She Wants Me Dead | Test

3615 Lula

Te rappelles tu toutes les fois où tu as marché sur ma queue ?” Cette phrase écrite sur fond d’électro n’est pas l’accroche de la version masculine de 50 nuances de Grey, mais l’introduction de Lula, la petite chatte de Max, pour qui c’en est trop.

Et j’en ai terminé ici avec cette introduction quelque peu imagée (ne le niez pas, votre esprit a fait le travail, c’est normal).

Pour avoir une petite idée de son calvaire, jetez donc un oeil au nouveau clip du groupe suédois Cazzette qui a composé le morceau principal du jeu.

Cours, Max

Chaque niveau réussite vous dévoile un portrait de Lula

Chaque niveau réussite vous dévoile un portrait de Lula

Lula est fourbe, cruelle, sournoise et a donc planifié une suite de pièges mortels pour en finir avec son maître, sous la forme d’un plateformer rythmique basé sur l’unique morceau “She Wants Me Dead de Cazzette et AronChupa (I’m an Albatraoz). A vous de guider Max à travers les toits de la ville endormie, au rythme de la chanson (qui enchaîne les variantes à chaque essai, toujours sur le même rythme) pour atteindre la fin du niveau, non sans comptabiliser les morts douloureuses.

Pics, haches, boules de feu, gouffres, mines, scies circulaires, Zeppelin… Lula n’a reculé devant aucune dépense pour voir Max mourir dans les souffrances les plus atroces, allant jusqu’à vous attribuer quelques points pour vos plus belles morts.

Vous avez 5 “vies” par niveau, et des checkpoints pour vous éviter de recommencer depuis le début, car même si les 10 niveaux que proposent le jeu sont au final relativement courts, ils sont truffés de pièges mortels. Ceux-ci vous demanderont de maîtriser les sauts de Max – son seul mouvement – en rythme pour passer entre les griffes de Lula. A titre d’exemple, je suis mort 79 fois au niveau 8, dont une bonne moitié dans un couloir miné avec deux scies circulaires se croisant au sol. On meurt vite, on meurt cruellement, et ça plaît à Lula. En revanche, réussir un niveau débloquera une photo humiliante de votre félin, ce qui aura pour effet d’augmenter sa rage… et la difficulté de ses niveaux.

She wants me dead dead dead – dead dead dead…

Les équipements sont purement cosmétiques, mais bienvenus

Les équipements sont purement cosmétiques, mais bienvenus

A chaque niveau réussi, Max remporte un certain nombre de médailles à échanger contre divers pièces de costumes que l’on remporte au terme des niveaux. Ces costumes n’ont aucun effet autre que cosmétique, mais sont modulables comme on le souhaite. Envie d’une ballerine à tête de mort, aux pieds de boucs et aux griffes acérées rappelant celles de Voldo (Soul Edge)? C’est possible. Ils vous est même permis de paramétrer l’apparence des Checkpoints pour – par exemple – les faire ressembler à une cabine téléphonique anglaise qui semble plus grande à l’intérieur, voire de rendre votre personnage totalement invisible pour plus de challenge.

Les médailles ont également une autre utilité : celle de vous rendre 5 vies supplémentaires pour vous ramener au dernier checkpoint en en utilisant 250. On aura tôt fait de dépenser une fortune sur les derniers niveaux pour ne pas avoir à repasser « cette saloperie de tunnel que j’ai traversé presque par miracle » #CEstDuVécu.

Car c’est bien là le nerf de She Wants me Dead : taillé pour le speedrun, le tout ne sera pas de terminer les niveaux – ce qui est déjà une épreuve en soit – mais bien de les terminer de manière parfaite, sans mourir, ou le plus vite possible, chaque tentative étant chronométrée.

Le premier run constitue d’avantage alors un entraînement rythmique pour trouver la résonance parfaite entre les pièges et les mouvements de Max dans un balai mortel.

Conclusion

She Wants Me Dead sort un peu de nulle part, profite d’une esthétique agréable, d’un humour noir assez prononcé, d’une difficulté parfois diabolique tout en offrant des mécaniques limitant la frustration et d’un sérieux réel défi pour les joueurs.

On aurait sans doute aimé un peu plus de variété dans les décors, et profiter de d’avantage de morceaux de Cazzette, car même si cela est voulu pour s’habituer au rythme, parcourir 10 niveaux avec des variantes d’une seule chanson, c’est parfois un peu peu. Néanmoins, on y revient avec plaisir pour son côté rythmique, on customise notre infortuné Max et on retente sa chance le lendemain, pour profiter d’un bonus journalier de médaille… et améliorer son temps.

Mais ne vous leurrez pas : elle veut vous voir mort.

She Wants Me Dead

  • Développeurs Hello There
  • Type Plateformer rythmique orchestré par un chat
  • Support PS4, Android, IOS
  • Sortie 13 Mai 2016
Note Les feux de l'amour
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • La direction artistique fonctionne
  • La mécanique rythmique
  • le thème du jeu… j’ai toujours dis que les chats étaient maléfiques
  • L’humour
  • Les niveaux de challenge

Beuargh!

  • Basé sur un seul morceau de musique
  • On aurait aimé plus de niveaux
  • … et que les costumes aient une incidence

En Live

Commentaires Facebook
Catégories
Tests
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo
Dernier podcast: JV

Dans le même genre