de traverser les derniers niveaux avec un peu plus de sérénité. Les améliorations modernes sont classiques mais plutôt bien implémentées. Cela inclut une galerie d’images, comprenant des illustrations du mangaka Suu Urabe, une fonction de Save State, l’accès aux deux versions du jeu (japonaise et anglaise), une fonction de rembobinage et les fameux filtres CTR paramétrages.

Cyber Citizen Shockman

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

J’aime voir débarquer des titres rétros japonais, ils sont toujours plein de fraîcheur, souvent drôles et colorés. Cyber Citizen Shockman accuse son âge mais c’est une belle découverte et j’aimerai que cela préfigure l’arrivée des suites de la série chez nous.

3
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Les Schtroumpfs 2 – Le Prisonnier de la Pierre Verte sortira en fin d’année
Next Il était temps : Warner Bros. Games Annonce Mortal Kombat 1 pour septembre

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

C’est le 13 août que Friday the 13th sortira sur Switch

21/06/2019
Close