Sleeping Dogs Definitive Edition

  • Développeurs United Front Games
  • Editeur Square-Enix
  • Type flic sous couverture
  • Support PC, Xbox One, PS4
  • Sortie 14/10/2014

Dans le même genre :

  • Lui-même, il y a deux ans

2014 est décidément l’année des réédition sur console nouvelle génération. Pcistes de l’extrême mis à part, tout le monde s’accorde à dire que la XBox One et la PS4 en ont sous le capot, l’occasion pour les éditeurs en quête d’argent facile et constructeurs en berne de sorties de refourguer sous appellation “Defintive Edition” des moutures améliorées de leurs titres. Les titres coûtant de plus en plus cher à produire, n’est-ce pas normal pour eux de rentabiliser au maximum leurs jeux ? Si l’acte d’achat ne regarde que celui qui dépense, ma foi pourquoi pas…

Ne réveillez pas le chien qui dort

Halloween approche, c’est l’occasion

Sleeping Dogs, c’est la résurrection de la série True Crime sous la cape bienveillante de Square-Enix, qui a livré en son temps un Open-World GTA-Like se déroulant à Hong-Kong. Dans la peau de Wei Shen de retour dans sa ville natale après un long séjour aux Etats-Unis, c’est en tant que flic infiltré qu’il va remonter aux plus hautes sphères d’une puissante organisation mafieuse – Les Sun On Yee – en profitant de ses relations de jeunesse, en vue de couper la tête d’un dragon infestant la ville. L’ambiance est digne d’une pure production HK et les péripéties de Wei dans un milieu hostile et dangereux se muent au fil du temps en relations de confiance et d’honneur. Cela n’engage que celui qui rédige ces lignes, mais Sleeping Dogs avait littéralement enfoncé GTA de part ses personnages, son ambiance, ses environnements, son système de combat à mains nues et son histoire. Préférence que beaucoup critiqueront sans doute à juste titre, mais Sleeping Dogs avait réussi le tour de force de proposer un bonne histoire, des personnages attachants, de l’humour, des courses poursuites de folies, des combats aussi violents que stylés, une foule d’activités annexes et des environnements immersifs. Cela valait-il une réédition ?

C'est plus joli, mais on aurait pu s'attendre à mieux pour une version "définitive"
C’est plus joli, mais on aurait pu s’attendre à mieux pour une version « définitive »

Definitive Limited Edition

Les combats restent toujours aussi réussis.
Les combats restent toujours aussi réussis.

La plus grande force de cette nouvelle édition est clairement son contenu : les 24 DLC lâchés après la sortie originales sont inclus dans la galette, allant du cosmétique à la chasse aux fantômes chinois originale, en passant par de nouveaux styles de combats (Drunken Fist). Côté technique, un travail sur les textures a bien été réalisé et Hong Kong apparaît plus belle que jamais sur console, toutefois, cela n’égale pas celui obtenu sur PC avec le pack de texture HD. Les effets météos et les  jeux de lumières sont également revus à la hausse, et sincèrement ça donne un rendu plutôt agréable, tout comme les effets « humides » sur le sol, lors des virées nocturnes sous les néons. Côté framerate, pour ceux qui y accordent de l’importance, on reste sur du 30 FPS, ce qui fera une nouvelle fois sourire les PCistes, mais vous connaissez mon avis sur la question. Rien de très nouveau donc, les visages sont mieux texturés mais leur animation et leur modélisation n’a pas changé d’un iota, difficile donc de vous reparler de ce titre sans tomber dans la redite du test de l‘original.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Le réel intérêt de cette Definitive Edition se situe donc au niveau de son contenu pour les joueurs n’ayant pas touché à l’original il y a quelques années. Sleeping Dogs reste un titre de qualité, doté d’une ambiance hongkongaise dépaysante, mais force est de constater que pour une Edition Définitive, nous étions en droit d’attendre mieux au niveau rendu. Un rendu au moins à la hauteur de la version PC sortie il y a deux ans, vu les capacités des nouvelles consoles. Il y a des améliorations, et du contenu à revendre, mais bon… je ne vois aucune raison de vous conseiller l’achat hormis si vous n’avez jamais touché au jeu… et (il est rare que je dise cela) que vous ne possédez pas de PC.

Y’a bon!

  • Hong-Kong, mon amour…
  • Un bon polar « HK undercover, bitch ! »
  • Tous les DLC inclus

Beuargh!

  • Une édition définitive en-deçà de la version PC d’il y a deux ans
  • Un prix neuf surestimé
  • Pas de réel intérêt si on a déjà l’original

L’info en +

Dim Sum

f77b3ae8-4dc4-4f72-9811-04d4ee8a3810_normalPréparer la pâte en mélangeant 5 grandes tasses de farine, 2 sachets de levure chimique, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile et 6 cuillères à soupe de sucre.

Ajouter ensuite petit à petit l’eau avec une cuillère à soupe de vinaigre de riz (ou du vinaigre blanc), jusqu’à ce que la pâte ait la consistance d’une oreille découpée par Madame Chu.

Laisser reposer une heure, le temps d’aller récolter le prix de votre protection chez les commerçants du quartier.

Préparer la farce en faisant revenir au wok ou à la poêle 2 oignons dans l’huile de sésame. Ajouter 400 à 500g de viande coupée (filet mignon, dinde, poulet, rival…) en tout petits morceaux, et la faire dorer légèrement.

A part, vous pouvez faire une fondre du poireau avec du chou chinois en morceaux dans un peu d’huile de sésame, puis vous les mélangerez avec la viande.

Ajouter la sauce soja, mélanger et la faire évaporer.

Prendre une boule de pâte de la grosseur du poignet de Winston Chu.

L’étaler sur un plan de travail bien fariné et l’écraser en un cercle de 15 cm.

Mettre un assez gros tas de farce au milieu, puis refermer la pâte en porte-monnaie (en bourse).

Pincer le haut de la bourse et tourner légèrement. Cette technique fonctionne aussi pour les interrogatoires de vos rivaux.

Retourner les beignets la tête en bas et les mettre dans un cuit-vapeur (on peut utiliser toutes les sortes. Pour les interrogatoires, préférez l’arrière boutique).

Recommencer cette étape jusqu’à ce que l’appareil soit rempli, puis faire cuire environ 20-25 minutes à la vapeur.

Déguster avec de la sauce aigre-douce ou de la sauce de soja. Les cris de torture peuvent cependant altérez l’appréciation de votre préparation, veillez donc à terminez vos activités ludiques quelques minutes avant de passer à table.

Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Dragon Age Inquisition vous présente Iron Bull, Sera et Dorian
Next Far Cry 4 : chasser le Yéti et s’évader de prison, seulement dans les DLC

2 thoughts on “Sleeping Dogs Definitive Edition | Test

  1. j’ai trop les boules car le steam cloud ne marche pas avec ce jeu. Du coup, j’ai pas sauvé mes sauvergarde (oui oui sauver mes sauvergarde XD) et j’ai donc paumé les 20h de jeu précédente sur cet OPEN WORLD que j ADORE !!
    Si vous ne connaissez pas, foncez ! Une bonne occasion de se le refaire ^___^
    Et puis HK.. c est tellement BEAU

  2. on s’habitue vite à ces petits plus comme les sauvegardes dans le cloud. Ca parait tellement old school quand ça fonctionne pas.

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

2K détaille Mafia Trilogy

20/05/2020
Close