Nintendo a-t-il réinventé la VR avec son dernier kit Labo ?

On a mis les petits cartons dans les grands

Avant de commencer, sachez que l’installation et assez longue et qu’il est conseillé, si vous jouez avec un enfant, de construire avec lui. On vous rappelle également que le jeu est PEGI 7.

Assurez-vous d’avoir suffisamment de batterie sur votre Nintendo Switch, surtout si vous jouez loin de la TV. La construction est assez longue et vous pourrez rapidement vous retrouver à plat. Et je ne vous cache pas qu’il est beaucoup plus intuitif d’utiliser l’écran tactile que les boutons de la Switch. Cela étant dit, ça dépendra toujours de vos goûts.

Nintendo et les nouvelles technologies…

Nintendo entre finalement dans la VR, après d’autres géants de la tech comme Samsung, HTC ou encore Facebook avec l’Oculus. Voici le kit VR Nintendo Labo, qui nous fait directement penser à Google et son Cardboard pour rendre la VR accessible sur tous les smartphones Android.

Bien que Nintendo semble rester derrière au niveau technologique, ils ont quand même fortement influencé notre relation avec les jeux :  Motion-gaming sur la Wii notamment. Et puis oui, Nintendo n’a toujours pas eu du succès dans le monde de la VR: on pense encore à la 3D dans la 3DS (et le VirtualBoy, hein, oui ça compte).

Parle nous du kit !

Comme avec les précédents kits Nintendo Labo, le manuel est extrêmement bien réalisé. Je suis une personne assez impatiente et je n’ai pas besoin d’avoir touuuutes les instructions, étape par étape, centimètre par centimètre. Mais pour les enfants, j’estime que c’est parfait ! On apprécie beaucoup les animations, leur fluidité. En revanche, la musique est géniale au début… lassante à la fin, même si elle change entre chaque grande étape.

Au niveau du carton, oui, il peut se déchirer, mais celui-ci est tout de même assez résistant. Il ne faut pas forcer ni plier dans l’autre sens, vous risquez de mettre à mal votre construction sans pour autant la « détruire ». Big N met à disposition des joueurs plein de vidéos pour réparer et décorer ses Toy-Con. Cependant, si votre création prend l’eau, vous serez en mauvaise posture. Mais ce n’est un secret pour personne : L’eau ça mouille.

Et mon flouz ?? Tu y as pensé ?

Assez parlé de la résistance, intéressons-nous au prix : ça coûte évidemment beaucoup plus cher que le Google Cardboard, mais avec un seul kit (le kit VR au complet), on peut déjà construire six choses différentes. Au niveau du logiciel, il y en a un par construction. Le traditionnel Atelier pour apprendre les bases de la programmation et des tonnes de mini-jeux. Ces mini-jeux nous font beaucoup penser aux jeux 3DS. Ils auraient pu être en complément de La Guerre des Têtes sur 3DS, pour ceux qui savent encore ce que c’est.

Prenez votre temps…

Cela paraît évident, mais sachez que si vous jouez avec votre enfant (ou le contraire, peu importe), il est important de prendre son temps. En effet, la construction est longue, mais il suffit de suivre les règles. Comptez une petite trentaine de minutes pour construire le casque. Rajoutez à cela une bonne heure pour le canon, qui est vraiment canon (désolé). Il nous a réellement donné le tournis, gérez donc aussi votre temps de jeu. Sinon le jeu vous proposera de faire une pause toutes les X minutes.

Quid du casque ?

Un peu comme pour le PlayStation VR, on peut apercevoir les pixels. Et vu l’écran de la Switch en 720p, il ne faut pas s’attendre à être époustouflé (on voit sacrément les pixels). Mais qualité d’image à part, c’est fluide et réactif. Dans l’ensemble, je suis agréablement surpris du kit, je m’attendais à moins bien.
Si l’on compare avec l’Oculus GO ou d’autres casques du type, Nintendo a opté pour une autre approche au niveau de la sélection, qui se fait en tapant le bouton situé sur partie supérieure droite du casque. Ce n’est pas un réel bouton, mais la Switch détectera avec l’accéléromètre qu’on a tapé dessus.

Et aussi, pas de casque audio nécessaire, il y a des petits trous dédiés au son qui sont bien situés et hyper efficaces, car le son vient directement à notre oreille.

D’autres jeux Nintendo sont compatibles

Avec des mises à jour, Nintendo a rendu possible l’utilisation de Super Mario Odyssey, The Legend of Zelda : Breath of The Wild et de Super Smash Bros. Utlimate.

À part pour Super Mario Odyssey où il faut récolter des notes et des instruments dans des petits mondes du jeu, vous pourrez réellement jouer avec le casque. Et c’est vachement impressionnant de revoir de la 3D sur console portable, et en (presque) HD.

Conclusion

Alors, non, le kit VR de Nintendo Labo ne réinvente pas la réalité virtuelle. Mais il change un peu la vision qu’on a de la technologie et la propose à un public plus large : les enfants. Nintendo utilise donc son expérience dans la 3D (notamment avec la 3DS) pour la création de ces jeux et environnements. Et ça marche ! Nintendo Labo est génial, pour y jouer avec ses enfants comme en tant qu’adulte.

De plus, avec la compatibilité des autres titres de la Switch, Nintendo Labo devient un réel truc. On se pose à farmer sur Smash ou à vaincre Ganon dans Zelda. Mais même avec uniquement le kit de base avec le Canon et le casque, il y a de quoi faire.

Construire, jouer ou découvrir, la firme japonaise a encore une fois su utiliser les bons ingrédients pour créer un bon produit.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Nintendo Labo : Toy-Con 4 – Kit VR

  • Développeurs Nintendo
  • Type Construction
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 12 Avril 2019
Nintendo Labo : Toy-Con 4 - Kit VR à notre sauce
8/10
Nintendo Labo : Toy-Con 4 - Kit VR à notre sauce
Y'a bon
  • Le Canon est hyper stylé...
  • Occupe super bien les enfants
  • Bonne expérience VR dans l'ensemble
Beuuuuwark
  • mais il donne un sacré mal de crâne après un certain temps
  • Il faut beaucoup de place pour stocker les Toy-Con
  • Technique
    10/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    8/10
  • Audio
    7/10
  • Contenu
    10/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeuxTests matériel
Autres articles jeux vidéo