Mine de rien, on aura joué à tous les épisodes de Cyber Citizen récemment réédités sur consoles. Si j’ai un gros faible pour le troisième épisode que je vous recommande chaudement, cet épisode Zero se situe un cran en-dessous, mais reste néanmoins dans le pur esprit de la série.

Zéro pointé ?

Initialement prévu pour sortir sur Super Famicom en 1994, Cyber Citizen Shockman Zero a finalement vu le jour en 1997 grâce à l’extension Stella View pour la Super Famicom. Développé à l’origine par Messa Games), ce jeu a été revisité par Shenu, qui a brillamment remasterisé plusieurs jeux classiques. Cette nouvelle version ne fait pas exception, offrant une expérience de qualité aussi bien en solo qu’en coopératif.

Aucun jeu Shockman ne se ressemble vraiment et nous avons ici un jeu qui pose encore de nouvelles bases au point que le seul aspect de l’histoire qui a été repris est le professeur loufoque qui vous aide à devenir Shockman. Zero a été réalisé par une équipe complètement différente de celle de la trilogie PC Engine, et cela se voit, mais les combats restent rapides et frénétiques, le fait que le second joueur dispose d’une arme différente rend la coopération beaucoup plus intéressante.

Vous prenez donc à nouveau le contrôle d’une paire de Shockman comme on enfile des baskets (ou presque) qui doit mettre fin aux efforts du BB Gang pour s’emparer du monde ! Rien que ça. Nous avons droit à de nombreuses cutscenes entre les phases, comme dans Shockman 2, mais aucune n’a plus d’importance que les arrivées de la Team Rocket, si vous voyez ce que je veux dire. Néanmoins, le jeu conserve l’humour général de la série, même s’il n’a pratiquement rien à voir avec les 3 jeux précédents.

Cette fois, au lieu d’une épée ou d’un blaster, vous avez maintenant une paire de poings pour éliminer les ennemis, bien qu’un rayon chargé soit également de la partie et aide contre les ennemis les plus coriaces. Néanmoins, les combats et le déroulement des phases sont beaucoup plus rapides que dans la trilogie PC Engine, ce qui donne un sacré punch au jeu.

Shockman Zero est un jeu de plateforme très classique, les graphismes sont colorés, mais sans éclat particulier, tandis que la musique est sympa, mais loin d’être aussi bonne que les 2 précédents titres de Shockman de la PC Engine.

Le jeu garde ce rythme rapide tout le long, avec des ennemis qui tombent de partouts, même en difficulté normale. Les boss ont des patterns amusants et si les ennemis sont plutôt faciles à éliminer, vous l’êtes tout autant, puisque votre barre de santé est très – très – limitée même si elle s’améliore au fil de l’aventure.

Vous n’avez que 3 vies pour terminer le jeu normalement, avec un mode facile qui vous en donne 9. La coopération locale fait également son retour, tout comme le coup spécial combiné, et le second joueur se bat cette fois bien avec une épée. Le mode facile aide donc beaucoup à voir le bout de l’aventure en mode normal.

Dès le début, Cyber Citizen Shockman Zero rappelle quelque peu Mega Man mais sans la sélection de niveau des premiers épisodes. On y retrouve des éléments similaires, mais le jeu sait se distinguer par ses propres mécaniques. C’est un jeu 2D au rythme soutenu, avec des pièges et des obstacles classiques, mais variés comme des pics, des lames et de la lave. Les joueurs en quête de défis apprécieront la difficulté de certains boss, tandis que ceux qui cherchent une aventure plus accessible comme moi peuvent utiliser des options de triche pour rendre le jeu bien plus facile. Hé hé hé…

Parce que oui, à l’instar des autres épisodes réédités, le jeu offre des options d’invincibilité et de « one-shot kills », permettant d’obtenir tous les succès en environ une heure. Mais attention, sans ces aides, le jeu est assez difficile et nécessiter plusieurs tentatives pour vaincre certains ennemis coriaces. L’aspect coopératif du jeu est également un point fort, rendant l’expérience encore plus agréable et moins frustrante. Vous pouvez également utiliser les fonctions Rewind/Save State de cette réédition, mais ce n’est pas aussi salvateur que dans d’autres jeux rétro

Chaque niveau est étonnament court et direct. Il s’agit d’aller vite et de percuter tout ce qui se trouve sur votre chemin, et c’est amusant.

Vous avez la possibilité de mapper des boutons qui peuvent activer des macros pour activer les codes de triche de pause dans le jeu. Vous disposez ainsi d’un test sonore, d’une sélection de niveau et, surtout, d’un menu pour modifier le jeu. Il est amusant de constater que de la sorte, l’un des boutons permet aux ennemis de subir la moitié des dégâts de vos attaques.Vous pouvez aussi jouer avec un double saut et quelques autres options, ce qui donne à ce jeu un peu de rejouabilité.

Étrangement, on ne retrouve pas de filtre CRT ici, mais deux options visuelles qui ne conviennent vraiment à ce jeu de Super Nintendo. Au moins, les options habituelles de taille d’affichage sont présentes et fonctionnent.

Les 3 précédents portages de Shockman avaient une galerie d’image toujours sympa à consulter, mais je n’en ai pas trouvé dans cette version Zero. Peut-être que son format de sortie original y est pour quelque chose. J’aurais au moins aimé qu’il y ait une sorte d’historique indiquant comment ce jeu a été sauvé d’un service aussi étrange que le Satella View.

Cyber Citizen Shockman Zero


SupportsPS4, PS5, XBox One, Xbox Series, Switch
GenreAction
Date de sortie5 Juillet 2024
ÉditeurRatalaika Games
DéveloppeurMasaya Games Shinyuden
MultiOui


  • Un humour toujours présent
  • Très dynamique et rapide
  • Des options pour le rendre rejouable
  • Un côté Beat’m Up aux poings rafraichissant
  • Pas de contenu « historique » ?
  • Moins impactant et intéressant que les épisode PC Engine.

Cyber Citizen Shockman Zero

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En bref

Nous avons maintenant l’intégrale de la franchise Shockman entièrement traduite, améliorée et portée sur les machines modernes. Mais même si j’ai apprécié le jeu, j’ai trouvé cet épisode en deça de l’excellent troisième opus de la série.

3
Close

NEXT STORY

Close

Test: Two Point Campus – Gérer une Université Avec Humour et Stratégie

06/09/2023
Close