Test : Black The Fall – Camarade vélocipédiste

On n'éChapka à la mère patrie

Black the Fall nous vient du studio roumain Sand Sailor Studio, ce qui ne vous dit probablement rien. En revanche, il s’est inexplicablement retrouvé édité par Square-Enix sur PC et consoles, un éditeur qui ne nous a pas habitué aux petites productions indépendantes. Le succès critique d’Inside ayant probablement guidé l’éditeur dans son choix, nous voilà plongés dans un futur alternatif et communiste duquel il va falloir s’extirper.

Des petits vélos d’appartements sympas…

La chute

Il fait sombre parfois…

Notre protagoniste en chapka décide un jour de ne pas se rendre au travail. A peine l’ascenseur ouvert à son étage, il ne monte pas sur son vélo pour activer un mécanisme. Enfin, c’est vous qui décidez, mais dans ce cas, vous pédalerez longtemps ! La technologie soviétique a fait un bond en avant énorme dans l’avenir, en poussant le communisme au bout de son idée : que tout le monde participe ! Aussi, l’énergie la plus propre du monde est fournie par des humains sur des vélos, actionnant turbines et mécanismes. Tout cela pour le prix de la liberté et de la vie humaine (ne donnons pas d’idées à nos politiques, voulez-vous ?). Non, vous, vous allez vous échapper, du moins vous allez essayez de vous frayer un chemin dans les couloirs lugubres de l’installation souterraine dans laquelle vous avez passé votre vie. Mais rien n’est simple.

Black The Fall […] sait parfaitement tirer parti de ses idées de gameplay pour se renouveler sans cesse

Très vite, Black The Fall vous indique ses codes. Couleur d’abord : tout est gris et le rouge signifie la mort. Et vous mourrez souvent. Qu’importe, puisque chaque nouveau tableau est une nouvelle énigme où vous aurez le temps de réfléchir posément. A l’infiltration des premières minutes se substitue l’activation de mécanismes à l’aide d’un pointeur laser. Ce dernier vous permettra d’ouvrir des portes, et même de guider certains de vos semblables, habitués à suivre ce pointeur sans se poser de question. Mais attention, caméras et fusils automatiques pourront vous repérer facilement si le pointeur s’active dans leur champs de vision. Au joueur de composer alors avec les éléments du décor et à agir au meilleur moment pour activer des mécanismes dans une séquence donnée afin de passer au tableau suivant. Tout est clair et limpide dans Black The Fall, et les énigmes ne sont jamais véritablement bloquantes, même si elles demandent de l’observation et parfois un peu de timing.

Certaines scènes en arrière-plan sont fortes, mais trop rares


L’intérieur est anxiogène, attendez de voir la surface…

S’il reste un très bon titre concernant ses énigmes, Black The Fall déçoit quelque peu sur le traitement de sa thématique. Comme je le mentionnais plus haut, difficile de ne pas faire le parallèle avec Inside, où le propos fort était en accord avec les mécaniques et le décorum général.

Dans Black The Fall, peu de plans restent mémorables, hormis certains donnant vue sur des ateliers où s’affairent d’autres “piles humaines”. L’ambiance soviétique et le communisme futuriste est assez peu exploitée, même quand on parvient à s’extirper de l’usine pour respirer l’air frais, et que l’on découvre un petit compagnon mécanique. Black the Fall est émotionnellement faible, là où il aurait pu être bien plus percutant. Heureusement, ses énigmes intelligentes sans cesse renouvelées par de nouveaux mécanismes ou un agencement multiple de ceux-ci font qu’on ne s’y ennuie jamais.

Conclusion

Black The Fall est un excellent titre de plateforme/énigme qui sait parfaitement tirer parti de ses idées de gameplay pour offrir sans cesse de la nouveauté sans jamais se répéter. Visuellement simple mais efficace, il ne souffre en fait que d’un souci d’identité, trop en retrait, et d’un propos qui aurait gagné à être plus efficacement exploité. Et si son plus grand défaut était d’être passé après Inside ?

Temps de lecture : environ 2 minutes

Black The Fall

  • Développeurs Sand Sailor Studio
  • Type Plateformer/énigme
  • Support PS4, PC, XBox One
  • Sortie 11 Juillet 2017
Black The Fall à notre sauce
8/10
Black The Fall à notre sauce
Y'a bon
  • Un gameplay très maniable
  • Une durée de vie très correcte
  • Des énigmes toujours intéressantes
  • Une esthétique simple dans le ton
Beuuuuwark
  • La thématique en retrait
  • Technique
    8/10
  • Esthétique
    7/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l’univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre