No Man’s Sky, le simulateur d’exploration spatiale dans un univers procédural, s’annonce comme un titre immense, gargantuesque même. Sean Murray, co-fondateur du studio Hello Games, a d’ailleurs profité de l’édition 2014 de la gamescom pour confirmé la chose.

Au début du développement, son équipe utilisait un rendu 32-bit pour générer toutes les planètes de l’univers.  Mais avec ces 32 bits, cela n’aurait pris que quatre ou cinq mille ans pour visiter chaque planète, si le joueur restait seulement une seconde sur chacune d’elles. Apparemment, ce n’était pas assez pour la team de développement qui a décidé de passer sur du 64-bit. Du coup, il vous faudra dorénavant environ (à la grosse louche) 5 milliards d’années pour tout voir. C’est plus de temps qu’il n’en faut avant que le soleil ne meurt et qu’il ne reste rien de notre belle planète bleue (dans la vraie vie). Et puis de toute manière, votre Playstation 4 aura certainement rendu l’âme bien avant.

Pour rappel, No Man’s Sky sortira on ne sait pas quand en exclusivité temporaire sur PS4, avant de débouler sur PC à une date tout aussi inconnue.

Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous Gamescom 2014, Jour 1
Next Shenmue HD : les fans s’en occupent (pour le moment)

2 thoughts on “No Man’s Sky : plus de 5 milliards d’années pour tout voir

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Nous allons pouvoir remonter Les Histoires de Prince of Persia chez Third Editions

11/03/2022
Close