Super Meat Boy : On prend les mêmes et on recommence ?

7 ans plus tard la sauce prend toujours…

Le testeur que je suis a une histoire particulière avec Super Meat Boy, car c’est le premier jeu pour lequel j’ai eu l’honneur d’écrire un article. Il y a 7 ans, la magie opérait. Qu’en est-il aujourd’hui ? Vous le découvrirez en fin de test.

Et revoici notre héros, qui n’a pas changé d’un pixel.

Un portage sur Switch d’accord, mais pour quelle valeur ajoutée ?

Le premier d’entre eux et le plus évident, c’est évidemment la portabilité de la Switch qui fait vraiment plaisir à l’oeil. SMB peut aussi se pratiquer sur Playstation Vita ou sous Android mais le portage n’est pas aussi bon. Pour un jeu qui réclame de la précision, les Joy-Con répondent vraiment très bien et il n’est pas vain de dire que c’est une bonne surprise. L’autre feature qui fait plaisir est l’arrivée du Mode Course qui permet à deux joueurs de s’affronter en écran splitté sur les niveaux déjà parcourus en mode Histoire. là aussi la fluidité est au rendez-vous, ce qui prouve que la Switch est capable de beaucoup si on sait l’apprivoiser. Même si un jeu de 2010 ne doit pas faire courber l’échine  à une console actuelle en théorie…

Course à la viande.

Est-ce qu’on retrouve le jeu qui nous a fait hurler de rage, manette en main ?

La réponse est évidemment oui. Même difficulté en début de progression, même gameplay au cordeau, même potentiel d’erreur possible (pour les néophytes évidemment) et même sensation pour le joueur que si Meat Boy s’écrase contre une scie, c’est totalement de sa faute et non celle du soft. Est-ce que pour autant on se sent comme à la maison ? Malheureusement quelques détails laissent quand même un léger goût amer…

La mort à répétition vous attend.

Saignement d’oreilles à prévoir !

Depuis l’arrivée du Super Meat Boy sur PS4 en 2015, les musiques ont été remixées… Pour le pire ! On passe d’une BO tout simplement géniale à une soupe aux accents western tout simplement imbuvable ! Et malheureusement pour vos oreilles, la version Switch n’échappe pas au massacre. Si comme moi vous avez passé votre temps sur la version Xbox 360, vous allez couper le son au bout de quelques secondes seulement. C’est d’autant plus un défaut que si on se fie au trailer de la suite de ce jeu, à savoir  Super Meat Boy Forever qui sortira sur Switch dans le courant de l’année, un retour aux sons d’origine a l’air de se profiler. C’est dommage tout simplement.

La forêt permet d’apprendre les mécaniques de bases.

Conclusion

On ne va pas se mentir, comme cette version Switch de Super Meat Boy est un énième portage d’un jeu de plate-forme dont Cuphead pourrait se positionner en héritier (bien que cette comparaison soit sujette à caution notamment par rapport à l’esthétique respective de chacun de ses jeux), on retrouve instantanément la difficulté inhérente au gameplay de ce titre. Si vous n’avez jamais tenté Super Meat Boy, c’est une bonne occasion de vous y mettre, surtout si la compétition en mode local vous intéresse. Pour les autres, surtout si vous avez connu la version sur Xbox 360 ou PC, il n’est pas vraiment nécessaire de vous replonger dedans, Vos récepteurs auditifs vous remercieront d’avoir fait preuve de sagesse.

Pyromanie, bonjour ?

Temps de lecture : environ 3 minutes

Super Meat Boy

  • Développeurs Team Meat
  • Type Plateforme
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 11 Janvier 2018
Super Meat Boy à notre sauce
7/10
Super Meat Boy à notre sauce
Y'a bon
  • Le sympathique Meat Boy est de retour
  • Le gameplay aux petits oignons enrichi d'un Mode Course
  • Les Joy-Con répondent vraiment bien
Beuuuuwark
  • Le DJ s'est trompé de boutons en remixant la BO
  • Intérêt limité pour ceux qui connaissent le jeu depuis longtemps
  • On aurait aimé des niveaux inédits
  • TECHNIQUE
    9/10
  • ESTHÉTIQUE
    8/10
  • ERGONOMIE
    9/10
  • AUDIO
    2/10
  • CONTENU
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre