Not A Hero | Test

Sport de glisse à haute vitesse

Not a Hero, c’est l’histoire d’une élection municipale à Londres.
Jusque là, rien de très sexy, sauf qu’au beau milieu de cette élection débarque un certain BunnyLord, lapin rose complètement barge qui veut sauver l’humanité en gagnant l’élection. Pour ce faire, il devra se faire une place en tant que candidat et ainsi monter dans les sondages grâce à ses fidèles. Ces fidèles, c’est vous. Vous allez nettoyer la ville du crime, et ce, de manière bien crade !

Noupi est parti en sucette

Créé par les p’tits gars de Roll7, déjà papas de l’excellent OlliOlli et de sa non moins géniale suite, Not A Hero vient confirmer l’amour que porte ce studio pour les pixels, les couleurs flashy, les gameplay ultra-nerveux et la chiptune.

Vote BunnyLord !

Vote BunnyLord !

Revenons à nos moutons. Chaque mission débutera par un rappel de la situation par BunnyLord. Aucunement fastidieux, ces petites séquences de texte sont VRAIMENT drôles et complètement barrées, et tout est bon pour faire monter sa côte de popularité dans la course à l’élection.

Passée cette séquence lulz, vous choisirez votre personnage parmi les 9 disponibles. Sachez qu’ils ont tous des caractéristiques très différentes, avec notamment Jesus qui aime beaucoup le style, qui court vite et qui ne s’arrête même pas pour éliminer un ennemi à terre, quand Cletus, également appelé le gros bourrin par ses collègues, ouvre les portes et détruit les cervelles à coup de fusil à pompe. Forcément, il est plus lent, et mets trois plombes à recharger, donc veillez à bien choisir le personnage adapté à chaque mission.

C'est la bagarre !!

C’est la bagarre !!

Ces missions justement, à la manière d’OlliOlli, sont assez courtes, hyper nerveuses, avec pour objectif principal de finir le niveau, de tuer tout le monde, de sauver un otage ou encore de détruire toute la drogue présente dans le bâtiment. Elles disposent également de trois sous-objectifs qui vous feront débloquer de nouveaux personnages. Ainsi, si l’objectif est basé sur la rapidité, on ne prendra pas Cletus. Par contre, s’il est basé sur le nombre de balles tirées, moins de 100 par exemple, on prendra Cletus. Capito ?

Vous évoluerez donc au sein de bâtiments carrés avec un level design bien pensé misant sur la glissade (je vais y revenir, la glissade c’est l’avenir!) ou sur l’utilisation de votre arme principale mais aussi de bombes-chat/grenades/molotov en tous genres. Le problème de ces niveaux, c’est qu’ils se ressemblent tous beaucoup et n’offrent que rarement de réelles surprises, et se suivent en vous donnant l’impression d’avoir affaire à un seul et même endroit pendant les niveaux qui composent chaque zone. Vous me suivez ?
Cela dit, ces HLM sont peuplés de personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres, avec tantôt des yakuzas, tantôt des dealers de brocolis à l’accent anglais banlieusard prononcé, et bien d’autres vilains dont je vous laisserais la joie de découvrir.

C'est la bagarre ?

C’est la bagarre ?

Alice ça glisse

La glissade donc, parlons en.
Chez Not A Hero, vous ne pouvez pas sauter. Bizarre pour un runner/shoot hein ? Ici, on glisse plutôt.
Trois avantages
:
1 – Vos ennemis tombent quand vous leur glissez dessus.
2 – Vous pouvez passer d’un bâtiment à l’autre en glissant entre les deux.
3 – C’est trop classe.
Ainsi, c’est grâce à ce petit trick à la Vanquish que nos héros vont pouvoir passer d’une cachette à l’autre sans prendre trop de pruneaux, le tout avec une grande rapidité. Car oui, comme dans son jeu de skate, Roll7 aime la vitesse, et ça se voit.
Le gameplay est très simple à prendre en main mais incroyablement addictif, en proposant un système de couverture à la gears of wars et consorts, mais en 2d ! Si le pari est audacieux, sachez qu’il est accompli avec brio et le côté die and retry avec ses niveaux très courts ne fera que nourrir votre addiction.

Si on doit râler, on peut dire que le jeu est court, avec seulement 22 niveaux, malgré sa difficulté parfois élevée et qu’il ne propose pas de classement online des temps. Mais pour les 13 euros demandés, on passera avec plaisir au dessus.

Conclusion

On a beau avoir une grande dose d’amour pour Roll7, on peut assurer de manière objective que ce Not A Hero est un divertissement qui s’inscrit parfaitement dans la lignée de ce que l’on attend d’un jeu indé : du fun, une expérience nouvelle, et des pixels. Et chez nous, les pixels, on les cuisine avec le plus grand soin.

En ces temps bien mornes, on vote BunnyLord !

Not A Hero

  • Développeurs Roll7
  • Type Run, shoot, glisse en pixel
  • Support PS4, Xbox One, PC
  • Sortie 2 Février 2016
Note Les feux de l'amour
Note PXLECTION

Y’a bon!

  • Le gameplay rafraîchissant
  • Le pixel qui tâche
  • La BO en chiptune
  • Les phases de texte géniales
  • Le scoring, toujours efficace

Beuargh!

  • Un peu court
  • Manque de fraîcheur dans les niveaux
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre