Voici venu le troisième épisode de la série Cyber Citizen Shockman, présentant un duo de héros largement inspiré de la série Mega Man. Mais avec A Princess from Another World, la licence prend ses distances et nous raconte une histoire typique des animés des années 80. Voyage nostalgique en vue !

La princesse de l’autre monde

Au Japon, la série Kaizō Chōjin Shubibinman (Shockman) a eu droit à son troisième opus sur PC Engine. Bien que les joueurs américains venaient tout juste de recevoir le second opus, le troisième épisode n’a jamais quitté les frontières du Japon.

Et c’est bien dommage, car après avoir joué à cette réédition, il est probable que ce titre ait rencontré un certain succès en occident !

Pour rappel, le premier Shockman est sorti en 1989 au Japon sous la forme d’un jeu à défilement latéral dont la petite originalité se calquait sur MegaMan, en ce sens que le joueur avait la possibilité d’attaquer les niveaux dans n’importe quel ordre. Il n’était pas très esthétique, recyclant les arrière-plans tandis que les combats de boss se déroulaient contre des dragons dont seule la puissance et la couleur changeaient.

Shockman 2 a eu les honneurs d’une sortie US, et dote notre héro d’un canon, ce qui le rapproche encore avantage du héros bleu de Capcom, améliore l’esthétique générale et diversifie ses boss.

Les deux épisodes ont d’ailleurs eu droit à leur ressortie récemment, ce qui explique que ce troisième épisode nous parvienne enfin. Et à mon sens, la série a fait ici un gros bond en avant !

Cette fois, on a droit à de courtes scènes animées, ainsi que des dialogues lors des combats de boss, sous-titrés. L’histoire met en scène nos héros qui prennent un bain de soleil sur une plage et assistent à la descente d’un mystérieux vaisseau. Une princesse et ses acolytes menacent de revendiquer notre planète dans le cadre d’un nouvel empire galactique. Mais c’est sans compter un petit twist à mi-parcours… Sincèrement, je ne m’attendais pas à cette vibe de dessins animés des années 80 qui m’a assez séduit !

En terme d’options moderne, on reste dans la même lignée que ce qui se fait chez Ratalika Games : on a droit aux filtres d’écran, du rembobinage et des sauvegardes, une collection d’illustrations, les manuels de jeu et même des codes de triche, qui ne seront parfois pas de trop.

On s’éloigne en plus de Mega Man, nos héros n’ayant plus qu’à s’armer d’une épée et les sprites sont plus grands et plus détaillés.

Le rythme est assez endiablé, puisqu’on passe presque autant de temps à combattre des boss qu’à évoluer dans les niveaux. Le jeu expérimente quelques nouvelles idées, comme rebonds sur les murs et l’armure Mécha, mais il ne fait que les survoler la plupart du temps, rendant leur apparition aussi surprenant que précieuse.

Il y a aussi un niveau de shoot’m up horizontal plutôt chaotique avec bien trop d’éléments à éviter ou détruire. Finalement, on a un jeu qui n’est sans doute pas extrêmement long, mais plutôt intense, et qui peut se faire avec deux héros différents (ce qui ne change pas grand chose, cependant).

C’est un jeu assez singulier en termes de contenu et de rythme, la première moitié voyant nos héros affronter des robots extra-terrestres et une princesse aux volonté de conqueête, avant de se terminer dans une dimension infernale peuplée de monstre des enfers.

Shockman 3 ne manque vraiment pas de variété ni de créativité. Si j’avais trouvé les deux premiers intéressants sur le plan historique pour le jeu vidéo, ce troisième opus est sans aucun doute le premier des trois sur lequel je prends vraiment du plaisir (à l’exception d’un passage ou l’autre assez frustrant, notamment un boss volant à s’arracher les cheveux sans la triche)

Le jeu n’est cependant pas une promenade de santé, il faut sans cesse démolir les ennemis en surnombre pour gagner et restaurer de la santé, et la plupart des boss nécessiteront plusieurs tentatives, ou une gestion sans honte du rembobinage. En cas game-over, le menu de sélection des personnages s’affiche, et vous serez renvoyé au tout début du niveau.

Heureusement, cette réédition inclut un grand nombre de codes de triche, qui servent tous à rendre Shockman 3 plus facile et surtout plus amusant à traverser. Mais si vous activez la mort instantannée des ennemis ou l’invincibilité, vous pourrez terminer le jeu en moins d’une heure. Les chasseurs de trophées se rabattront sur les différents niveaux de difficulté cependant.

C’est le meilleur jeu de la série qui bénéficie de l’avantage d’être un jeu CD à l’origine, avec ses cut-scenes animées et sa bande-son de qualité. Beaucoup de chemin a été parcouru en à peine trois ans, entre la sortie du premier et du troisième épisode et c’est triste de se dire qu’on aurait pu avoir cette licence chez nous dans les années 90, ou même sur Playstation.

Cyber Citizen Shockman 3: A Princess from Another World


SupportsPS4, PS5, XBox One, XBox Series, Switch
GenreAction
Date de sortie3 mai 2024
ÉditeurRatalaika Games
DéveloppeurMasaya
MultiNon


  • La narration, soignée
  • Les cut-scene, toujours très agréables
  • Le rythme
  • Les options de qualité de vie
  • En anglais
  • Assez court quand même
  • Peu de différence entre les deux personnages
  • Quelques boss vraiment difficiles

Cyber Citizen Shockman 3: A Princess from Another World

Auteur

L’avis de Titiks sur PS4

En bref

Cyber Citizen Shockman n’est sans doute pas une licence très forte ou à même de rester dans les annales du jeu vidéo comme un gros classique, néanmoins, ce troisième épisode offre un vrai retour nostalgique et une qualité surprenante !

4
Close

NEXT STORY

Close

Nouvelle vidéo de gameplay pour Lords of the Fallen

12/06/2023
Close